Forum RPG Jurassic Park/World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission Membre : Le Parc de demain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Temps
Admin
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

MessageSujet: Mission Membre : Le Parc de demain   Sam 8 Aoû 2015 - 18:32

Niveau 2


 


* Intitulé de Mission : Le parc de demain


*  Contexte :

Le Jurassic World bat son plein et le Sea Life devrait suivre la même voie , une nouvelle attraction va bientôt être dévoilé, mais ce n'est pas pour autant que le parc doit se reposer sur ses lauriers. Le site B est plein de créatures qui attendent d'être placé dans un enclos. Aider nous à concevoir une nouvelle attraction, encore plus grande, plus sensationnelle ! (Pour Nublar ou Nova)

NB: Si la mission aboutit elle donnera lieu à une seconde mission de capture.


*  Lieu :

San José


* Groupe :

- Priscilla Kensington
- Richard Green
- Gregory Morisson



* Gains Potentiels :

+1 Point si mission accomplie


_________________

Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Priscilla Kensington

avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 10/06/2015

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Lun 17 Aoû 2015 - 18:59

Priscilla Kensington avait une idée très arrêtée sur ce que devait être la parfaite assistante de direction. Une vision forgée par des années d'études et quelques mois d'expériences en tant que stagiaire, au sein de grandes entreprises française ou américaine. Elle avait notamment travaillé dans un cabinet d'avocats où l'excellence n'était que le standard. Autant vous dire qu'elle mettait la barre très, très haut. Et l'échec n'était pas permis ! Certains pourraient dire qu'elle avait les yeux plus gros que le ventre, mais faudrait-il que Cici soit ambitieuse. D'autres qu'elle manquait de réalisme, mais vu l'efficacité dont l'anglo-américaine faisait preuve quotidiennement, difficile de dire qu'elle était une tête-creuse. Non. La jolie jeune femme savait exactement qu'elle avait un poste à responsabilité, et cela lui allait parfaitement.

Cependant, elle n'avait pas spécialement réalisé que travailler à Jurassic Park, en tant qu'assistante de M. Cole Hudson voudrait dire devenir Cole Hudson, et ce plus souvent qu'à son tour. Son chef avait une allergie certaine aux réunions, et il s'était débarrassé de celle-ci avec un certain doigté. Il s'améliorait, Cici devait l'admettre. Il était en grand progrès. D'autant plus qu'elle avait l'impression qu'il faisait, mine de rien, toujours attention à lui refiler des réunions qui l'intéressaient, elle, à défaut de savoir quoi y faire
Le marketing. Oui, Priscilla savait ce que c'était. Mais en tant que secrétaire de direction, elle n'avait jamais étudié à fond la matière. La voilà pourtant en route vers la salle A 407 pour un « brainstorming », comme ils disaient. Ayant dû organiser la chose, elle s'était arrangée pour réserver une belle salle, climatisée avec vue plongeante sur la forêt tropicale et la baie aux eaux turquoises. Un assortiment de boissons et de douceurs attendait le panel représentatif des employés du parc.
Il s'agissait de définir la prochaine attraction, non seulement en termes de « ce qui serait chouette », mais aussi en termes de faisabilité, coût, etc. Un soigneur-ranger et un scientifique avaient donc été convié à exprimer leurs idées sur la question. Priscilla représentait à la fois le côté administratif, logistique, coût et publicité. Sur sa tablette – extension presque naturelle de sa main – les résultats de l'enquête de satisfaction qu'elle avait elle-même aidée à réaliser. Forte des avis du public, elle se sentait prête à affronter les deux hommes.

Ce n'était le fait qu'ils soient hommes et elle femme. Sans être féministe, Cici croyait parfaitement être à sa place, entre talent inné et compétence. Le fait qu'elle soit plutôt mignonne n'était sûrement pas un inconvénient à ses yeux. Aujourd'hui, elle était vêtue d'une jupe crayon taille haute noire, accompagnée d'un chemisier noir à gros points blancs, le tout avec ses éternels talons-aiguilles.

Spoiler:
 

Non, elle était plus inquiète par le fait qu'ils étaient à la fois plus anciens sur le parc qu'elle, et plus expérimentés en dinosaures. Difficile de passer pour une experte, ou même quelqu'un de légitime, quand on confondait entre un diplodocus et un brachiosaure... ou quand on avait encore du mal à écrire correctement les noms des bestioles.
Pour pallier ce manque de confiance, Cici s'appliqua à ce que la réunion fut parfaitement préparée, et étant arrivée bien quinze minutes en avant, elle peut s'assurer que rien ne manquait. Ce fut donc sourire aux lèvres qu'elle accueillit les deux autres membres.
- « Bonjour, prenez place, je vous prie. Il y a du café, du lait et du jus de fruits, si vous le désirez.. » Elle-même s'assit dans un confortable siège bien rembourré, derrière un chevalet qui indiquait « Priscilla KENSINGTON – ass. Dir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Green
Chef de Section
Chef de Section
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 19

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Mar 18 Aoû 2015 - 18:17

Concevoir une nouvelle attraction, c'était ce que l'on demandait à Richard pour aujourd'hui, bien sûr il ne serait pas seul, d'autres personnes aller apporter leurs grains de sel, mais Richard comptait bien tirer son épingle du jeu. Cela faisait plusieurs semaines qu'il se poser tout les soirs sur le canapé de son bungalow, avec des dossiers qui trainaient sur toute la longueur du divan, des dossiers rempli de photos, croquis, notes, un véritable travail de documentation pour créer une attraction unique et qui serait en accord avec la pensée du soigneur. Il ne manquait plus qu'à les confronter aux deux autres membres. Priscilla Kensington et Gregory Morrisson. La première était une assistante elle représenterai surement la direction et donc elle défendrait ces derniers durant cette réunion. Le second était un scientifique, il ne voyait pas qu'il pourrait bien défendre, il devait surement être ici par choix personnel. La guerre des nerfs était déclaré et Richard comptait bien en ressortir vainqueur. Il c'est que ce genre de boulot est long, il faudra donc se montrer patient et avoir une argumentation des plus parfaites tout en étant à l'écoute, on sait jamais ils peuvent avoir de bonnes idées.

C'est donc avec assurance que Richard partit vers San José, pour l'occasion il avait enlevé l'uniforme des soigneurs qui l'affectionne, pour une tenue des plus classiques, pantalon, chemise, blazer. Durant son trajet, il ouvrit sa chemise, rempli de papier en tout genre, pour vérifier que tout était en place et pour relire attentivement ses notes. Et une fois le dossier relu minutieusement pour la treizième fois, il sourit fière de ses idées. Cela ne pouvait pas rater, c'était impossible. Après une heure de trajet tout au plus, Richard sortit de l'avion, valise à la main et il se dirigea en direction du lieu où la réunion devait avoir lieu. Une fois devant le bâtiment, l'australien s'arrêta respira un instant et réfléchit quelques secondes. *Bon tout va bien se passer, tu vas entrer et tout déglinguer, avec courtoisie bien sûr, même si tu devras par moment gueuler un peu ou du moins se faire plus imposant. Aller ça va le faire, faut juste essayer de pas être trop borné non plus, même si je suis le meilleur pour régler la question. Aller on y va.* Sur ces pensées, Richard pénétra dans le hall et se dirigea en direction de la salle prévu pour l'occasion. Richard pénétra dans la salle et fut accueilli par une ravissante jeune femme, même si son chemisier ressemblait plus à une vache qu'autre chose, Richard trouvait ça assez ridicule. Cette dernière accueilli Richard avec un grand sourire et lui lança :

- Bonjour, prenez place, je vous prie. Il y a du café, du lait et du jus de fruits, si vous le désirez..

Richard lui rétorqua "Quelle délicate attention", avec un brin d'ironie dans sa voie, pour l'australien elle essayait déjà de l'amadouer. Ce n'est qu'en se dirigeant vers sa chaise où chevalet indiquer son nom et sa fonction, Richard souri à la vu du "Doc." il avait beau être soigneur, il avait toujours un doctorat en herpétologie, une chose qu'il a tendance à oublier depuis son arrivé au parc. Une fois assi, il vit que le second homme était lui aussi arrivé. *Il a du entrer juste derrière moi.* Une fois tout le monde assis, Richard posa sa valise sur la longue table qui faisait un cercle et il retira son dossier et le posa sur la table, il l'ouvrit et prit l'initiative de la parole pour débuter les hostilités.

-Je suis le docteur Richard Green, soigneur en chef, au cas où vous seriez analphabète. Comme vous le savez nous avons été convient par la direction à nous réunir tout les trois pour créer une nouvelle attraction pour le Jurassic Sea Life, par pour lequel je vais bientôt travailler. Je vous laisse donc vous introduire oralement et commencer à parler de vos idées, attentes pour cette nouvelle attraction. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Morrison

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 06/09/2013
Age : 24
Localisation : Dans les labos

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Dim 23 Aoû 2015 - 15:00

Spoiler:
 

Dès que Gregory avait appris la nouvelle, il s’était toute suite porté volontaire. Non pas pour l’attrait économique de cette mission, la possible renommée qu’elle pouvait lui offrir ou encore pour faire joli sur son curriculum vitae. C’était juste pour s’amuser. Dire ça comme ça pouvait déjà en faire rire certains mais il fallait le dire, Gregory ne ressentait absolument aucune attirance pour toutes ses broutilles, ces attrapes-touristes qui n’avaient pour but que de remplir les poches de certaines personnes.  Même s’il en comprenait l’objectif, l’existence et la nécessité, en quelques sortes, il détestait ce genre de choses. Lui vouait un culte particulier aux sciences, aux savoirs, à la physique, à la chimie, aux mathématiques et à toutes les choses logiques, composées de formules, de chiffres et de réflexion en tout genre.

       En quoi consistait cette mission ? C’était plutôt simple en vérité, son rôle était déjà tout tracé. Il serait l’homme qui pense, celui qui réfléchit et qui dit les choses censées. Ca ne serait pas trop compliqué et puis ça lui permettrait de se divertir un peu. Il est vrai que depuis ces anciennes expériences de type « Indominus Rex » et « le reste » pour faire court, il n’avait pas eu vraiment de temps pour lui ou pour son projet qu’il n’avait en aucun cas oublié. C’était ce pourquoi il était là, les progrès de la génétique et de l’ADN étaient fabuleux et leurs portes lui étaient d’ores et déjà ouvertes mais ce n’était pas encore l’heure. Cela ne se faisait pas comme ça, pas si vite. Il devait gagner leur confiance, celle d’InGen tout particulièrement mais aussi celle des employés, il devait prouver sa valeur. Cela lui donnait une nouvelle raison de participer à cette mission. Il voyait loin, beaucoup plus loin que la plupart des gens. Il connaissait l’existence d’entreprise concurrente et il savait pertinemment que l’attaque terroriste tenait une forme beaucoup plus complexe que cela et qu’ils n’étaient pas venus pour simplement foutre le bordel. Gregory n’avait pas su réellement déterminé ce qu’ils avaient pris, les dossiers avaient pu être falsifiés par n’importe qui, même par InGen au vu de ce que racontaient les médias ou par des membres infiltrés. Effectivement, il lui avait fallu peu de temps pour comprendre que la société pour laquelle il travaillait était attaqué, rongé, dévoré de l’intérieur mais il ignorait encore par qui ou par quoi. Il avait entendu parler d’un « Shivak Garland » pour lequel il avait un certain nombre de soupçons au vu de son historique et d’une « Shaélynn Moore », chef de section des paléobotanistes, qui avait subitement abandonné son poste sans aucune raison particulière mais surtout sans en prévenir qui que ce soit. Gregory avait les bonnes cartes en mains mais il réfléchissait encore comment et quand les jouer. Au centre de tout, de multiples possibilités s’offraient à lui et il comptait bien les accueillir à bras ouvert.

       Ce matin-là, Gregory avait ouvert les yeux quand son réveil avait braillé dans la maison qu’il était temps de se lever. Il l’avait assassiné d’un coup de canne et s’était relevé tant bien que mal. Il avait trainé sa carcasse jusqu’à la cuisine où il s’était préparé un petit déjeuné assez copieux pour nourrir l’intégralité d’une famille africaine et peut-être même les générations d’après. Il fallait le dire, InGen savait quand même garder ses hôtes. L’entreprise avait fourni un habitat adapté à son handicap et on avait même mis un coursier à sa disposition pour lui faire ses courses, ses provisions, etcetera… C’était d’ailleurs lui qui passait le prendre aujourd’hui et qui l’avait déposé à un arrêt du monorail qui lui l’avait conduit jusqu’au ferry. Cette mission se déroulait sur le continent, au Costa Rica, où des investisseurs, des conseillers et d’autres représentants de l’entreprise comme lui, venaient débattre sur des sujets en tout genre. Un joyeux bordel ! L’idée était qu’à la fin de la journée, une nouvelle attraction voit le jour pour le plus grand bonheur du public mais surtout pour celui des poches de certains. Oui, Gregory insistait beaucoup sur ce point bien qu’il soit avec certitude un capitaliste averti. Assez rapidement il foulait les terres de San José, l’air y était chaud et la brise légère. Sous son costume gris, le vieil homme cuisait mais l’apparence était de norme dans ce genre de réunion et il ne pouvait pas se permettre de s’y rendre en short ou en t-shirt. Sur Nublar, les arbres vous offraient une fraîcheur et une humidité suffisante pour pouvoir apprécier un joli costard. Ici, la chaleur y était étouffante et la ville apportait une pollution assez dense pour venir empirer les choses. Gregory fit signe de la main et un taxi s’arrêtait à sa hauteur. Le chauffeur sortit lui ouvrir la porte tandis que le scientifique jeta ses jambes l’une après l’autre dans l’habitacle du véhicule. Il indiqua au conducteur de taxi sa destination alors qu’il venait de se réinstaller derrière le volant et il démarra en trombe pour rejoindre le trafic et sa folie, les klaxons et la fureur des autres chauffards. Après quelques embardées, des queues de poissons, plusieurs frayeurs et de nombreuses insultes en espagnol, Gregory posait enfin le pied devant le Palais des Congrès de San José. Il remercia le pilote de quelques billets et se dirigea d’un air déterminé vers les marches du bâtiment.


- « Gracias Amigo ! », fit le chauffeur avant de repartir, pieds au plancher.


Le scientifique pénétrait dans l’immense accueil de la bâtisse, des chuchotements pouvaient se faire entendre au centre de l’infrastructure tandis que le bruit de sa canne sur le carrelage se répercutait doucement mais sûrement pour venir faire écho à leurs discussions… Après un rapide passage à l’accueil, on lui indiqua son lieu de rencontre et il s’y rendait sans plus attendre.


- « Bonjour, prenez place, je vous prie. Il y a du café, du lait et du jus de fruits, si vous le désirez... »


Chacun s’asseyait à sa place respective, l’endroit était plutôt accueillant et chaleureux. Il y avait effectivement une table qui offrait un bon nombre de dégustation, une vue à vous couper le souffle, une brise agréable et artificiel et surtout une demoiselle appréciable à regarder. Gregory fit un grand sourire et écoutait le discours de Richard. Le scientifique attrapa une tasse de café, y plongea un sucre et s’assit à son tour sur sa chaise. Il posa sa canne délicatement sur la table et installa sa jambe confortablement.  


- « Je suis le docteur Richard Green, soigneur en chef, au cas où vous seriez analphabète. Comme vous le savez nous avons été convient par la direction à nous réunir tout les trois pour créer une nouvelle attraction pour le Jurassic Sea Life, par pour lequel je vais bientôt travailler. Je vous laisse donc vous introduire oralement et commencer à parler de vos idées, attentes pour cette nouvelle attraction. Merci. »

- « Bonjour, je suis le professeur Gregory Morrison, jeune scientifique de notre génération. », une pointe d’humour pour détendre l’atmosphère. Les dés pouvaient être lancés. « Je n’ai pas eu l’occasion de me rendre encore sur cette île, ayant été pas mal occupé et sollicité sur de nombreux nouveaux projets sur Nublar, mais j’ai pu en revanche consulter les fichiers et me renseigner sur les différentes créatures qui peuplent ce parc. J’ai donc effectivement des idées sur cette nouvelle attraction mais je souhaiterais d’abord avoir les vôtres et vos avis sur le sujet si cela ne vous fait rien. »


Une manière de mettre la balle dans son camp et de prendre l’avantage sur ses adversaires. Le jeu pouvait commencer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Priscilla Kensington

avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 10/06/2015

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Jeu 27 Aoû 2015 - 17:43

[HRP: désolée pour le retard, j'ai un gros rhume qui me tue le cerveau...]

Priscilla était beaucoup de choses. Certaines universellement négatives, comme gourmande. Mais d'autres universellement positives, comme sa gentillesse. Certes, pour beaucoup, elle n'était pas juste gentille. Elle était d'une niaiserie à faire braire un petit diable. Pour avoir toujours grandi dans des mondes protégés par l'argent et le pouvoir, pour avoir eu une vie quasi idyllique sans d'autres problèmes métaphysiques que « dans quelle grande fac fais-je aller étudier », Cici vivait sur un petit nuage de bons sentiments et de respect d'autrui.
Aussi ne comprit-elle pas l'origine de l'agressivité de Richard Green, qui semblait avoir copié la plupart de ses dinos – avoir envie d'arracher la tête au premier vue à coup de dent – et ne capta pas grand chose à l'ironie douce-amère de Gregory Morrison. Après avoir cligné des yeux, un peu perdue par cette entrée en matière sans aucune délicatesse – espèce de T-Rex, va – elle s'assit élégamment et suivit le cours des choses.

- « Je suis Priscilla Kensington, assistante de direction de M. Hudson, que je remplace. Il a été retenu par des impératifs sur le parc. » commença-t-elle avec un sourire qui se voulait encourageant. « Pour en revenir à notre sujet. Je pense qu'il est important de faire la part des choses, entre les nécessités économiques de rentabilité, et le respect des volontés de M. Hammond. Il voulait avant tout présenter des animaux, et non des attractions. Je propose donc que nous réfléchissions avant tout en termes de bien-être pour le dinosaure, ou les dinosaures, et voir en suite la compatibilité avec les impératifs liés au fait qu'il devra subir le regard de milliers de visiteurs. »
Encore douce et adorable petite Cici. Oui, elle avait complètement avalé le beau speech de recrutement sur InGen et sa volonté de faire non pas un parc d'attraction, mais une sorte de musée interactif. Jurassic Park n'était pas un lieu de loisirs, mais un lieu de savoir. Savoir interactif et amusant, certes. C'était d'ailleurs ce qui l'avait convaincu de prendre ce poste : elle n'était pas une assistante de direction dans une de ses énièmes compagnies internationales obsédées par la part rémunératrices des associés. C'était presque une ONG. Jurassic Park avait un message, un sens. Elle travaillait pour le « plus grand bien de tous », et non pas juste à manipuler les gens en leur faisant croire qu'ils avaient besoin d'un nouveau gadget coûtant la peau des fesses.

- « Comme vous avez pu le voir dans vos dossiers, le parc a fait réalisé une enquête de satisfaction récemment auprès des visiteurs. Je pense que c'est crucial que nous nous appuyons sur ces données, pour diriger notre réflexion.
Par exemple, on note que beaucoup de famille regrette le côté trop violent de beaucoup des dinosaures, et qu'il n'y a pas beaucoup d'enclos où les enfants peuvent se promener sans voir des crocs et des animaux se faire déchiqueter. La promenade en bulle dans les plaines est d'ailleurs une des attractions les plus appréciées du Parc. Peut-être devrions-nous donc chercher à sélectionner un dinosaure aquatique plus... paisible... plus « grand public familial ».
De même, la tendance à présenter des dino toujours plus gros n'est pas passée inaperçue. Beaucoup de nos spectateurs ne sont pas dupes. Ainsi, pour contredire ces rumeurs de spectaculaire-bling-bling nocives à notre image, il serait intéressant de se focaliser sur des animaux de plus petite taille, peut-être même vivants en groupes. Regarder les dauphins jouer a toujours été un grand succès dans les parcs aquatiques classiques, pourquoi ne pas s'inspirer de ça ? Un énorme bassin, avec plusieurs points de vue, pour voir des animaux vivre leur vie en toute tranquillité. »


Voilà ce à qui elle avait abouti, en termes d'agglomération de données. Ça valait ce que ça valait, mais elle était assez contente d'elle. Pour quelqu'un qui n'avait pas trop d'expertise sur le domaine... En fait, elle s'était juste posée la question de ce que elle, Cici, voudrait voir sur Jurassic Sea World, si elle était visiteuse. Sûrement pas encore un gros machin qu'on appâtait avec un bout de carcasses. Si elle s'était écoutée, elle aurait proposé « nager avec l'équivalent des raies mantas ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Green
Chef de Section
Chef de Section
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 19

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Sam 29 Aoû 2015 - 15:39

Tout le monde s'était présenté et les hostilités aller pouvoir commencer. Priscilla se trouvait être l'assistante de Cole Hudson. Son discours plaisait bien au soigneur, mais il n'avait pas vraiment confiance en elle. Depuis son retour il avait un certain mépris pour la direction, Jurassic Park était devenu un complexe hôtelier avec une ferme préhistorique pour super-riches, mais il devait faire avec. Si les choses devaient changer, ça serait de l'intérieur, et si cela doit arriver Richard en fera partie, il se verrait même bien parmi les têtes du mouvement. Mais pour le moment, il devait s'occuper de créer une nouvelle "attraction" pour le Sea Life. Priscilla commença donc à révéler les résultats d'une enquête de satisfaction chez les visiteurs pour des attentes sur le futur du parc, même si l'avis des visiteurs restent une donnée à ne pas négliger, elle n'est pas pour autant cruciale, il ne faut pas donner ce que le visiteur désire, mais il le faut le surprendre, le prendre à contrepied, c'est l'une des meilleurs façons pour le satisfaire. Sinon on aura toujours des avis du genre "Oui d'accord, mais je l'aurais pas vu comme ça" "Mouais, je ne suis pas convaincu". Des opinions qu'il vaut mieux éviter.

Des attractions comme avec les dauphins dans les stations balnéaires, des dinosaures "interactifs". Richard n'était pas convaincu par les propos de la jolie blonde. *Prendre en exemple les bulles de Jurassic World... sans doute la pire attraction du parc, laisser les visiteurs au milieu des dinosaures pour venir les faire chier durant leurs sieste, sous prétexte qu'il ne bouge pas assez. Il est hors de question que la future attraction du Sea Life soit un enclos où les visiteurs pourront y rentrer, ils n'apprennent jamais...* Richard resta quelques instants sans prononcer un mot, le temps d'organiser sa réponse (contre-attaque), il devait la jouer finement, ne pas paraître trop bourru, sinon ses adversaires se refermeraient directement, ils n’accepteraient plus d'écouter une celle de ses propositions, sans avoir une idée préconçue sur son avis.

-Je vous remercie pour cette enquête mademoiselle Kensington, je suis également d'avis que nous devrions les prendre en compte pour la décision finale. Pour ce qui est de vos suggestions, je ne suis pas totalement emballé je dois l'avouer à mon grand dépendant, néanmoins je ne suis pas fermé pour autant. Il faut toute les étudier en détails, je pense que vous serez tous d'accord sur ce point. Pour en revenir à vos idées, je pense que l'exemple des bulles est une mauvaise idée, le fait de pouvoir laisser les visiteurs en totale liberté dans l'enclos est une mauvaise idée. Tout comme le fait de laisser les enfants déambuler parmi eux comme dans la ferme des Compsognathus. Les animaux sont sujet au stress également, une forte dose de stress peut les tuer, c'est plutôt dangereux je trouve. Si on doit mettre en scène de petits animaux, je préfère avoir une sorte d'enclos "profond". Avoir un enclos creusé, avec au moins deux trois mètres de profondeur. Ainsi les animaux ne seraient pas perturbés par la vision des visiteurs et il y aurait suffisamment de hauteur pour avoir certains végétaux. Puis on pourrait avoir des passerelles pour que les visiteurs est un point de vue parfait sur les animaux. Pour ce qui est de petits animaux, j'avais justement une espèce en tête que le parc possède dans sa bibliothèque ADN, ce n'est certes pas un animal aquatique, mais ça pourrait faire l'affaire, si vous voulez forcément quelque chose de petit...

Richard glissa une image en direction de Priscilla, tout en lui demandant de la faire passer à Gregory par la suite. Il n'avait pas encore présenté son idée principale, ce qui lui laisser du temps pour bien l'amener.

Image du dinosaure :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Morrison

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 06/09/2013
Age : 24
Localisation : Dans les labos

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Mar 1 Sep 2015 - 16:34

L'assistante de Cole Hudson, Gregory savait par ses recherches que ce jeune homme avait un poste plutôt important mais aussi qu'il aurait eu une relation avec Shaélynn Moore, la fameuse déserteuse. Il suffisait de glisser une bonne attention, saupoudré le tout d'un peu de sucre et le tour était joué. Il pouvait remercier la jeune commère qu'il avait rencontré, elle semblait assez ouverte à la connerie alors, pour ne pas le dire autrement, il lui avait soutiré quelques informations à son dépend. Elle n'avait eu aucune chance, Gregory lui avait littéralement fait du rentre-dedans et elle avait parlé, parlé, parlé et encore et toujours parlé. Il avait même eu du mal à l'arrêter, à croire qu'elle n'avait personne avec qui partager toutes ces informations. Quoi qu'il en soit, Cole avait certainement une histoire à raconter et à l'occasion il comptait bien tenir une petite discussion avec lui. Quand à Richard, il était le chef de section des soigneurs. Pas un petit poste non plus mais il n'avait pas une histoire exceptionnelle, il y avait bien des rumeurs qui circulaient à son égard mais sans plus. Il semblait être quelqu'un de plutôt réfléchi, déterminé et persuasif.

       Jusque là, Gregory n'avait fait que d'écouter, il avait été attentif aux propositions de ces deux nouveaux cobayes. Cette jeune femme, Priscilla, semblait étrangement professionnel et plutôt commercial, elle pensait uniquement attraction et l'argent que cela brassait derrière tandis que l'homme à côté de lui, Richard, pensait davantage aux animaux, à leurs comportements et à leurs santés. Chacun défendait son point de vue sans que Gregory ne puisse contredire ou intervenir dans quoi que ce soit jusqu'à ce que le docteur lui tende une image d'un dinosaure que le scientifique identifia tout d'abord comme étant le Dryosaurus, peut-être à tord. Ces deux confrères avaient tout deux de bonnes idées mais on pouvait dire qu'ils n'en n'exploitaient pas l'intégralité.


- « Dryosaurus ? Je me trompe ? Je ne comprend pas exactement votre idée, le but étant quand même de créer une attraction pour les visiteurs et cela implique donc que les visiteurs puissent apercevoir les dinosaures. Mon idée est presque similaire à la votre docteur mais aussi la votre Priscilla. Il vous faut trouver un juste milieu entre l'approche, la sécurité et une distance suffisante pour leur en mettre plein la vue sans que les dinosaures soient affectés. Mais attendez ! C'est exactement ce qu'on a fait jusqu'à maintenant avec le Tyrannosaure et avec la Volière sur Nublar ! », Gregory appuya ses mots comme s'il s'agissait d'une révélation exceptionnelle et continua son discours. « Nova est clairement un gigantesque parc aquatique préhistorique et il me paraît évident qu'il faut jouer avec ça. On y trouve d'ailleurs déjà quelques choses de similaire aux Gyrosphères avec le Nautilus et cette attraction existe d'ailleurs bien avant ces bulles si je puis me permettre ! Pourquoi ne pas copier le même mode opération que Nublar, dissimulé une passerelle sous-marine dans un tronc mort et observer effectivement des dinosaures marins comme l'Itchyosaurus qui est un dauphin... », il se tourna à ses mots vers Priscilla et poursuivit. « ...mais donner aussi la possibilité d'observer les créatures de plus loin avec des tours panoramiques équipées de jumelles. Ce sont des dauphins, pourquoi ne pas essayer aussi de leur faire faire des tours ou un semblant de tours. Après tout, le Mosasaurus n'est en rien apprivoisé et on illusionne un peu un spectacle derrière tout ça. Enfin bref, vous avez compris l'idée ! On pourrait très bien recréer une faune complète et diversifié avec des Archelons, des poissons comme Cœlacanthes et autres spécimens dans un bassin relativement grand. Il s'agit après de créer un décors adéquate mais je fais confiance à nos paléobotanistes et paléopaysagistes pour agir en conséquence. Boum ! », il fit un geste de la main en mimant une explosion vers sa tête. « Là voilà votre attraction exceptionnelle ! »


Gregory jouait volontairement un peu les malins rien que pour les bousculer un peu, les faire réfléchir et les voir réagir. Il aimait provoquer les gens et ça c'était un fait indéniable. Il n'y avait rien de mieux pour comprendre et apprendre à connaître une personne que de la pousser dans ses retranchements. Qu'allait faire Richard ? Comment Priscilla allait-elle réagir ? Il allait très vite le savoir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Priscilla Kensington

avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 10/06/2015

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Jeu 3 Sep 2015 - 18:22

Heureusement que Richard avait fait des efforts pour contenir son agressivité. Sinon, il y avait de grandes chances pour que Cici se mette à pleurer ou en colère. S'il y avait bien une chose qu'elle ne supportait pas, c'était qu'on joue les gros bras autour d'elle. Etre spécialiste et avoir une opinion était une chose, l'imposer sans la moindre considération envers autrui, une autre. Toute sa vie, elle avait été poussée à devenir ce qu'on voulait qu'elle devienne, sans lui demander son avis. Sa grand-mère aurait voulu en faire une jolie poupée sans personnalité, sa mère une femme d'affaire ou de famille rongée par l'ambition. Cici voulait juste être maître de sa vie, et ne plus se laisser marcher sur les pieds ou pire, manipuler contre sa volonté – ou pire de chez pire, sans qu'elle ne s'en rende compte.

Elle écouta donc le discours du soigneur avec attention. La jeune femme fut frappée en entendant que les boules étaient source de danger pour les dinos. Que dire alors de l'activité « ride your baby triceratops » ? A peine remise de cette révélation, elle se pencha sur l'image proposée.
- « … désolée d'avoir à poser la question, mais... de quelle espèce s'agit-il ? Et est-ce que c'est une espèce aquatique ? Pour le Sea Life, j'avais imaginé des animaux plus poisson, baleine et autre. »

Mais toute ignorante qu'elle était, elle tiqua un peu quand le scientifique boiteux l'appelle elle « Priscilla » alors que Richard avait droit à un « docteur » bien formel. Elle était la première à accepter que les rapports entre Cole et elle, ou toute autre personne plus experte qu'elle et elle, soient du « dominé/dominateur » ou plutôt « alpha/beta » mais ici, à ce moment, dans cette réunion, elle était l'égale de ses deux interlocuteurs. Il faudrait pas la prendre pour une bécasse non plus. Elle aussi avait fait des études, et elle s'était battue pour obtenir ce qu'elle avait, bien plus qu'eux. Être une femme briguant un poste de direction, dans un monde d'argent et de manœuvre politique, était un désavantage de base qu'elle n'avait pu qu'accepter.

- « Pourquoi pas, Gregory ? » fit-elle, utilisant à escient le prénom du scientifique, mais en faisant attention à ne pas mettre d'acidité dans sa voix. Aucun reproche, juste l'acceptation du fait qu'il voulait porter le jeu sur le terrain de la fausse familiarité. Pourquoi pas ; elle connaissant les règles de ce jeu parfaitement. « Pourquoi pas. Il manque cependant un côté « nouveauté » propre à l'attraction. Le public ne sera pas dupe : faire à Sea Life ce qu'on fait à Jurassic Park ne va pas enthousiasmer vraiment ou drainer des spectateurs en masse. Les dino aquatiques sont généralement moins bien connus du grand public, aussi peu de gens seront motivés pour aller au Sea Life pour le Sea Life. On risque d'établir ce nouveau parc comme étant un aquarium géant du crétacé. Pas vraiment ce que InGen et Hammond avaient en tête. Il faut faire venir le public, pour leur faire découvrir, leur permettre d'apprendre. Il faut quelque chose pour accrocher leur attention. Après, on pourra développer des attractions plus 'déjà-vu '.
C'est pour ça que la notion d'interactivité doit être au cœur du choix de cette nouvelle attraction. Il ne faut pas laisser le visiteur être que spectateur. J'ai bien compris qu'une intrusion trop directe dans leur habitat peut être nocive... »
Priscilla s'adressa à Richard à ce moment, « mais il faut quelque chose de plus... Peut-être pourrions-nous nous inspirer de ces démonstrations où seuls les soigneurs interagissent avec les dinosaures, tout en permettant à un petit groupe de venir voir de plus près ? Plus qu'un spectacle de pseudo-dauphins, qui amuse sans vraiment être source de savoir... Le spectacle, l'amusement, en petites doses, oui. Mais pas uniquement çà. »

Cici n'avait aucun a-priori sur la bestiole à montrer. Elle n'y connaissait rien, mais elle avait une idée assez précise de comment la bestiole allait devoir vivre et s'intégrer dans la notion de Parc du Savoir Préhistorique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Green
Chef de Section
Chef de Section
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 19

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Dim 11 Oct 2015 - 17:05

Richard écoutait attentivement les idées, propositions et suggestions émis par ses collègues. Le soigneur se rendait compte que de par les avis divergents il serait difficile d'arriver à concrétiser son idée qui l'a poussé à participer à cette mission. Mais il ne lâcherait pas la partie pour autant, il était joueur, il se battrait jusqu'au bout, même s'il doit se faire des "ennemis" et une mauvaise réputation. Il fallait juste qu'il essaye de la jouer subtilement. Une fois son monologue fini, la jeune secrétaire s'exprima la première sur l'idée de reconstitution d'un environnement sous-marin, d'un lieu et une époque précise. La jeune secrétaire n'avait pas l'air très emballé par la proposition du scientifique, il fallait saisir cette opportunité, tenter de se mettre la secrétaire dans la poche  A deux contre un, c'est beaucoup plus facile. Surtout que de par sa position, elle doit avoir un certain cercle d'influence, c'est toujours ça de pris. Au fil du discours de la jeune femme, l'australien réfléchissait à comment bien jouer ce coup-là. *Bon, tu veux que l'espèce s'insère dans une attraction où le lieu d’ordre est la découverte et si possible interactive. C'est assez problématique, ce ne sont pas des putains d'otaries ! Va faire un spectacle avec une famille de tylosaure, je veux bien voir ça. Mais, on peut avoir un autre genre d'interactivité. Je crois que j'ai une idée.* Une fois que la jolie blonde laissa la parole à quiconque la voulu, l'australien se lança avec une certaine fougue.

-Je suis d'avis avec Madame Kensington, docteur Morisson, ce genre d'attraction ne serait qu'une vulgaire redite de ce que l'on fait déjà sur Isla Nublar et même dans une autre mesure à Isla Nova, il faut quelque chose de neuf. Puis il posa son regard sur Priscilla. Votre idée d'allier la découverte et l’interactivité est assez louable, mais j'ai peur qu'une interactivité directe avec les animaux ne soit à oublier, de par le caractère des animaux et des visiteurs. Néanmoins cela n'empêche pas d'avoir une certaine interactivité durant l'attraction. Durant la visite au lieu d'apprendre bêtement des informations basiques, sur l'animal, sur un simple panneau on pourrait proposer quelque chose de plus divertissant. J'ai une espèce qui n'est certes en aucun cas, petite et mignonne, qui sort du carcan d'Ingen depuis l'ouverture du Jurassic World, mais elle pourrait d'une certaine manière se révéler utile. Tenais j'ai une photo d'un groupe dans un élevage sur Sorna; c'est un Deinosuchus hatcheri, le plus grand crocodile qui ai existé. Je peux vous assurez qu'il fera de l'effet, un crocodile mangeur de tyrannosaure ça court pas les rues.

Il marqua une courte pause avant d'exposer son idée.

-Ce que je propose est assez simple, nous avons un certains nombres de cette espèce et de toute âges. De l’œuf jusqu'aux adultes. Nous pourrions faire une grande serre où l'on montrerait toute l'évolution de cet animal de la sortie de l’œuf jusqu'à sa mort. Les visiteurs commenceraient par rentrée dans un pavillon en hauteur où l'on peut observer une nurserie, avec des œufs en incubations et des nouveau-nés dans de petits aquariums. Ici on leur expliquerait, par l'intermédiaire d'animateurs, comment le deinosuchus se forme dans l'oeuf, une fois né que fait-il, on pourrait proposer des jeux où il faut deviner quel est l'œuf du crocodile parmi les autres, trouver dans une petite salle de quoi il se nourrit, avec des aquariums et terrariums rempli d'animaux avec quoi le bébé se nourrit ou pas. Ensuite les visiteurs avancent sur les pilotis, dans une végétations luxuriante, avec les bêtes nageant ou se prélassant au soleil en dessous, puis à un certain moment, on leur montrerait l’écosystème de ces animaux, encore une fois de manière ludique, avec par exemple une sorte de puzzle à reconstituer où il faut mettre les bons éléments ou même chercher les fleurs disséminées dans la serre. Puis on avance encore et c'est l'endroit où on montre le repas des animaux, on explique leur régime alimentaire, puis on les nourrit en tentant de montrer le côté naturel plutôt que spectaculaire on ne pend pas un requin au-dessus, mais on libère des poissons dans l'eau. Pour leur montrer leurs techniques de chasses. Pour finir, nous avons un animal particulier, c'est le plus vieux de tous. Contrairement aux autres il a la peau bleuté et supporte mal la lumière du soleil, il reste toujours dans l'ombre, dans l'obscurité. On pourrait prévoir une section à part, une sorte de grotte, avec une lumière assez faible. Je sais c'est paradoxal pour un animal à sang-froid, mais c'est un des mystères de la génétique, même s'il prend le soleil de temps à autres. On pourrait éventuellement "zapper" cette attraction pour les plus jeunes, s'ils la trouvent effrayantes. Voilà, une éventualité. Qu'en pensez-vous madame Kensington, Docteur Morrison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Morrison

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 06/09/2013
Age : 24
Localisation : Dans les labos

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Jeu 15 Oct 2015 - 0:56

Spoiler:
 


       Gregory laissa parler ses deux compagnons de fortune, les observa chacun leur tour. Il semblait déterminé l'un comme l'autre à vouloir lui donner tord. C'est fou cette haine que l'on peut toujours avoir envers les personnes âgées ou les handicapés. Il comprenait leurs points de vue mais ne les partageait pas nécessairement et visiblement, le vieux scientifique avait fait mouche puisque Priscilla semblait être légèrement piqué par le venin qu'il venait de lui envoyer. Ô très chère, il ne fallait pas le prendre comme ça. C'est maintenant que les hostilité pouvait commencer. Est-ce qu'il parviendrait à semer la zizanie entre la belle et la bête ? Ou resteraient-ils souder ? Tout semble démontrer que lorsque deux personnes se font attaquer par un fou, celles-ci se retournent ensemble contre ce dernier. Il allait le voir bien assez vite. Ces deux personnes avaient l'air plutôt déterminé et ils se lançaient dans une sorte e compétition abracadabrante dans laquelle Gregory comptait jouer un rôle particulier. Il voulait les énerver, il voulait les faire tourner en bourrique. Il voulait jouer et il voulait s'amuser un peu. Sinon, à quoi bon avoir voyager jusqu'ici alors qu'ils auraient très bien pu rester sur l'île à discuter exactement de la même chose ? Absurde. Tout comme leurs idées. Il ne proposait rien de bien exceptionnels mais cela pouvait honnêtement marcher. C'était absurde mais des dinosaures, en soit, ça l'était déjà alors pourquoi pas. Il se tourna vers Priscilla et dit d'un air sérieux, légèrement surjoué.


- « Isla Nublar et Isla Nova sont deux parcs à des kilomètres l'un de l'autre. Tout comme des parcs de renommées mondiales comme Walt Disney et pourtant les attractions sont les mêmes. Avoir plusieurs parcs dans le monde ne permet pas la diversité mais au contraire permet à une licence comme la notre d'allonger son bras et donc d'atteindre plus de personnes. On reprend les choses qui marchent bien et on les met ailleurs. Ce n'est pour autant que ces gens s'amusent à rendre visite à toutes les nombreuses et différentes versions de princesse Cici ou quelques soient leurs noms sur chacun des parcs Walt Disney ! Les parcs étaient déjà différents en plusieurs points, pourquoi ne pas permettre aux européens de faire les mêmes attractions que les américains ? Qu'est-ce que vous pouvez êtres égoïstes vous alors ! C'est un peu raciste ça vous savez, on sait tous que les français sont grognons mais quand même, ils ont des droits eux aussi non ? »


Spoiler:
 


Et après cette nouvelle pique qui risquait d'en faire réagir plus d'un ou plus d'une, il surenchérit d'un air faussement surpris.


Spoiler:
 


- « Quoi ? Vous n'aimez pas non plus les anglais ? Pourtant Kensington ça sonnait plutôt anglais ça ? »


Il se tourna désormais d'un air boudeur vers Richard et poursuivit avec une voix enfantine.


- « Vous savez, votre idée n'est pas si mauvaise que ça ! Mais la mienne est tellement bonne qu'elle pourrait même s'incruster dans la votre d'abord ! »


Il reprit son sérieux et continua la discussion qui commençait à se transformer en monologue.


- « Plus sérieusement, votre idée n'est pas si mauvaise que ça. Elle pourrait même être une très bonne idée. On pourrait très bien y mettre mes idées, un poste d'observation sous l'eau de ses énormes créatures par exemple pourrait être impressionnant. Je vote pour ! »


Gregory fit un sourire charmeur et finit par ajouter.


- « Mais... Mais... Han ! On risquerait peut-être de reproduire exactement le même parcours qui se trouve sur Nublar pour le labo de la création Hammond. », dit-il en se tournant d'un air outré vers Priscilla.

A ce moment, la jeune femme devait probablement commencer à voir rouge ou à se poser de sérieuses questions sur la santé mentale de Gregory. Lui en revanche s'amusait comme un petit fou. Il souriait de plus belle. Tout ça allait devenir intéressant, sa proie allait bientôt commencer à se débattre dans sa toile et il s'en délecterait farouchement d'ici quelques instants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Priscilla Kensington

avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 10/06/2015

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Dim 18 Oct 2015 - 19:03

Cici soupira en roulant des yeux. Les hommes. Elle ne savait pas si c'était une question d'égo ou autre, mais clairement, cette réunion devenait une épreuve de « qui à la plus grosse ». Comme si ne pas voir son idée retenue voulait dire qu'on était un super nullos. Et si le soigneur avait un comportement professionnel, l'autre type – il était quoi, déjà ? - s'amusait à mettre de l'huile sur le feu. Si elle avait voulu faire assistante de crèche, elle aurait fait des études d'assistante de crèche, et aurait trouvé un job d'assistante de crèche.

- « Je sais que je suis assez débutante sur le thème des dinosaures. Je me réfère complètement à votre expertise, Mr. Green. Je mets le bien-être de l'animal avant tout autre chose. » Elle commença, essayant de désamorcer les conflits naissants et de défroisser les fiertés malmenées. « Si je tiens à l'interactivité, c'est parce que je désire assurer le succès des parcs, et donc de pouvoir continuer à offrir le meilleur à ses animaux. Après tout, ils n'ont pas demandé à revenir à la vie, donc nous avons une responsabilité énorme vis à vis d'eux. Je suis encore une fois sûrement trop idéaliste, mais c'est ainsi que je vois notre parc. Selon la volonté de John Hammond et d'InGen. »

Elle se tourna vers les deux hommes, bien décidée à visser la vis.
- « Mr. Morrison, en effet, je suis anglo-américaine, et j'ai gardé un trace d'accent anglais. J'ai également fait mes études à Paris, et j'ai eu l'occasion de visiter trois des parcs Disney. Si vous aimez tant le monde de Mickey, je vous invite à aller postuler là-bas. Je serai ravie d'informer les RH de votre changement de cœur. Je vous croyais, comme nous tous ici, inspiré par la vision de Mr. Hammond. Mais si vous préférez mener une vie bassement capitaliste, cela vous regarde. »
Au jeu du commentaire aigre-doux, Cici était très douée. Les hautes sphères de la bourgeoisie américaine, sans parler des vieilles familles britanniques ;.. Un coup de colère n'était pas permis mais qu'est-ce que ça pouvait persifler !

- « Vos crocodiles, Mr. Green. J'ai peur que ça ne fasse encore une fois trop « monstre et gore », et c'est le défaut principal que l'étude de marché à relever. N'auriez-vous pas des créatures moins violentes ? Je préfère encore sacrifier l'interactivité, pour privilégier une attraction familiale. En effet, la nature « aquatique » du parc pose de base une barrière entre les animaux et les visiteurs. Autant assumer ce fait et faire de Sea Life le parc de la famille, et de Jurassic World le parc d'aventures. Du coup, l'idée d'un bassin absolument gigantesque, avec des plantes et des multitudes de poissons et animaux, depuis les animaux « de surface »... comme des tortues, des canards ou autres, en équivalent préhistoriques. Puis différentes profondeurs, pour montrer le maximum d'éco système. Je n'ai rien contre des espèces qui sont susceptibles de se battre ou se manger, tant que ce n'est pas ultra violent. Un héron qui pèche un saumon, oui. Un T-Rex qui fond sur un diplo, non.

Je sais, je n'ai pas une idée précise, comme vous, Mr. Green. Je cherche juste à trouver le meilleur compromis. Je ne cherche pas à avoir raison, bien à défendre les intérêts du parc. Je suis sûre que nous pouvons y arriver. »

Et oui, quelque part, elle ignorait le cynique boiteux. S'il se comportait comme un gosse, il serait traité comme un gosse. Et les gosses n'avaient pas leur place dans une conversation d'adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Green
Chef de Section
Chef de Section
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 19

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Mar 27 Oct 2015 - 12:48

Richard devait l'admettre la subtilité n'était pas sa principale qualité. Sa tentative avait échoué et il se trouvait dorénavant dans une fâcheuse posture. Soit il profiter du désarroi, entre le scientifique fou et la jeune secrétaire, pour tenter d'imposer son idée et sans demi-mesure ou bien il essayer de trouver un compromis avec Priscilla, Gregory s'étant perdu dans une bataille des égos. Choix assez difficile, il avait vraiment envie de voir ces animaux dans le parc, mais il sait très bien que la clé de la réussite c'est le travail en équipé, l'isolationnisme professionnel s'est fini depuis bien longtemps. Pour renforcer ce dilemme cornélien l'australien hésité à venir en aide à Priscilla, bien qu'elle n'est pas besoin d'aide à proprement parler, plus d'un soutien. Les frasques du scientifique était bien amusantes au début, mais cela devenait fatiguant, lassant, ennuyeux.

La proposition de la jeune britannique était assez attrayante. Cette idée de bassin gargantuesque, permettant de voir plusieurs écosystèmes en passant de la surface au profondeur était intéressante et pour le coup originale. Il y avait juste un, plutôt deux problèmes à régler, le choix des espèces et la logistique du bassin. Richard ne se préoccupait pas du second obstacle, il laissait aux ingénieurs du Jurassic Sea Life, mais le choix des espèces le concernait en premier lieu, comment pouvoir faire cohabiter autant d'espèce dans un bassin, sans que plusieurs animaux passe à la casserole. Il y aura forcément quelques pertes, il y en a toujours dans ce type d'aquarium, mais ici l'ampleur du projet serait plus vaste et ambitieuse. La difficulté du projet plaisait à Richard, *Un autre défi à relever !*. Richard s'empressa alors de porter son soutien à la secrétaire et de s'exprimer sur les problèmes que cela comporte.

-Je dois dire que votre idée est forte attrayante, je suis pour Madame Kensington. Il marqua une légère pause avant de reprendre ses mots. Néanmoins cela risque de posait pas mal de casse-tête, notamment sur le choix des espèces et comment les faire cohabiter, sans que cela finisse en bain de sang et la logistique de l'enclos. Partons du principe que cette idée soit validée... Se serait donc un immense bassin, avec plusieurs niveaux qui montre un écosystème différent à chaque fois. Ce sera forcément un bassin avec de l'eau de mer, salé donc, au vu des espèces présentes dans le sea-life. Du coup on pourrait couper l'attraction en 3 zones, niveaux. Un niveau qui mêle une plage et des mangroves, on descend pour obtenir un petit récif corallien et au fini avec quelque chose qui s’apparente à la haute-mer sans réel décor, juste une impression de profondeur, de vide. Quant aux espèces, il faut choisir si on garde une certaine cohérence temporelle et géographique en ne mettant que des espèces du même lieu et de la même époque, ou on se permet plus de "fantaisie" et on place soit des espèces de la même époque, mais du même lieu ou d'époques différentes. Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Morrison

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 06/09/2013
Age : 24
Localisation : Dans les labos

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Ven 6 Nov 2015 - 14:57

Gregory était légèrement entêté, si bien qu'il s'empressa de répondre avant même que Miss Kensington ne s'en charge.


- « Je dois dire que je ne m'attendais pas à ça. Vous n'avez donc pas d'humour ? Comment voulez-vous que les gens vous prennent aux sérieux si vous êtes tellement froid ? Vous tenez donc absolument à ce que les attractions soient tout à fait différentes entre chaque îles. Dans bon nombre d'aquarium, l’interactivité entre les visiteurs et les animaux est présentes notamment dans les zones où sont représentés des eaux différentes. On peut toucher en général les toucher, les caresser, interagir avec les poissons. Votre idée est donc envisageable si on pouvait représenter plusieurs époques avec des créatures qui ne sont pas nécessairement agressif comme des poissons préhistoriques, des crustacés ou bien autres choses. Itchiosaurus, Limule, Cœlacanthe, Asolotl, Atipa et Dunyu Longiforus sont des candidats intéressants et relativement inoffensif. »


       Ils l'avaient ignoré jusqu'à maintenant mais avec ce nouveau argument , ils ne pouvaient certainement pas le laisser sur le banc de touche. Entre Richard qui esquivait totalement ce qu'il disait et Priscilla qui répondait totalement à côté de la plaque. A quoi ils jouaient bon sang ? Est-ce qu'ils prenaient tout ce qu'on leur disaient aux sérieux ? Les visiteurs cherchaient de la sensation, des sentiments, du sensationnel. Comme si des dinosaures ça ne l'étaient pas déjà assez. Gregory était légèrement dépité, ces collègues baissaient encore un peu plus dans son estime. Est-ce qu'ils savaient au moins que quoi que l'on créait dans ses laboratoires, c'était des monstres hybrides montés de toutes pièces ? Il n'y avait pas de quoi en être fier. C'était du viol génétique. Comme si InGen et Masrani avait besoin d'en rajouter une couche. C'était ridicule. Pourquoi fallait-il toujours en faire plus ? Ça n'avait strictement aucun sens. Quelle était les prochaines créations que Masrani voudrait faire ? Indominus Rex était déjà en soit exceptionnel, une abomination sensationnelle mais cela ne suffisait pas. Il fallait maintenant faire de nouvelles attractions. Gregory commençait à s'énerver, à s'ennuyer. Il se la reposait mais pourquoi est-ce qu'il fallait se déplacer ici dans une grande salle de réunion alors qu'ils auraient pu très bien faire la même chose à la machine à café un lundi matin. En vérité, Grégory était surtout frustré. Frustré de n'être toujours pas parvenu à saisir, à prendre en main ce pourquoi il était ici aujourd'hui, ce pourquoi il avait rejoint InGen. Cela faisait combien de temps déjà ? Deux ans ? Peut-être plus ? Il avait rejoint cette entreprise dans l'unique but, avec pour unique objectif de changer sa vie. Il avait passé déjà deux années à bidouiller, à épier, à rassembler des ouïes-dire, des notes, des rumeurs. Il ne pouvait pas se lancer à tue-tête sans réfléchir, il n'avait pas de cobaye, il n'avait pas de quoi faire expérimenté. C'était surtout là la difficulté numéro une qu'il rencontrait. Quiconque saurait ce qu'il fait véritablement de son temps libre le proclamerait savant fou de l'année. Tout ce qui importait c'était de poser les formes, de faire son travail et jamais personne ne découvrirait ses expériences...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Priscilla Kensington

avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 10/06/2015

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Dim 15 Nov 2015 - 16:02

En effet, Priscilla n'était pas au courant des entrailles d'InGen. Si jamais elle apprenait les manipulations génétiques, elle serait la première à s'en offusquer. La nouvelle attraction du parc, elle en avait entendu parler, mais dans sa grande ignorance scientifique, elle n'avait pas compris l'exacte nature de la bestiole. Elle n'avait retenu que le côté « gros machin méchant avec des crocs ». Vu comment elle avait été troublée par son passage dans l'enclos du T-Rex, ce n'était donc pas Cici qui allait fureter du côté de l'enclos.

- « Deux choses, Monsieur Morrison. Déjà, ceci est une réunion sérieuse. On n'est pas au cirque ou autour d'une piscine. On peut bien entendu travailler en bonne intelligence et dans une bonne ambiance, mais ce n'est absolument pas ce que vous avez fait. Ni l'intelligence, ni l'ambiance. Si votre sens de l'humour consiste à insulter de façon plus ou moins chafouine vos collègues, laissez-moi vous dire que je ne suis ni impressionnée ni en train de rire. De plus, n'importe qui doté d'un minimum de sensibilité aurait compris que vous aviez franchi une limite, et au lieu de faire machine arrière, vous vous plaigniez de notre manque d'humour. Vous avez un sacré toupet.
Maintenant, puisque vous daignez enfin apporter votre expertise de façon positive à cette réunion, je suis contente de savoir qu'il existe des espèces qui pourraient être mises en contact avec les visiteurs, tant que cela ne met pas en danger les animaux. »


Après ce remontage de bretelles, Cici expira. Elle détestait les conflits. Avoir à parler comme ça à quelqu'un la gênait. Comment les autres pouvaient être à ce point égoïstes, à ne pas se préoccuper de ce qu'ils infligeaient aux autres ? Voilà, elle venait de pourrir son karma. Avec un nouveau soupir, l'anglo-américaine se tourna vers le soigneur, le seul désireux de faire réellement avancer les choses.

- « Pour la sélection des animaux, je m'en réfère à votre avis, Monsieur Green. Personnellement, en tant que visiteuse, que ce soit des animaux en continuité géographique et temporelle, ou pas.... » Elle haussa les épaules. « L'un dans l'autre, il conviendra de faire une bonne information publique, et de bien former les guides. Vos premiers animaux peuvent aussi être présentés, je propose de les mettre en option 2. Comme ça, les dirigeants pourront faire un choix éclairé. Qui sait, peut-être prendront-ils les deux idées ? Les crocodiles, j'avoue être très sceptique. Option 3 ? D'autres idées, des remarques à ajouter ? »

Vu comment le boiteux avait pourri l'ambiance, il serait très surprenant que quelque chose d'autre sorte de cette réunion. Cici avait donc l'intention de la boucler dans les meilleures conditions possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Green
Chef de Section
Chef de Section
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 19

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Ven 11 Déc 2015 - 13:53

Tandis que ses deux collègues continuaient leurs petite dispute, Richard en profita pour sortir son téléphone. Le téléphone de du soigneur était très sommaire, il n'y avait aucune applications dessus pas de musiques non plus et son carnet d'adresse était vide. Juste des contacts importants comme certaines personnes du personnel de l'île, ses parents et sa femme, Diane. Cette dernière venait juste de lui envoyer un message durant la réunion : Je ressors de l’échographie, tout va bien, tu veux savoir le sexe du bébé ? Ce à quoi répondit Richard qu'il ne voulait pas savoir, Diane lui répondit quelques secondes après : C'est une fille. L'australien lui renvoya un message en toute élégance "Connasse." Dans un couple normal, la femme serait en train d'appeler son mari (ou l'inverse) pour se dire offusquer des mots de son conjoins, qu'elle ne comprenait pas pourquoi il disait ça, qu'elle le quitte, ne veut plus jamais lui adresser la parole ni même apercevoir sa tête hideuse (oui la tête de l'autre passe de sublime à ignoble en une fraction de seconde) et dans la situation si présente elle repartirait chez le médecin pour se faire avorter. Mais Diane et Richard ne sont pas un couple normal, ceux sont les Green.

Richard se demandait à quoi aller ressembler sa fille. Une chose est sûre elle aura les yeux bleus. Elle devrait avoir un nez. Oui tout les enfants ont des nez (et encore), mais un nez plutôt grand, Diane a un nez avec du caractère... tout comme le soigneur là aussi comme pour les yeux il ne devrait pas avoir de différence. Richard est brun et Diane blonde, mais elle peut très bien garder les cheveux bruns de son père ou inversement, il n'est obligé que ces cheveux soient chatin, un mix des deux. Donc à partir de maintenant les pronostics sont plus compliqués. Grande ? Petite ? Mince ? "Grosse" ? Bossue ? Aveugle ? Tout est possible, même si les deux dernières propositions ne viendraient même pas à l'esprit du soigneur, son euphorie l’empêchait de penser à ce genre d'éventualités. L'autre grande inconnue était le prénom, voilà de longues heures de négociations, disputes en approche mais qu'importe Richard allait être papa dans quelques mois.

-... D'autres idées, des remarques à ajouter ?

Les mots de la secrétaire sortirent Richard de son congrée intérieur, se dernier n'ayant pas écouté ceux que disait la jeune femme se contenta de prendre conger de ses collègues en toute hâte, en oubliant même de saluer le scientifique.

- Non, parfait. Au revoir et bonne journée Madame Kensington.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory Morrison

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 06/09/2013
Age : 24
Localisation : Dans les labos

MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   Lun 21 Déc 2015 - 16:26

Gregory n'était pas du tout convaincu par tout ce charabia mais son devoir était fait, les premières impressions avaient été donné et maintenant s'ouvrait à lui un large panel de choix. Sa petite aventure à San Diego n'était pas aussi anodine qu'elle en avait l'air et absolument personne ne devait le savoir. Implanté une idée dans la tête de ces personnes avait été la chose la plus simple de la journée en somme mais elle ne faisait que commencer. On le prenait désormais pour un vieux gâteux, un fou excentrique aux idées farfelues et saugrenues et c'était mieux ainsi. Quand on parlera de lui, c'était cette image qui serait délivrer aux gens, il ne serait en aucun cas suspecter de quoi que ce soit. C'était un plan farfelu, probablement davantage encore, mais s'il suivait les étapes à la lettre, une à une, tout marcherait comme sur des roulettes. Il avait donc désormais toute son après-midi devant lui et il n'allait pas chaumé, ce n'était pas dans son habitude. Depuis qu'il travaillait pour InGen, il avait pu considérablement élargir son centre de recherche mais il ne pouvait cependant pas se permettre de les faire sur l'île. Se trouver sur le continent avait alors été une opportunité qu'il avait saisi immédiatement, à la minute même où il avait appris la nouvelle. Le résultat de cette réunion lui importait peu au final, aucun intérêt si ce n'est le sien, c'était aussi simple que ça. Ce double jeu auquel il jouait maintenant depuis plusieurs mois n'était pas sans risque et n'était certainement pas de tout repos mais il le savait très bien. Son objectif restait inchangé, Gregory cherchait le remède, le médicament, la solution, le « quelque chose » pour sa jambe qui le guérirait définitivement et il était déterminé à le trouver au sein de cette entreprise.

       Pour une raison qui le dépassait légèrement et il ne cherchait certainement pas à s'initier dans la vie de ce personnage, Richard Green avait coupé court à la discussion et était parti spontanément. Les réunions de ce genre ne se faisaient probablement pas dès le premier rendez-vous de toute façon, cela serait étonnant. Une vague idée avait été exprimé mais rien n'en ressortait de bien concluant. Comme toute cette discussion n'avait eu aucun intérêt particulier puisque les administrateurs de l'entreprise auraient toujours le dernier mot sur le sujet et que donc cette petite altercation social avec cette damoiselle Kensington n'allait nulle part, il fit mine de rien et ajouta son grain de sel à celui de Richard Green qui, visiblement, était pressé de partir.


- « Je pense qu'on en rediscutera si vous pensez nécessaire de le faire, sinon je vous laisse poser tout ça sur papier. M'enfin... Au revoir et bonne continuation pour votre... »


       Et avant même de terminer sa phrase, il sortit en trombe d'un mouvement de canne frénétique. Il fallait soigner sa sortie mieux que son entrée, c'était sa doctrine préférée. Assez rapidement, il se retrouva devant la façade du bâtiment qu'il daigna regarder à nouveau. Il fit un geste de la main, basique et vulgaire, et un taxi s'arrêta à son niveau d'une manière suffisamment brusque pour s'imaginer la nuque brisée. Un homme assez trapu sortit de l'habitacle aussitôt et le salua chaleureusement, armé d'une casquette sur le crâne pour une équipe et un sport que Gregory ne connaissait pas. Les activités physiques n'étaient pas vraiment son fort et il ne s'y était, à vrai dire, jamais vraiment intéressé mais il aurait donné cher pour pouvoir courir ne serait-ce cinq minutes aujourd'hui. Le conducteur du taxi lui ouvrit la portière arrière d'un mouvement de bras, le scientifique jeta vulgairement sa canne au fond du véhicule et s'installa lourdement sur la siège. Alors que le chauffeur s'installait devant le volant et s'apprêtait à se retourner pour lui parler, Gregory lui coupa le vent sous le nez et lui dit d'un air sérieux.


- « A la bibliothèque, s'il-vous-plaît. »


La journée allait être longue mais elle allait certainement passer beaucoup plus vite qu'il ne l'aurait souhaité. Il n'avait certainement pas de temps à perdre avec qui que ce soit, il fallait qu'il soit rentrer ce soir. Il avait énormément de travail devant lui et pourtant si peu de temps... Ce n'était pas une mince affaire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission Membre : Le Parc de demain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission Membre : Le Parc de demain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Membre : Le Parc de demain
» Mission diplomatique au Parc de la Courneuve
» Mission Membre Chapitre 2 !
» Mission Membre : Les dents de la mort
» Mission pour un membre du Cipher Pol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park World RPG :: Jurassic Park : The RPG :: Contexte & Réglements :: Contexte :: Historique :: Saison 2 / Chapitre 5 : Vers un nouveau monde-
Sauter vers: