Forum RPG Jurassic Park/World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Projet FAC sur le metier de paleo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 21
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Projet FAC sur le metier de paleo   Sam 4 Jan 2014 - 13:06

Notice analytique

Titre: Le métier de paléontologue
Résumé : Ce travail est basé sur une étude des professions que l'on regroupe sous le terme généraliste de « paléontologue ». Il décrit en quoi consiste ce métier, comment y parvenir, les points positifs et négatifs ainsi que les reconversions possibles.
Mots clefs : paléontologue – paléontologie – géosciences – projet personnel professionnel encadré
Caractéristiques : 1 volume – 13 pages – 8 références webographiques - 4 références bibliographiques
Type de travail , durée : Recherche et production de rapport de projet personnel professionnel encadré/ 1 semestre Date de publication : janviers 2014
Responsable du module : Y.Branquet










Remerciements
Je tiens à remercier Y.Branquet, C.Di-Giovanni, J.L.Bourdier et P.Neige qui m'ont aidé et éclairé tous au long de ce projet. Je les remercie de leur patience et d'avoir répondu à mes interviews et mes questions pour ce travail qui, au delà d'un dossier papier et d'une représentation orale, est une préparation et un œil nouveau et approfondi sur l'orientation professionnel que j'ai choisis.















Table des matières

Table des matières
Notice analytique 1
Remerciements 2
Table des matières 3
Introduction 4
I. Paléontologue : qu'est-ce que c'est ? 5
I.I Le chercheur ; en quête de réponses. 5
I.II Le partage du savoir et de ses connaissances : l'enseignant chercheur. 6
I.III Le salaire d'un paléontologue 6
II.Paléontologue: comment le devenir ? 7
II.I Les qualités requises 7
II.II : Le cursus post bac. 7
II.III : Après le doctorat 8
III. Paléontologue: Les avantages et les inconvénients 9
III.I. Les avantages 9
III.II. Les inconvénients. 9
IV. Reconversion et issues de secours. 10
Conclusion et discutions 11
Sources 12
Webographie 12
Bibliographie 12





















Introduction

Le paléontologue fait partit de la longue liste des métiers que les petits garçons ont toujours voulu faire au moins un jour dans leur vie. Pour la culture populaire, il s'agit d'un homme avec un chapeau d'aventurier et des airs d'Indiana Jones creusant le sol avec sa pioche pour y trouver des dinosaures ou d'un scientifique en blouse blanche nettoyant avec minutie des os à l'aide d'une fraise semblable à celle utilisée par des dentistes.

La paléontologie, de palaios « ancien », ontos « la vie » et logos « la science, le savoir », est une véritable science, et elle ne concerne pas que les vertébrés comme dinosaures ou les reptiles volants et marins. Avec ce dossier, nous allons lever le voile sur cette profession; qu'est-ce que vraiment être un paléontologue ? Comment le devenir et se spécialiser vers le domaine de paléontologie qui nous intéresse, par exemples les vertébrés? Quels sont les avantages et les inconvénients de ces professions gravitant autours de cette science qu'est la paléontologie ? Et comment se réorienter ou se reconvertir professionnellement si cette voie ne s'avère pas être celle que l'on espérait ?








I. Paléontologue : qu'est-ce que c'est ?


Le métier de paléontologue n’existe pas à proprement parler. Comme la dit le professeur Pascal Neige de l'université de Bourgogne, « le métier « paléontologue » n’existe pas (au moins en France). Il y a des enseignants-chercheurs, des chercheurs, des conservateurs de musées, des animateurs scientifiques de musées, des ingénieurs et des techniciens de laboratoire de recherche… qui font de la paléontologie. » Le terme paléontologue peut donc plutôt être utilisé pour désigner un métier en rapport étroit avec la paléontologie, mais pas comme une profession à proprement parler. Les métiers autours de la paléontologie sont nombreux, aussi nombreux que les domaines auxquelles peuvent s’affilier la paléontologie elle même. Cette branche des géosciences s’intéressent aux fossiles principalement ; ces restes des organismes passés (qu'ils soient d'origine animale ou végétale) dont l'étude pousse à avoir une meilleur compréhension des écosystèmes disparus.



I.I Le chercheur ; en quête de réponses

Le paléontologue ne part pas armé de son courage et de son matériel (cartes géologiques, pioches, pelles,etc...) sur le terrain pour creuser où bon lui semble. Tout d'abord, il répond à des directives qui sont des « directions de recherches » imposés par les instituts dans lequel le paléontologue travail, par exemple l'ISTO, le CNRS ou encore le BRGM. Lorsque le sujet de recherche est défini, et si le paléontologue est agréé à mener des recherches, il monte alors une équipe et fixe le plan d'action ; les recherches et les démarches administratives à faire. Dans la majeur partie des cas, le paléontologue qui s'occupe de cette partie est un chercheur.
Le paléontologue et son équipe font ensuite les observations et les prélèvements nécessaire sur le terrain. Les petits objets comme des sédiments sont stockés dans des sachets plastiques, les objets un peu plus gros comme des vertèbres ou des des empreintes de plantes sont enroulés dans du papier journal pour les préserver et les gros fossiles eux comme par exemple des gros fémurs sont enroulés dans une coque de plâtre et ils en seront libérés qu'une fois en laboratoires.


Chose faite, il examine ensuite ce qu'il a put observer et faire les recherches sur des prélèvements, qu'il s'agisse de sédiments, d'os ou même de moulage. Les mesures sont faite et organisés.
Pour reprendre notre exemple de paléontologie des vertébrés, les ossements sont scannés une fois nettoyés, et modéliser sur ordinateur. On reconstitue ensuite l'animal le plus fidèlement possible sur ordinateur. Le paléontologue qui s'occupe de cette tache est généralement un technicien. Les ossements sont ensuite liés les uns aux autres avec des broches en métal, notamment lorsqu'il sont mis dans des musées à la vue du public. Mais tout ce que le paléontologue prélève sur le terrain n'est pas exposé loin de là. Une grande partie est conservée dans les sous sols des musées, répertoriée, en attendant d'être étudié.
Les découvertes faite ou même simplement les analyses sont ensuite mise en forme de sorte à être publié aux yeux de la communauté scientifique, soit dans des articles qui paraitrons dans la presse scientifique ( exemple : The Scientist ou le Nature) ou grâce à un congrès ou les directeurs des projets de recherches exposent au public présent leur travail. Mais ce coté du paléontologue s'adresse principalement aux chercheurs.



















I.II Le partage du savoir et de ses connaissances : l'enseignant chercheur

Certains paléontologues sont des enseignants chercheurs. Travaillant dans les universités, d’enseignants chercheurs partage sa passion et son goût pour les géosciences ( les sciences de l'environnement) à travers les cours qu'il donne. Généralement, l'enseignant chercheur qui donne des cours de paléontologie ne donne pas que des cours dans cette matière. En effet, la paléontologie est étroitement liés aux autres domaines des sciences que ce soit la biologie, ou la géologie. Ainsi un professeur qui enseigne de la paléontologie est appelé « enseignant chercheur en géosciences » et non en paléontologie. Mais l'enseignant chercheur ne donne pas autant de cours qu'il le veut. Il doit donné 192 heures d'enseignements obligatoirement.
Le rôle de l'enseignant chercheur ne s’arrête pas la. Il peut aussi encadrer les thésards et les guider dans la création de leur thèse afin que l'étudiant en question devienne docteur.



I.III Le salaire d'un paléontologue


Le salaire d'un paléontologue est très varié en fonction de son poste. Depuis que les thésards ont à leur disposition une bourse d'étude, il gagne en moyenne 1300€/mois. Les stages et les CDD (contrat à durée déterminée) rapportent entre 1500 et 3000€/mois. Un poste à l'université ou au CNRS rapporte lui 1500€/mois au départ, auquel s'ajoute 150€ environ tous les 2 ans. En fin de carrière, la prime mensuelle peut aller jusqu'à 4700€. Pour les enseignants chercheurs qui dépendent de la fonction publique, l'ancienneté n'a pas un grand impacte. C'est surtout la monté en grade qui fait varier le salaire brut. Ces montées en grade se font grâce à des habilitation qui s'obtienne en passant des concours. Lorsque l'habilitation est acquise, il faut encore postuler sur un poste et il faut que celui-la soit disponible. Un maître de conférence débute avec un salaire de 2000€/mois et passe à 3000€/mois lorsqu'il devient professeur d'université.































II.Paléontologue: comment le devenir ?


II.I Les qualités requises

Un paléontologue doit avant toute chose être curieux, s’intéresser à tous, la paléontologie étant un mélange de bon nombre des domaines des géosciences, allant de la biologie à la géologies en passant par la climatologie. Il doit aussi faire preuve d'une grande honnêteté intellectuelle. Il doit savoir dire qu'il ne sait pas tel ou tel chose. C'est une qualité vraiment apprécié chez les enseignants chercheurs notamment.
Le paléontologue, surtout si il est enseignant chercheurs et qu'il fait beaucoup de conférence, doit être un bon communicateur, et doit aimer partager ses connaissances et son savoir.



II.II : Le cursus post bac

La paléontologie, bien qu'étant un domaine vaste, nécessite de solide connaissances dans toutes les domaines qui constituent les géosciences;que se soit la géodynamique interne, externe, la biologie la physique et la chimie. La licence STUE (Science de la Terre de l'Univers et de l'Environnement) ou son homologue STE (Science de la Terre et de l'Environnement) est la licence la mieux adapté à l'assimilation des bases. Pour y accéder, il ne suffit que de posséder le baccalauréat, de préférence scientifique.
On peut retrouver cette licence dans à peu près chaque campus de géoscience de France. Cependant les Masters, c'est à dire Bac +5 eux se font bien plus rare. La encore il ne faut pas se tromper quand choix du cursus. Certaines universités proposent des Masters en paléontologies plutôt orientés vers la botanique, d'autres vers les micro-fossiles ou vers les invertébrés. A l'université de Lille, le Master en paléontologie est plus axé sur l'étude du Paléozoïque, de la micropaléontologie et de la sédimentologie. A l'université Pierre et Marie Curie, à Paris VIème, la paléontologie est plutôt orientée vers l'étude du Mezosoïque et des reptiles. Dijon est spécialisé dans le domaine de la stratigraphie et des invertébré. L'université de Montpellier Rennes et Poitiers eux sont plus orientés vers l'étude des mammifères.
Une fois le Master de son choix obtenu, il est possible pour le diplômé de faire une thèse, qui s'étalera au total sur une durée de 3 ans ( Bac + Cool. Si cette thèse est validé, il accède alors au titre de docteur en paléontologie.
En ce qui concerne l'étranger, certaines université sont particulièrement réputés pour leurs masters, comme par exemple l'université de Queensland, en Australie et son master paléozoologie, les universités de Bristol et de Southampton en Angleterre, les universités de Madrid et de Barcelone en Espagne ou encore l'université d'Upsula en Suède.
II.III : Après le doctorat

Après le doctorat, il est possible de faire un « post-doc ». D'un durée de 1 à 5 ans, il s'agit d'un contrat à durée déterminée dans un laboratoire de recherche, permettant docteur de se pencher et d'approfondir ses recherches, de publier ses travaux et de se faire un réseau de contact dans la communauté scientifique. Si ce « post-doc » est fait à l'étranger, il peut être un point positif dans le CV pour devenir enseignant chercheur.
Il est aussi possible après le doctorat de faire une deuxième thèse dans le but d'obtenir une habilitation de recherches (HDR).
Pour devenir enseignant chercheur, et ainsi disposer des cours dans une faculté tout en effectuant des recherches en parallèle, il faut d'abord passer un concours afin d'obtenir le titre de maître de conférence. Une fois ce titre obtenu, il est alors possible de devenir enseignant chercheur en se pliant à un autre concours établit par les établissements à la recherche d'enseignant. Mais attention ! Alors que pour devenir maitre de conférence le HDR n'est pas obligatoire, il l'est en France pour devenir enseignant chercheurs. Le grade d'enseignant chercheurs obtenu avec une habilitation de recherches et le titre de maître de conférence est alors le titre le plus élevé à ce jours.
























III. Paléontologue: Les avantages et les inconvénients


III.I. Les avantages

Pour les amoureux des sciences, pour ceux sont curieux et qui aient mettre leurs connaissances à l'épreuve, le métier de paléontologue est une très bonne orientation professionnelle. La paléontologie comme toutes les autres sciences est toujours en mouvements toujours en évolution. La soif de savoir pousse les scientifiques dont les paléontologues ont partis à parfaire leur hypothèses ou même à les réfuter totalement. Il s'agit de partir de ce que l'on connait pour découvrir des brides d'écosystèmes oubliés. Par exemple grâce à quelques vertèbres d'un animal, il est possible de recréer bien qu'hypothétiquement l'animal et son environnement.

Les chercheurs en paléontologie voyagent peu. Mais lorsque c'est le cas, cela permet au chercheurs d'en apprendre plus sur les autres peuples, de s’initier à leur coutume. Que ce soit pour des recherches, ou des congrès et des interventions scientifiques, cela permet de s'ouvrir aux cultures étrangères que ce soit une grande ville comme New York ou un petit village de 300 habitants à la frontières de l’Ouzbékistan.



III.II. Les inconvénients


Devenir paléontologue nécessite quelques sacrifices. En début de carrière, jusqu'à environ ses trente ans, il faut d'attendre à être en mouvement, surtout jusqu'au moment où le post-doctorant trouve enfin un emplois stable et fixe. Donc la vie d'un sédentaire n'est pas à privilégier.

Un autre point non négligeable:les frais d’inscription. Un étudiant voulant aller jusqu'en master doit déjà déverser 1082€ auquel s'ajoute la cotisation de la sécurité sociale étudiante à partir de 20 ans qui est de 211€ par ans. Il faut ensuite compter tous les frais qui peuvent s'additionner si l'étudiant loge sur le campus:frais de restauration, de logement, etc... En conclusion, les frais d' études universitaires peuvent devenir un frein pour les familles n'aillant pas les moyens.

Pour finir, la paléontologie offre peu de débouché. Non seulement le passage en master puis le passage au doctorat se fait de façon sélective, mais même à l'arriver les places sont peu nombreuses, notamment dans les universités. « Il faut attendre qu'un professeur meurt pour prendre ça place (rire) » à dit le professeur Christian Di-Giovanni de l'ISTO.



IV. Reconversion et issues de secours

Comme il a été dit précédemment, les places d'enseignants chercheurs en paléontologie sont extrêmement rare. Mais certains débouchés existent ! L'étudiant en paléontologie doit avoir des notions fondamentales dans toutes les branches de géosciences. Ces notions sont déclarés acquises grâce à la licence obtenue en bac +3. Il n'est pas impossible ensuite de s'orienter vers un autre master qui lui plaira plus dans d'autre branche des géosciences: hydrologie, géodynamique interne ou externe, pétrologie, minéralogie, pédologie etc...
Mais si l'étudiant en question souhaite quand même faire de la paléontologie, il peut toujours se tourner vers les entreprises privées comme Totaltm qui recrute des paléontologues ou des étudiants en paléontologie pour leur forage et l'identification des lieux de forage. Cependant, il s'agit surtout de la micropaléontologie et donc ce n'est pas la meilleur orientation possible pour des paléontologues voulant étudier de la macrofaune (comme les vertébrés). Comme l'a dit le professeur P.Neige, « La paléontologie contribue à une meilleure connaissance de l’histoire de la vie. Elle peut aussi aider à dater des terrains pour d’autres activités : analyse paléoenvironnementale, recherche minière ou pétrolière… »


Pour les paléontologues qui ont à cœurs le coté « enseignement », la reconversion dans le journalisme scientifique et le documentariste n'est pas à délisser. En effet, que ce soit par le bien de journaux ou de documentaire scientifique qui « vulgarisent » les sciences pour qu'elles soient à la porter de tous, le documentariste est amené à voyager parfois beaucoup, et à partager ce qu'il sait à un grand public. Nous citerons comme documentaristes célèbres Steeve Irwin, Brady Barr ou encore Nigel Marven.
Il est aussi possible de devenir enseignant du second degré (lycée) en tant que professeur d'SVT car comme les paléontologues, il faut des bases solides en biologie et en géologie. Il suffit de passer le concours le CAPES (pour l'enseignement public) ou le Cafeq (pour l'enseignement privé). C'est un bon moyen d'enseigner de la paléontologie notamment grâce au programme de Terminal Scientifique.
Conclusion et discutions
Le terme « paléontologue » ne désigne pas spécifiquement un métier, mais plutôt un ensemble de métier étroitement lié à la paléontologie. Du chercheurs qui va sur le terrain rechercher des crânes enfouis au technicien de laboratoire qui le reconstitue virtuellement en passant par l'enseignant chercheur qui expose son savoir dans des cours à l'université, tous sont à leur manière un paléontologue.
Mais le chemin pour le devenir est long et pas sans sacrifices. Être paléontologue n'a pas que des avantages, comme voyager, être en contacte avec les gens et assouvir sa soif de connaissance, mais aussi des inconvénients. Peu de places sont disponibles après avoir passé un master et un doctorat très sélectif à certains endroits. Il est toujours possible pour ceux qui souhaiteraient abandonner ou se reconvertir de se diriger vers d'autres filières scientifiques ou tous le savoir après à l'université n'est pas perdu. Cependant, malgré cela, avec du courage et de la détermination, si la motivation est présente, rien n'est impossible. Même si devenir paléontologue est difficile et fastidieux, il est à ceux qui se donnent les moyens de leurs ambitions de réussir. Cette profession n'est qu'a ses débuts. « Elle n'a pas d’avenir seule, mais un bel avenir dans le contexte de l’analyse de la biodiversité : les paléontologues sont les seuls scientifiques à pouvoir observer des séries évolutives longues et à pouvoir montrer l’immense capacité d’invention du monde vivant. » a dit le professeur Pascal Neige. Mal connue du public, ce domaine des sciences possède un grand potentiel, qui est bénéfique pour bon nombres d'autres domaines de la recherches et de l'enseignement dans les géosciences. Mais la situation actuelle est un freins pour ce corps de métier qui relève plus de la passion des science que du profit. Il ne reste plus qu'a voir si cette situation va évoluer positivement.












Sources

Webographie



http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_195243/enseigner-a-l-universite
http://sfa.univ-poitiers.fr/geosciences/spip.php?article151&lang=fr
http://www.universite-lyon.fr/international/apres-le-doctorat-127868.kjsp
http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/enseignant-e-chercheur-euse
http://dinonews.net/forum/paleontologues.php?msg=144298&return=1
http://le-qg-des-paleontologues.forumjv.com/1-18115-1116-1-0-1-0-la-formation-de-paleontologue.htm
http://progcours.ulg.ac.be/cocoon/programmes/SBGEOL01.html
http://www.univ-orleans.fr



Bibliographie

PALMER.D 2000, Dinosaures et autres animaux de la préhistoire, Éditions Könemann Verlagsgesellschafts, imprimé à Cologne, ISBN 3-8290-6573-6, 312 p.

DAVIDSON.S, TURNBULL.S et FIRTH.R, 2003, Le grand livre des dinosaures avec liens internet, Éditions Usborne, imprimé à Dubaï, ISBN 0-7460-6175-6, 144 p.

SOUILLAT.C et LE LOEUFF.J. 2002, Encyclopédie Fleurus Juniors Dinosaures, Éditions Fleurus, imprimé à Paris, ISBN 2-215-05188-4, 192 p.

2008, Géosciences n°7/8, Édition du BRGM, imprimé à Orléans, 252 p.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Projet FAC sur le metier de paleo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet FAC sur le metier de paleo
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» projet de diorama
» Constitution 1987: Réceptacle et promotrice du projet nation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park World RPG :: Zone de flood :: Discussions & Créations-
Sauter vers: