Forum RPG Jurassic Park/World
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 2x01 : Course Poursuite

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyDim 29 Sep 2013 - 22:36

Niveau 4


 


* Intitulé de Mission : "Course Poursuite"

*  Contexte : Alors que vous êtes en Jeep pour regagner le Centre des visiteurs ainsi que l'hélicoptère de secours, vous êtes soudainement chargé par un troupeau de Tricératops. Ce n'est pas le moment de ralentir ! Accélérez !

* Participants :

- Shivak Garland
- Terrence McTaylor

* Ennemis :

- Tricératops x4

* Gains Potentiels :

- 30% d'XP
- 400$

* Informations supplémentaires :

Les Courses poursuites sont différentes des combats traditionnels. Attention de ne pas vous y perdre.






A vous de voir qui poste en 1er. Je vous laisse vous mettre en situation et j'interviendrais au moment opportun ^^

_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Shivak Garland

Shivak Garland

Messages : 87
Date d'inscription : 27/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyLun 7 Oct 2013 - 23:20

Celui dont les désirs ont atteint leur terme ne peut pas davantage vivre que celui chez qui les sensations et les imaginations sont arrêtées. La félicité est une continuelle marche en avant du désir, d'un objet à un autre, la saisie du premier n'étant encore que la route qui mène au second. La cause en est que l'objet du désir de l'homme n'est pas de jouir une seule fois et pendant un seul instant, mais de rendre à jamais sûre la route de son désir futur. Aussi, je mets au premier rang, à titre d'inclination générale de toute l'humanité, un désir perpétuel et sans trêve d'acquérir pouvoir après pouvoir, désir qui ne cesse qu'à la mort. La cause n'en est pas toujours qu'on espère un plaisir plus intense que celui qu'on a déjà réussi à atteindre, ou qu'on ne peut pas se contenter d'un pouvoir modéré : mais plutôt qu'on ne peut pas rendre sûrs, sinon en en acquérant davantage, le pouvoir et les moyens dont dépend le bien-être qu'on possède présentement...

A quoi pouvait bien correspondre cet objet de tous les désirs ? Pourquoi fallait-il que ce soit lui qui en hérite alors que tout le mondé était à la poursuite du Graal.
Handréas n'avait pas dis son dernier mot et il était clair qu'à ce moment précis, il était toujours à sa recherche, même si les membres de la Chimère commençaient à évacuer l'île peu à peu. Il fallait évacuer cette relique au plus vite avant qu'il ne soit trop tard.
C'était la dernière volonté d'Hammond que l'on puisse protéger son trésor et Shivak était désormais la personne la plus perplexe et perdue émotionnellement en ce moment même...

Après ces durs moments de faiblesses, de doutes et de remises en questions, nous réussissons petit à petit à nous retrouver « comme avant ». Cette crise qui« Ces moments où il y a impact, ces instants de grandes intensités qui chamboulent complètement nos vies finissent au bout du compte par nous définir aura durée de si longs mois et qui nous aura beaucoup éloigné l'un de l'autre, nous montre aujourd'hui que notre couple est assez fort pour survivre aux tempêtes et que, malgré toutes ces querelles, nous sommes toujours là, à nous aimer comme au premier jour.
J'ai eu peur. Tu sais, ça faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ce manque dans ma poitrine, ce vide ne cessant de se creuser au fil du temps passer loin de toi. A vrai dire, on n'avait jamais connu ça tout les deux... Et j'ai eu l'impression que le monde autour de moi s'effondrait par le simple fait que tu commençais à t'en aller petit à petit de ma vie. A ne plus se parler pendant des semaines, devoir disparaître... C'était si difficile pour moi, si dure de devoir partir sans avoir le courage de te retenir... Je m'en veux beaucoup d'être ainsi, mais crois-moi que j'ai fais beaucoup d'effort à ce niveau et je vois qu'il me reste encore pas mal de boulot à faire.

Je suis désolé Emma, j'ai encore deux ou trois choses à régler avant de pouvoir enfin être à tes côtés...

A peine avait-il quitté la femme qu'il aimait à la Tour Panoramique, après l'avoir mis en sûreté, qu'il avait du s'enfuir à travers la Jungle pour au final atterrir sur une scène des plus incompréhensible ou Shaélynn Moore tuait John de sang froid. Pourquoi Biosyn s'en serait-ils mêlés ? Quel était leur intérêt là dedans ? Son entrainement avec Kimaria Chimestry obligeait le jeune homme à se concentrer, mais il n'y arrivait pas, il sentait une présence toute proche de lui et il n'était pas rassuré depuis qu'il savait que les Raptors s'étaient échappés de leurs enclos. Il reprit donc sa course à perdre haleine, en direction du Safari Land Cruiser ou il serait certain de trouver un véhicule. La Chimère n'avait d'ailleurs aucun intérêt d'y aller puisque le circuit était indépendant et ne pouvait pas donner accès aux voies principales du parc. Toutefois, avec un peu d'astuce et une vieil habitude de vol de voitures, on pouvait faire de ces charmants 4x4, de très bon moyens de se rendre à l'héliport le plus proche.

Tandis qu'il fuyait le long de la rivière, il pouvait distinctement observer son reflet dans l'eau.

Je ne sais pas qui je suis...
Alors, je me perds à travers ce miroir, ne sachant plus ce qu'il renvoie, ne reconnaissant plus ce reflet qu'il laisse apparaître avec tant de simplicité et pourtant tant d'énigmes à la fois. Il semble révéler la véritable nature de l'objet qui le contemple, comme s'il avait un rôle à jouer face à lui. C'est comme si son objectif était de renvoyer la véritable image de la personne qui le contemple dans le simple but de le faire réagir. Je le regarde, je le fixe, je le déteste. Il persiste, il se passe comme une attraction qui me force à rester là, à ne rien faire qu'observer toute l'obscurité qui rodent autour de moi. Je parviens presque à voir tous ces doutes qui me hantent, virevoltants au-dessus de ma tête, comme pour illustrer le fouillis totale qui s'y trouve à l'intérieur ces temps-ci. C'est comme si tous mes problèmes étaient là, mêlés les uns aux autres, dans le désordre le plus chaotique qu'il soit, et que l'objectif était que je remette un peu d'ordre là-dedans en me posant les bonnes questions. Il est là, à tenter de me faire prendre conscience qu'il faut que j'agisse, qu'il faut que je résolve les énigmes le plus vite possible pour ne pas tomber de trop haut par la suite. Il est comme une mise en garde, comme une alerte. Comme un bip sonore strident et agaçant qui nous force à nous boucher les oreilles. Il est là comme un remède, comme une aide.

Un bruit dans la jungle le mis en garde. Il y avait quelque chose, tout près. Mes mains serraient un peu plus la Canne Ambrée de John. Il ne pouvait pas la perdre. Pas maintenant.

Je n'arrive pas à voir mon rôle dans cette histoire. J'ai eu pour mission de surveiller, d'analyser et de rapporter tous les petits détails que j'avais repéré à chaque fois, et pourtant, je me vois difficilement faire ça vis-à-vis des conséquences plus ou moins graves que cela peut entraîner. Pourtant, cette histoire  me tracasse énormément. Je dirai même qu'elle m'insupporte parce qu'il se passe effectivement quelque chose,  j'en suis presque persuadée, mais je ne sais absolument pas ce que c'est, je n'ai que des hypothèses. Je ne sais pas quoi faire ; j'ai le choix entre plusieurs issues, mais laquelle sera la bonne ? Laquelle vais-je donc bien pouvoir emprunter sans paraître totalement ridicule ou sans me mettre tout le monde à dos ? Laquelle va avoir le moins de conséquences possibles ?... Le "Projet T" est une arme trop dangereuse et trop mystérieuse pour être ainsi laissée aux mains de personnes aussi malsaines. En attendant, ils jouent sur mes nerfs, je compte bien connaître les détails de ce qui se passe et faire quelque chose pour arrêter toute cette connerie. Il ne reste donc que deux options. Le détruire, ou bien...

Sincèrement j'ai essayé de comprendre, j'ai passé beaucoup de temps à réfléchir à tout ça, à me poser des tas de questions auxquelles j'ai essayé de toutes mes forces de trouver des réponses crédibles et qui me permettraient justement de comprendre. Mais une seule explication semblaient logique : Shaélynn avait reçu l'ordre d'exécuté Hammond pour tenter de récupérer le "Projet T" ce qui voulait dire que Biosyn était au courant et qu'ils avaient probablement infiltré le réseau D'InGen la dernière fois qu'il y était. Aucune autre explication ne paraissait plausible. A moins qu'elle ne cherche à lui succéder ? Mais dans quel but ? Pourquoi un tel retournement de situation ?

Nouveau Craquement. Plus proche.

Shivak n'attendit pas un instant de plus pour courir, il n'avait cependant pas fait dix mètres qu'il tomba nez à nez avec Terrence McTaylor en train de faire on ne sait trop quoi sous une jeep Land Cruiser, fouillant les alentours comme ces Dryosaurus qu'il y avait sur le Sea Life. Cet idiot cherchait les clef...
Le laissant vaquer à ses occupations, l'EX membre de la Chimère fit discrètement le tour, cassa la fenêtre d'un coup, ouvrit la portière rapidement, balança la canne sur la plage arrière, mis un grand coup sous le volant pour faire tomber tout un tas de fils électriques, en sectionna 2 a l'aide de son couteau et en frictionnant les deux, démarra le moteur.

Lorsqu'il releva la tête, il vit le regard mauvais et surpris du Paléontologue.


- "Alors papy vous montez ?"
Revenir en haut Aller en bas
Terrence McTaylor

Terrence McTaylor

Messages : 35
Date d'inscription : 06/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyMer 9 Oct 2013 - 18:38

Spoiler:
 

Il n'avait pas compris réellement comment il s'était retrouvé ici. Ca avait été une vrai pagaille après qu'il est fait fuir le Stégosaure. Les hommes armés se servaient d'eux comme une attraction, les dinosaures paniqués avaient foutu le bordel. Ces derniers dansaient un ballet autour des êtres humains en en fauchant quelqu'un parfois sur leurs passages. Tout ça jusqu'à ce que Terrence et les autres brisent le spectacle. Les soldats, furieux, avaient commencé à tirer un peu partout sur tout ce qu'il bougeait. Le vieux paléontologue avait fuit à travers la jungle où il s'était promené un moment pour ne pas dire perdu. Pourquoi fallait-il toujours qu'il se mette dans ce genre de situation rocambolesque ?

L'adrénaline, le stress et la précipitation des choses lui faisaient oublier ce qu'il s'était passé sur le bateau malgré quelques souvenirs douloureux qui revenaient à la surface dont certains remontaient en période de guerre. Les tirs, les explosions, la jungle, …
De là où il se trouvait il avait l'impression d'être en plein milieu de la bataille mais aussi d'être totalement isolé. Il pouvait absolument tout entendre, du cri d'agonie au cri d'horreur, du crépitement des flammes au feu des canons. Sans le flux d'adrénaline qui circulaient actuellement dans son sang et dans son corps, Terrence se serait probablement arrêter ici même et aurait attendu que l'orage passe, tétanisé par la peur mais au fond il savait que c'était une très mauvaise idée. Non, il avançait. Il poussait les feuillages, les immenses feuilles des arbustes préhistoriques qui avaient proliféré jusque dans la forêt condamnant par la même tout l’écosystème de l'île. Il progressait rapidement et discrètement, il regrettait presque à un moment donné de s'être enfui comme ça en n'en abandonnant certains derrières mais il se ravisait finalement. C'était ça ou la mort. Son instinct avait choisit la survie, la vie. Putain d'instinct. Tu parles de survie, il s'était pommé dans la jungle. Il vociférait intérieurement, il avait l'impression de tourner en rond, absolument tout se ressemblait. Chaque mouvement ou bruit était un sursaut pour lui. La sueur perlait un peu partout sur son corps et son tee shirt était devenu presque devenu noir alors qu'à la base il était vert foncé.

Au bout d'un certain moment, une demi heure, une heure, peut être deux, il avait totalement perdu la notion du temps, il avait finalement pu apercevoir une colonne de fumée noir. Terrence avait décidé de s'en rapprocher un maximum et une fois qu'il pensait en être assez près, son idée était de changer complètement de cap au dernier moment pour éviter de tomber sur une mauvaise surprise comme un ou plusieurs de ses hommes armés. Forcément, il devait s'agir d'un incendie criminel et peut être que les criminels en question étaient encore sur les lieux. Une fois son plan mis en exécution, le paléontologue et ex-vétéran finit par tomber sur une route qu'il reconnu aussitôt. Il s'empressa alors de la longer tout en restant à l'abri des regards de ces connards. Il ne fallait absolument pas qu'il soit vue, surtout maintenant. Puis, il finit par trouver ce qu'il cherchait et ce pourquoi il avait pris tant de risques : le garage des land cruisers. C'était le moyen le plus rapide et le plus direct pour aller jusqu'à l'héliport ou jusqu'au port. C'est pourquoi, une fois sur les lieux, Terrence fut surpris de voir qu'il n'y avait qu'un seul homme pour surveiller l'endroit. C'était pourtant une point stratégique important de l'île à moins qu'ils n'aient choisi de mettre plus de monde au point de sortie. Quoi qu'il en soit, cet homme gênait et il fallait s'en débarrasser. Le paléontologue, tapis dans les feuilles et arbustes, l'observait un moment. Il ne faisait aucun mouvement et réfléchissait hardiment, il attendait le moment opportun. La sueur coulait de plus en plus sur son front, il n'y avait pas une minute à perdre et, donc, il décida de précipiter un peu les choses. Il ramasse une pierre qui se trouvait à côté de lui et la lança dans la direction opposée. L'homme, sur les nerfs, entama une chorégraphie étrange avec son arme qui a première vue était un AK-47. Hésitant et tout aussi stressé que Terrence, il s'avança vers la direction exact où le caillou était parti. Aussi vite qu'il le pouvait et de manière discrète, Terrence s'approcha derrière lui, lui saisit la tête et, d'un mouvement brusque, lui brisa la nuque. Comme à l'armée. Rapide, vif, direct et sans douleur. L'homme qui en réalité était déjà cadavre tomba doucement sur le sol tandis que l'ex-vétéran le retenait dans sa chute. Un silence de mort régnait désormais et cela en était plus oppressant qu'autres choses. Terrence fouilla rapidement le corps et y trouva rien de bien intéressant, il ne lui passa même par la tête l'idée même de prendre son argent ou son arme. Il le cacha vite fais dans un coin et se dirigea à nouveau vers le garage. Il avait l'impression de faire un boucan pas possible, chaque pas, chaque bouffée d'air semblait assourdissant. Il transpirait, étai stressé et désormais énervé. Il finissait finalement par trouver une voiture et vue la manière dont elle était placé on s'était dépêché de s'en débarrasser. Tout portait à croire que l'homme armé l'avait utilisé pour venir jusqu'ici mais on pouvait se tromper. Le paléontologue tenta d'ouvrir la porte mais elle était fermé, malheureusement. La première idée fut de retourner fouiller l'homme, il avait peut être raté quelques choses. Terrence retourna auprès du cadavre mais il n'y était plus. Il commença à paniquer. Le corps avait-il disparu ? Est-ce que c'était bien là qu'il avait placé le corps ? Tout se ressemblait ou peut être que la tension et le stress donnait cette impression, quoi qu'il en soit il ne le retrouva pas et il décida de revenir sur ses pas plutôt que de perdre son temps à chercher le garde.
Il avait facilement retrouvé la voiture qui n'était pas difficile à rater en même temps. Il entreprit alors des acrobaties pour trouver les clés de la voiture, elle devait forcément être quelques parts. Il tapota vers les roues, vers le capot, le coffre, en dessous et en dessus de la voiture. Rien à faire. Terrence, de son caractère impatient, commençait à râler. Il ne faisait plus attention aux bruits qu'il faisait et ce n'était pas vraiment une bonne chose. Soudain, alors qu'il commençait à chercher sur le sol, sorti de nulle part un peu comme une fleur en hiver, un brin de soleil dans l'obscurité, le preux chevalier venu sauver la princesse … Shivak Garland …

Il se pointait comme ça comme s'il venait de se téléporter et, comme à son habitude, faisait le malin. De son pas nonchalant et fier, il s'approcha de la voiture et il y mit un coup de coude puissant qui brisa la vitre en faisant par la même un bruit pas possible. Avec précaution, il ouvrit la voiture et y jeta à ce qui ressemblait à une canne. Elle rappelait vaguement quelques choses à Terrence mais il était trop concentré à dévisager Shivak qui bidouillait des fils sous le volant. Au bout d'un court moment, le moteur s'alluma comme par putain de magie. De son air arrogant, il se tourna vers le paléontologue qui le fusillait du regard. Dans d'autres circonstances, Terrence lui en aurait probablement mis une mais là il n'y avait vraiment pas de temps à consacrer à ce genre de choses.

- Alors papy vous montez ?

Pourquoi est-ce qu'il avait fallu que cela tombe sur lui ? Pourquoi n'avait-il pas pris l'AK-47 du garde ?
Instinctivement, son cerveau avait complètement ignoré l'idée même que ses mains puissent à nouveau se servir d'une arme à feu. L'essentiel était de vivre et de survivre mais Shivak quoi … Tant que son objectif était atteint, il était absolument prêt à tout. Il fallait qu'il se barre de cette putain d'île. Terrence soupira, grogna et monta finalement dans la voiture. Il aurait bien râler davantage, demander à conduire mais la situation, encore une fois, ne s'y prêtait pas et, il fallait l'avouer, il n'aurait probablement pas réussi sans lui. Une fois la voiture en route, le paléontologue ouvra finalement sa grande gueule :

- Bordel, qu'est-ce que tu fous ici ? Hammond avait repris sa place, tu étais parti ou plutôt tu avais disparu du secteur ce qui je dois dire m’arrangeait bien puisque je ne voyais pas ta tronche. Tu tombes comme ça comme une putain de fleur, comme un putain de papillon et genre tu viens me sauver ? Putain, j'y crois pas … Bien que je ne t'apprécie pas beaucoup pour ne pas dire pas du tout … Putain, merci.

Ça c'était dit, ça n'avait pas été facile mais il l'avait dit. Qu'est-ce que cette face de cul allait répondre à ça ? Toujours à se croire supérieur celui là même dans ce genre de situation. Il était arrogant  au naturel, c'était même pas sur qu'il le faisait exprès. Il était tout simplement casse-couille. Il fallait lui demander quoi … Pourquoi est-ce qu'il était sincèrement aussi casse-couille ? Terrence ne le trouvait même pas charismatique, il avait une tête à claque. Et sérieusement, qu'est-ce qu'il foutait ici ? C'était le bordel et il arrive comme ça en mode beau gosse. C'est quoi ? Un genre de putain de héros ?
Le paléontologue le dévisageait en attendant sa réponse qui n'allait pas tarder à sortir puisque ce dernier était visiblement concentré sur sa conduite et sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
Shivak Garland

Shivak Garland

Messages : 87
Date d'inscription : 27/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyDim 13 Oct 2013 - 0:32

La Mort.

C'est une blessure qui devient, pour toi, dure à supporter.
La tristesse s'est transformée en haine et la pitié... en rage.
Tu n'arrives plus à faire la différence entre trois sentiments qui sont en ton cœur si pure...
La déception ? L'incompréhension ? Le désespoir ?
Mais comment faire face à un soi intérieur qui boue et qui est sur le point d'exploser, tel un volcan en irruption après des millénaires de repos ?
Dans les ténèbres de la vie, ne ferme pas tes yeux...
Il y a la lumière près de toi, il te suffit de l'approcher et de la saisir...
Dans ton éternelle douleur et lassitude, laisses ton corps se détendre, ton âme se reposer, ton cœur se livrer...
Tu ne peux que gagner ce combat si tu trouves en toi la force d'accepter tes torts et ta mort prochaine...
N'oublies pas que la menace de la mort plane au-dessus de ta tête depuis les premières secondes de ta naissance...
Courage... Il va bientôt venir... Cet esprit a la longue robe noire et a la faucille tranchante... Il va venir te chercher et tu goutteras ainsi aux flammes de l'enfer loin de la vie qui ne fait que te mentir...

L'âme d'un humain est souvent fragile...
Blessé par un geste extérieur, une pensée, une parole.
Si l'âme est touchée, que nous reste t'il ?
Nos larmes et notre solitude...
Notre corps devient froid en plein été, nos larmes naissent dans nos yeux.
Nous marchons vers l'inconnu, vers le néant, vers le noir total...
La nourriture n'a plus de gout, les sentiments n'existent plus, la musique n'a plus de but.
Les battements du cœur résonnent dans un océan de tristesse bercé par des "je t'aime" qui semblent si lointain.
Pour les âmes abandonnées, les levés et les couchés de soleil sont remplacés par le manteau noir de la nuit qui n'épargne personne.
Les Ténèbres se nourrissent de notre peur, de notre haine contre nous même.
Sans qu'on puisse arrêter la roue de la malchance, nous dérivons vers un monde parallèle au notre...
Les anges ont pitié de nous, le diable se moque de nous... Il ne reste plus personne.
Si ! Quelqu'un... Ou quelque chose. La mort est en face de nous et nous sourit.
Elle nous propose une dernière danse.
Un amant redoutable et envoûtant pour les jeunes filles,
Une maîtresse séductrice et dangereusement belle pour les hommes...
La mort s'adapte a nos désirs pour mieux nous plonger dans ses bras.
Mais comment résister quand notre enveloppe charnelle n'est plus que glace et que notre âme n'est plus que souvenir ?

Tandis qu'il conduisait, concentré sur ce qu'il faisait, Shivak commençait à cerner la dure réalité de ce qu'impliquait la mort d'Hammond et les répercutions qu'elles allaient entraîner.
Il avait avec lui la Canne du vieil homme qu'il avait récupérer et il était le dernier à l'avoir vu, ce qui le reliait directement à la scène de crimes que Shaélynn avait laissée en place sans même se retourner. Comment avait-elle pu faire ça ? Comment avait-elle eu le cran de le faire...?


- Bordel, qu'est-ce que tu fous ici ? Hammond avait repris sa place, tu étais parti ou plutôt tu avais disparu du secteur ce qui je dois dire m’arrangeait bien puisque je ne voyais pas ta tronche. Tu tombes comme ça comme une putain de fleur, comme un putain de papillon et genre tu viens me sauver ? Putain, j'y crois pas … Bien que je ne t'apprécie pas beaucoup pour ne pas dire pas du tout … Putain, merci.

La douleur, la tristesse, la peine et le regret accompagnent la nouvelle d’un décès. Généralement, ce sont les pompes funèbres qui s’occupent de faire imprimer votre faire-part. Vous leur fournirez le lieu et l’heure de la cérémonie religieuse s’il y a lieu et les mêmes renseignements au sujet de l’enterrement ou de la crémation. Là il n'y avait pas d'autre choix que d'annoncer certaines vérités :

- "Hammond est mort. Tué par les Raptors, je n'ai pu récupérer que sa canne... Ils sont à notre poursuite depuis près de cinq minutes."

Des morts, on ne dit que du bien. L’essentiel n’est pas d’essayer de consoler la personne mais d’exprimer son émotion et son soutien, sa présence en pensée, son affection à la personne affligée. L’essentiel, c’est que cela vienne du fond du cœur. Et il faut aussi penser à la peine d’autres personnes qui ont connu le(a) disparu(e) et le leur dire ou leur écrire.

Ainsi, à l’occasion d’un deuil, on présente ses « condoléances » à la famille. Les personnes qui ont appris le décès d’une personne « présentent leurs condoléances » aux parents proches du défunt, soit oralement lors de l’enterrement, soit par écrit. Là c'était l'enfer et le cauchemars n'était pas près de s'arrêter. Deux raptors courraient dans la jungle, à proximité du véhicule pourtant lancé à plus de 70 km/h.


- "Je n'ai pas le temps de tout expliquer mais vous allez devoir me faire confiance sur ce coup si vous ne voulez pas crever..."

Sans plus attendre, Shivak fit un écart sur le côté pour sortir de la route et emprunter une route beaucoup moins sure et plus adaptée au tout terrain. Il ne fallait pas emmener les carnivore vers les installations ou il pourrait encore y avoir des survivant, il fallait les éloigner au plus tôt. Du coup une clairière en bord de jungle était pour le moment le meilleur endroit pour éloigner ces bestioles.

Terrence ne disait rien, visiblement choqué par l'annonce brutale et la conduite hasardeuse de l'EX membre de la Chimère, mais Shivak sentait bien que ce dernier avait son mot à dire, aussi, il en profita pour éclaircir certains points :


- "Les principales structures du Parc sont HS, les terroristes se sont approprié le parc et ont ralaché beaucoup d'espèce. Il est très certainement probable que d'autres personnes soient mortes. Il y a eu une explosion à la centrale et j'ai pu voir depuis les hauteurs du parc que le Jurassic Garden est en feu. Nous devons rejoindre l'héliport Nord, à proximité du Port. C'est un point éloigné des attaques, avec de la chance il n'y aura personne là bas et nous pourrons évacuer un maximum de personnes. Vous me suivez ? Il faut impérativement que ...."

Soudain, sans prévenir, Shivak remarqua l'arrêt soudain des raptors qui repartirent aussitôt vers la jungle pour s'y abriter... Un sentiment de mal être commença à saisir le jeune homme qui savait que ces animaux n'étaient pas du genre à s'enfuir... Un danger encore plus grand était en train de s'approcher. Il en était certain. Souhaitant consulter l'avis du Paléontologue, il se tourna vers lui, mais le regard flippé de ce dernier lui fit comprendre que le vieil homme avait vu la menace foncer droit sur eux...

Il n'en fallut pas plus à Shivak pour faire demi tour le plus rapidement que la Land Cruiser le pouvait.



C'est alors qu'il manoeuvrait qu'il vit le danger arriver à toute allure dans leur direction : un troupeau de 4 Tricératops... Tous les jurons du monde lui passèrent à travers l'esprit mais il devait rester concentré.
L'instinct le poussa à appuyer de toutes ses forces sur l'accélérateur et il avait raison.
Il allait falloir tenir la distance et ce de manière à ce que ces herbivores furieux n'atteignent pas leur véhicule ou ce serait fini. Il avait pu jadis lire des rapport sur la puissance de ces bêtes à cornes et il savait désormais à quel point ils pouvaient être dévastateur. Il fallait un moyen de les ralentir...


- "Terrence, dans ma poche arrière, y a un flingue, prenez le et tirez leur dessus si ils s'approchent trop !"

A situation radicale, solution radicale. Restait à savoir comment cet amoureux des animaux allait le prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyMar 22 Oct 2013 - 17:29

Terrence McTaylor à 72h pour poster.

_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Terrence McTaylor

Terrence McTaylor

Messages : 35
Date d'inscription : 06/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyMar 22 Oct 2013 - 20:37

Spoiler:
 

Au bout d'un certain moment, Shivak finissait par lui répondre. Terrence ne s'attendait certainement pas à ça.

- Hammond est mort. Tué par les Raptors, je n'ai pu récupérer que sa canne... Ils sont à notre poursuite depuis près de cinq minutes.

Comment seulement c'était envisageable ? C'était le « héros » du parc, c'était le patron et c'était son chef d'oeuvre. Se faire bouffer par ses propres créations, c'était peut être la pire fin que l'on pouvait avoir et la plus ironique en quelques sortes. C'était comme si Edison était mort électrocuté, si un des frères Lumières étaient mort sous le poids d'un cinématographe ou fauché par un train, si Darwin c'était fait tué par un primate durant ses longues recherches. C'était si inconcevable, c'était un putain de warrior ce mec. Il avait littéralement ressuscité, il avait vu la mort en face de lui et lui avait « non pas maintenant ». Il faut s'imaginer le truc quand même … Cet homme malgré sa petite taille était quelqu'un qui savait s'imposer, de puissant. Terrence le respectait mais il avait finit par mourir comme tout être vivant. On finissait tous par mourir. La naissance et la mort, c'était peut être bien les deux seuls choses qui mettaient réellement les humains au même statut. Même si on dit avoir la même anatomie, il y a finalement toujours des différences si ce n'est dans la taille, les proportions, les malformations, les maladies et autres encore. On est tous différent et la mort nous rassemble tous dans le même sac. La mort, esprit noir et indéfinissable, planait toujours au dessus de chaque être vivant. Tel l'épée de Damoclès, elle attendait une potentielle occasion pour nous détruire. Être inexistant, immatérielle et surpuissant, elle était notre plus grande crainte et elle faisait absolument tout pour maintenir ce pouvoir qu'elle nous soutirait. On était ses esclaves, sa raison de vivre, sa colère, son divertissement. Elle était la terreur, la destruction et la manipulation. Où que l'on soit, elle était là, rendant chaque objets, chaque choses, absolument tout ce qui nous entourait comme une possible menace. Du virus microscopique incurable provoquant mort douloureuse au tsunami ravageur de vie, elle restait son propre maître. Certains lui donnaient des contraintes en imposant leur mort mais au final elle gérait et contrôlait tout. De la mort rapide et indolore à la lente et douloureuse, elle choisissait sur qui les méfaits de son délire et de sa colère tombaient. Elle riait de la souffrance et des cris des pauvres humains totalement insignifiant et impuissant contre elle. Des films comme « Destination Finale » prouvait notre volonté de la contrôler, de garder le contrôle sur elle et de par la même l'humanisé légèrement simplement en symbolisant sa présence mais ce n'était que futile et banale fantasme. Quelque chose d'impossible. La mort planifiait absolument tout et nous dirigeait. On était ses jouets, ses marionnettes, son élevage. Quoi qu'il arrive, que nous soyons heureux ou malheureux, elle était là, elle nous surveillait. Aujourd'hui, elle avait décidé de jouer avec le Jurassic Park.  

- Je n'ai pas le temps de tout expliquer mais vous allez devoir me faire confiance sur ce coup si vous ne voulez pas crever...

Shivak sortit de la route en faisant un écart, il conduisait vite mais correctement. La route sinueuse et les trous traçaient par la pluie provoquaient quelques secousses dans l'habitacle du véhicule.
La tension montait, Terrence était maintenant inquiet. Les Vélociraptors étaient des êtres incroyablement intelligent, rapide, vif et aux sens sur développés. Ils étaient têtus et déterminés. Une fois qu'une idée c'était implanté dans les crânes, il la quittait difficilement et il était presque impossible de leur en faire changer. Malheureusement pour les deux hommes, leurs pensées actuelles étaient tournés vers eux. Leur objectif était concrètement de les bouffer. Ils les poursuivaient et malgré la vitesse à laquelle filait Shivak, ils parvenaient même à les rattraper un peu. Qu'allait-il se passer une fois qu'ils seront à porter ? On pouvait parfois les apercevoir, ils levaient leur tête au dessus des feuillages, des divers plantes pour suivre un peu leur proie du regard bien que le son leur suffisait amplement. Ils semblaient vérifier qu'on n'essayait pas de les berner, il était curieux. La plupart du temps, en réalité, on ne les voyait pas. Il était discret et filait comme le vent, on voyait les feuilles frémirent à leur passage. Instinctivement, on les savait là. Ils étaient surprenant, leur vitesse était vertigineuse, presque inconcevable pour le monde animal. Ces monstruosités s'approchaient terriblement près. Désormais, on pouvait presque entendre leur râle affamé, leur cri de rage. Terrence ne savait plus où donner de la tête, il regardait la route boueuse tout en jetant de rapide coup d’œil derrière lui. Le danger semblait être partout. Shivak, lui, parlait et faisait état de la situation.

- Les principales structures du Parc sont HS, les terroristes se sont approprié le parc et ont relâché beaucoup d'espèce. Il est très certainement probable que d'autres personnes soient mortes. Il y a eu une explosion à la centrale et j'ai pu voir depuis les hauteurs du parc que le Jurassic Garden est en feu. Nous devons rejoindre l'héliport Nord, à proximité du Port.

Soudain, sans explication apparente, les Vélociraptors s'enfuirent aussi vite qu'ils le pouvaient toujours en poussant ce hurlement de rage. Ils fuyaient ou avaient trouvé quelque chose de plus intéressant, de quoi s'amuser davantage. C'était envisageable mais cela ressemblait pas du tout à leur genre de changer de cap, de proie aussi rapidement. Mais tout d'un coup, la vérité éclata ...

- C'est un point éloigné des attaques, avec de la chance il n'y aura personne là bas et nous pourrons évacuer un maximum de personnes. Vous me suivez ? Il faut impérativement que ....

Le regard effrayé et stupéfait de Terrence fit stopper Shivak dans ses explications, il le regarda interpeller et vit à son tour ce qu'il se passait. Ce dernier braqua d'un coup le véhicule et fit demi-tour le plus rapidement possible. Le paléontologue avait les yeux grand ouvert et semblait clairement avoir peur ce qui était assez rare chez lui.
Ils arrivaient, ils étaient sans limite. Si on les menaçait ou si seulement ils se sentaient en danger, il fallait être prêt à en subir les conséquences qui ne pouvaient qu'être désastreuse. Avec tout le bordel qu'il y avait sur l'île et les Vélociraptors qui avaient osé s'aventurer sur leur territoire d'un peu trop près ainsi que le potentiel boucan que le véhicule faisait en s'approchant, cela n'avait pas manqué. Les voilà désormais, les Tricératops, véritable colosse, à la masse musculaire invraisemblable. Ils pointaient leur corne et leur collerette en avant, ils s'élançaient à toute vitesse. La joute débutait, la course poursuite continuait. Chargeant à toute allure, les titans voulaient destruction sur leur passage. Le bruit du moteur était quasiment couvert par le tohu-bohu de leurs pas, on sentait presque la terre tremblait à l'intérieur de la voiture. Shivak, pied au plancher, faisait un maximum pour rester concentrer, pour garder une trajectoire correcte mais lui aussi était stressé et légèrement apeuré. Il finit par dire quelque chose tandis que Terrence avait la bouche totalement bloquée.

- Terrence, dans ma poche arrière, y a un flingue, prenez le et tirez leur dessus si ils s'approchent trop !

La première réaction de Terrence fut de vociférer, intérieurement principalement. Tout allait au pire dans cette journée pourtant pas trop mal parti, tout semblait réellement contre lui.

- D'où tu le sors putain … Bon … Ok … Ok … Ok … Allons y …

Est-ce qu'il connaissait cet homme en réalité ? Quoi qu'il en soit, il obéissait sans réfléchir ? Le paléontologue glissait sa main dans une des poches arrières de Shivak mais il ne put trouver que son fessier. Il la retira aussitôt tout en râlant.

- Putain !

Il passa à la suivante et trouva finalement ce pourquoi il s'aventura dans des chemins aussi étranges et bizarres. C'était un 9mm, il l'observa un instant sous toute ses coutures. Sa main tremblait un peu. Est-ce que c'était à cause de l'arme, du stresse et de la peur provoqué par les Tricératops ou simplement l'âge ? Il avait comme une multitude de flash back et de mauvais souvenirs qui lui revenaient et venaient frapper son visage. Il fut impuissant un court instant mais prenant acte de la situation, il fut parcouru d'un frisson et reprit contrôle de son corps. Il marmonna dans sa barbe un petit moment …

- Bon … Ok … Go … Allez …

Il se retourna en direction de leur poursuivant pour voir où « ils » étaient et revint vers Shivak.

- Tu as d'autres chargeurs ? Y'a pas genre un toit ouvrant ou une merde comme ça sur cette bagnole ? Si je pouvais éviter de gaspiller une balle ou de les ralentir sur le pare brise arrière …

Il n'hésiterait pas à le faire, il en allait de leur survie mais Terrence avait prit que peut importe le nombre des munitions que l'on avait, chaque balle comptait. Il n'allait pas non plus se risquer à pencher sa tête ou son bras dehors. C'était un coup à se faire plus que mal et surtout sur un chemin pareil.
Shivak roulait vite mais sûrement. Les essuies glaces faisaient leur travail, la pluie frappait le parebrise malgré l'épaisseur de la verdure des lieux. Le paléontologue vérifia le chargeur, le magasin était plein. Il se remit en place, enleva la sécurité de l'arme et se prépare à toute éventualité. Il était prêt, merveille de la technologie et de la génétique ou pas, il n'allait certainement pas mourir aujourd'hui et surtout pas comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyJeu 24 Oct 2013 - 12:25

Spoiler ::
 



Règles de la Course Poursuite :

Le véhicule doit atteindre l'arrivé. Il part du compteur "100" et doit le descendre jusqu'au 0.
Les Tricératops possèdent le même compteur. Au cas ou il dépasse ou rattrapent le véhicule, des dégâts seront occasionnés.

Vu que le véhicule à de l'avance sur les dinosaures, les Cératopsiens partirons avec leur compteur à "120".


1- 2- 3- Shivak appuie sur le Champignon (-20)
4- La Voiture est soumise à de forte turbulences à cause de la route très peu praticable... (-5)
5- Shivak heurte un trou, ce qui risque de le faire dévier de sa trajectoire, les Tricératops vous rattrape (-10 chacun)
6- Grosse accélération. On sens que Shivak à l'habitude des courses effrénées. (-25)

Ce dé n'est pas existant.

_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyJeu 24 Oct 2013 - 12:27

Par défaut, les Tricératops rattrapent le véhicule de 10 à chaque tour.

Land Cruiser "80"
Tricératops "110"


A Shivak de poster.


_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Shivak Garland

Shivak Garland

Messages : 87
Date d'inscription : 27/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyVen 8 Nov 2013 - 22:00

Shivak, répondant à Terrence par un geste simple, appuya sur un bouton qui ouvrit le toit panoramique du Land Cruiser, lui dégageant ainsi la place pour tirer. Il espérait juste que le papy aurait la présence d'esprit d'éviter les branches en tout genre que ce terrain hostile leur dressait sur leur chemin.

Un dinosaure est un reptile : il pond des oeufs pour se reproduire, c'est un animal terrestre, il peut être un carnivore terrible ou un paisible herbivore, il a un squelette osseux et une peau épaisse. Il y a toutes sortes de tailles : certain ne sont pas plus gros qu'une poules et d'autres aussi grands qu'un immeuble de trois étages ! Ils ont été présents sur la terre plus de 160 millions d'années mais ils ont disparu il y a 65 millions d'années avant d'être réintroduit dans notre monde par des scientifiques d'InGen, travaillant pour le compte du récemment défunt, John Hammond.

Le mot "dinosaure" a été employé la première fois en 1842 par Richard Owen, un des premiers spécialistes des dinosaures, un paléontologue anglais du XIXème siècle, le mot "dinosaure" signifie "terrible lézard". C'est en même temps que l'on a commencer à déterrer des ossements fossilisés de formidables animaux, les dinosaures...

Il a existé tellement de dinosaures très différents, qu'il est difficile d'en donner une définition.
En classification phylogénétique, les scientifiques définissent les dinosaures comme le groupe formé par l'ancêtre commun du moineau et du tricératops et tous ses descendants. Pour simplifier, le moineau et le tricératops sont tous les deux des dinosaures, très différents, tellement différents que leur ancêtre commun est aussi celui de tous les dinosaures. Ainsi, tout animal plus proche du tricératops et du moineau que de n'importe quel autre animal est un dinosaure.

A titre personnel, Shivak ne pouvait pas ne pas penser au fait qu'il était poursuivit, ironiquement, par un moineau géant à cornes et ses amis... C'était comme ça depuis que le parc avait été attaqué par la Chimère : le Chaos, le retour à l'âge des dinosaures.

Pour survivre, il va falloir courir vite et longtemps. Alcool, tabac, mal-bouffe, tout ça est à jeter (il est de toute façon peu probable que vous trouviez un McDo d’ouvert). Il va falloir prendre de bonnes résolutions et s’entraîner quotidiennement (pas trop non plus parce que si vous êtes KO le moment venu ça n’aura pas vraiment valu le coup de faire tout ça). Alors on s'endurcit, on se prépare au pire. On prend la première voiture qui vient et on accélère pour ne pas se faire bouffer ou empaler par une créature soixante cinq millions de fois plus vielle que votre arrière grand mère.

Ce n'est pourtant pas compliquer de survivre à une attaque de carnivores.
Ne pas sortir la nuit, c'est le mot d'ordre.
Tomber sur une horde de raptors en plein jour, c’est la misère, tomber sur la même horde en pleine nuit, c’est la mort assurée…
Évitez donc autant que possible de vous déplacer de nuit, on ne voit pas ce qui traîne par terre, on se fait repérer aisément si on doit s’éclairer…et honnêtement, ça fait peur de se balader la nuit…
Les éviter et ne pas les attirer.

« Mais comment qu’on fait ? » me direz-vous, quelques principes simples :

- Rester silencieux : Faites le moins de bruit possible quand vous êtes à proximité d’une zone à risque (on chuchote comme à l’église et on ne met pas de talons aiguilles), évitez les coups de feu (une hachette ça marche aussi bien qu’un flingue) et n’écoutez pas la musique trop fort ! (surtout Justin Bieber, ça les énerve.)

- Eviter les signes visibles de loin : Faire un feu pour se réchauffer en hiver c’est chouette, mais ça attire les grands prédateurs. Pareil pour la lumière en pleine nuit et les méchoui !

On ne sait jamais quand on pourra être amené à prendre ses jambes à son cou pour sauver sa peau, et dans pareil cas de figure fuir sans préparation s’avère souvent fatal. Pour bien préparer sa fuite, le mieux est de s’appuyer sur l’expérience d’une experte en la matière pour qui fuir est devenue un mode de vie, c’est pourquoi je préconise de suivre les recommandations de Sarah Connor :

- Repérer et préparer les issus de secours : Où que vous vous trouviez, il est vital de ne jamais se trouver acculé et de toujours avoir une solution permettant de s’échapper, repérez donc les sorties et assurez-vous qu’elle sont utilisables. Cela n’est pas toujours évident à l’extérieur, mais chez vous pas d’excuse !

- Préparer un pack de survie d’urgence : Au cas où vous devriez fuir votre planque rapidement, il est impératif que vous ayez toujours près de vous un bagage léger qui vous permettra de survivre quelques jours dans la nature.

Autre point important : dormez en hauteur ! Pas dans un lit mezzanine, non non, plutôt dans un grenier, de manière à ce qu’aucun ennemi ne puisse vous atteindre durant votre sommeil.
Plus de place pour la rigolade là, on passe en mode GI. Pour survivre, il va vous falloir établir des règles de vie, les respecter et les faire respecter. Ces règles doivent permettre d’optimiser votre espérance de vie, qui avouons-le, a nettement diminué depuis le début de l’invasion. Elles établissent un protocole qui au quotidien assurera votre protection et qui vous donnera les directives à suivre en cas d’attaque. Dans les moments importants, seul ou en communauté, votre survie dépend de votre capacité à ne pas paniquer et à agir selon la stratégie fixée.

Une jeep Land Cruiser, un EX membre d'une organisation secrète ayant pour but de récupérer une arme dévastatrice et un vieux paléontologue encore actif. Ajoutez à cela un bon petit groupe de tricératops qui vous colle au cul et vous avez là un parfait cocktail d'emmerdes.

Une chose qu’il est très important d’avoir en tête également, est de penser à vous détendre de temps en temps, de vous poser pour lire un livre, de discuter de tout et de rien avec vos camarades, d’aller à la pêche, etc. Si vous ne voulez pas finir en tartare, il est bien évidement important de garder un corps sain, mais il est tout aussi essentiel d’avoir les idées claires.
Qu'est ce que Shivak n'aurait pas donné pour un café et un bon film...

Ils avaient distancé les bêtes à cornes mais ils se retrouvaient désormais sur une route assez abrupte. Les compétences de conduite du jeune homme et ses réflexes étaient mis à rude épreuve. Heureusement, il avait une idée :


- "Je vais couper sur un portion de forêt, avec un peu de chance, les gros arbres les ralentirons et nous pourrons passer en gagnant un peu de temps. On ne doit surtout pas rejoindre les lieux ou pourraient se trouver les visiteurs encore présent sur le parc ou sur des points centraux du parc ou des terroristes pourraient encore être actif ! Il faut ramener ces créatures dans leurs enclos et nous allons servir d'appât."

Il n'attendait pas de réponse de Terrence. Après tout, sa présence ne le dérangeait pas, mais il n'avait pas non plus envie de la supporter. Tout ce qu'il avait à faire c'était de tirer sur ces monstres si ils s'approchaient de trop près.

Le compteur tournait presque à 70 km/h, ce qui en pleine forêt, sur un chemin boueux et presque impraticable, relevait de l'exploit. Les essuies glace balayaient le pare brise à toute vitesse et le moteur tournait à bon régime. Il devait garder le cap, rester sur ses gardes et faire de son mieux pour atteindre ses objectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Terrence McTaylor

Terrence McTaylor

Messages : 35
Date d'inscription : 06/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyLun 18 Nov 2013 - 9:36

Le toit de la voiture s'ouvrait avec une lenteur déconcertante et faisait un bruit si énervant que Terrence en poussait même une grimace de désapprobation. Aussitôt, la pluie commençait à frapper son visage qui, par le stress, était légèrement tendu. En un rien de temps, les banquettes étaient trempées, à se demander si elles pourraient seulement sécher un jour. Il y avait quelques feuilles qui virevoltaient par dessus le pare-brise et pénétraient dans l’habitacle maintenant à ciel ouvert. La vitesse de la voiture et le vent de la tempête frigorifiaient le corps très rapidement si bien que Terrence fut parcouru un instant de frisson, tournant le dos à la route, ce dernier était gelé. C'était réellement une tempête, l'orage et la pluie, tel une véritable symphonie, battaient en rythme et ébranlaient l'île. Cette dernière était quasiment entièrement plongée dans la pénombre et la nuit alors qu'elle n'était pas encore prête de tomber. Il faisait si sombre et la pluie rendait la vision si difficile que Terrence avait dû mal à percevoir les Tricératops. Malgré ça, Shivak les avait légèrement distancé puisque d'une part le vieux paléontologue ne voyait plus que leurs imposantes silhouettes et d'autre part parce que le boucan et le tremblement provoqué par leur charge étaient plus discret bien qu'encore largement présent. Ils étaient encore à leur poursuite, là, quelques parts derrière eux et ils semblaient mettre toute leur hargne et leur haine dans cette charge. On pouvait ressentir cette colère, cette puissance quasi divine. C'était comme si on avait invoqué leurs pouvoirs pour semer terreur et destruction. Ils étaient lâchés, ils ne s’arrêteraient plus. Ils fonçaient sans relâche pour parvenir à leur but ultime, c'était une version moderne des Cavaliers de l'Apocalypse sans chevaux et sans cavaliers. C'était du moins le ressenti qu'avait Terrence. Il se sentait impuissant. Il était calé sur l'appui tête de son siège, placé pour avoir une visibilité correcte et être en sécurité. C'était parfait. L'arme prêt à faire feu, il se demandait si seulement même ces bêtes pouvaient être tuer d'une balle, elles paraissaient si puissantes, si supérieurs …

Par la même, il avait à cet instant une confiance aveugle et naïve en Shivak et d'une certaine manière cela lui faisait peur. Dos à la route, sans ceinture, il guettait l'approche des dinosaures enragés. Dans ces conditions, il ne pouvait pas vraiment s'attacher de toute manière. Actuellement et ironiquement, les probabilités de morts étaient plus proches de « Tricératops en furie » que « accident de voiture ». Dans les deux cas, sa vie était malheureusement en jeu. Clairement, il mettait une part des probabilités entre les mains de Shivak, il lui faisait réellement confiance. Il avait peine à le croire mais c'était la strict vérité, il lui faisait confiance et en même temps il n'avait pas vraiment le choix encore une fois. Comment ne pas être frustré dans ces cas là ? Faire confiance à une tête de con pour survivre, Terrence était vraiment prêt à tout dans ces cas là parce qu'il ne pouvait pas le blairer. Pourtant, il devait reconnaître qu'il avait du cran. Sa conduite était vive, agile. Il était doué, on pouvait dire qu'il avait de sacré réflexes et surtout, contrairement à ce que Terrence pensait de lui au début, un pantalon un peu plus rempli. Sans même qu'il s'en rende compte, il avait un peu d'estime et de respect pour lui. La voiture glissait sur la route à une vitesse impressionnante pour la qualité de la chaussée si on pouvait qualifier cela ainsi.

- Je vais couper sur un portion de forêt, avec un peu de chance, les gros arbres les ralentirons et nous pourrons passer en gagnant un peu de temps. On ne doit surtout pas rejoindre les lieux ou pourraient se trouver les visiteurs encore présent sur le parc ou sur des points centraux du parc ou des terroristes pourraient encore être actif ! Il faut ramener ces créatures dans leurs enclos et nous allons servir d'appât.

C'était probablement l'idée la plus stupide et la plus irréfléchi au monde. Il y avait une bonne base, simple et direct, on pouvait lui accorder ça et cela partait tout de même d'un bon sentiment. Ralentir les dinosaures, gagner du temps, sauver des vies, servir d'appât …  Ca c'était déjà un peu plus idiot. Mais après tout, est-ce qu'il y avait sur cette île quelqu'un de mieux placer que Shivak pour faire ce genre de trucs. Enfin, si Terrence n'avait pas été là, il l'aurait volontiers laisser faire mais là … Mais s'il n'avait pas été là aussi pour lui …

Le danger était partout. La voiture pouvait déraper, Shivak pouvait se planter à tout moment, les Tricératops pouvaient les rattraper ou une créature bien plus terrifiante pouvait faire son apparition. Dans tout les cas, la situation les obligeait à agir ainsi et, de tout manière, il fallait bien faire rentrer ces dinosaures dans leur enclos à un moment donné, n'est-ce pas ? Le plus tôt sera le mieux, n'est-ce pas ?  …
C'est ce que Terrence essayait de se dire tout du moins, il cherchait à se rassurer. Il répondit simplement par un genre de grognement approbatif. Le paléontologue était concentré, une question le taraudait. Où fallait-il qu'il tire ? Est-ce que leur crâne était solide au point de résister à une balle de petit calibre ? Il devait assurément viser la tête parce que, à moins d'avoir des balles de calibre 50, il ne pouvait absolument pas passer à travers la masse musculaire et graisseuse des Tricératops. Il devait viser la tête, espérer que cela fonctionne, que cela leur explosent le crâne. Il ne pouvait pas croire qu'il avait une arme entre les mains. Ce n'était pas arrivé depuis tellement longtemps. De nombreux souvenirs, des mauvais pour la plupart, lui revenaient. Il était plutôt un bon tireur à l'époque, si seulement cela avait été pour d'autres choses. Tuer, toujours tuer. Sa vie était-elle basée essentiellement sur une tuerie constante et interminable ? Son destin allait-il toujours le rattraper ?

Le moteur ronflait, la voiture filait très rapidement sur la route ou plutôt le sentier très accidenté. L'habitacle était littéralement secoué par les nombreux soubresauts que faisait le véhicule. Les essuies glaces balayaient toujours à toute vitesse le pare-brise, Terrence entendait seulement le frottement régulier. Il ne regardait absolument pas la route et attendait qu'une de ces bêtes tente de se rapprocher. Il était prêt, il tentait de faire abstraction de tout ce qui l'entourait. Dans quelle putain de situation il s'était mis et pourquoi avait-il fallu que cela soit avec Shivak ? Il se le demandait vraiment. Quoi qu'il en soit, tout ce qui lui restait à faire c'était d'attendre, attendre que les choses bougent dans un sens ou dans l'autre. C'était une course poursuite, une course pour la survie. Terrence, pour couvrir le bruit assourdissant de la voiture, de la tempête et des dinosaures, hurla un bon coup :

- Si on s'en sort vivant putain j'crois que j'te roule une putain de galoche !!! Ha Ha !!

Il se mit à rire nerveusement et de manière un peu frénétique. Comment rester calme dans ces cas là ? A moins éventuellement d'être un pur psychopathe sans sentiment et sans aucun ressentis. Le vieux paléontologue tentait de garder au mieux son sang froid, il le fallait mais c'était loin d'être facile. La dernière fois qu'il avait eu autant d'émotion et d'action dans sa petite vie et sans petit train train habituel remontait déjà à vieux et tout d'un coup, tout se bouscule. Le bateau puis ça … Certes, on souhaite toujours avoir des retournements de situation et vivre des choses rocambolesques mais c'était peut être un peu trop d'un coup là non ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyJeu 21 Nov 2013 - 13:38

Les Tricératops gagnent du terrain. (-10)
Heureusement, Shivak a eu une idée et les deux hommes essayent de se frayer un chemin dans la jungle. Bonne initiative ou Danger ?

1- La voiture heurte plusieurs obstacles qui ralentissent sa course (Tricératops -10)
2-3- Bon point pour Shivak. Les Tricératops rallentissent la cadence. (Land Cruiser -5)
4- La Voiture est soumise à de forte turbulences à cause de la route très peu praticable... (Tricératops -15)
5- Shivak manie le volant comme jamais. Son raccourci lui donne encore plus d'avance (Land Cruiser -20)
6- Perte de contrôle du Véhicule. Les Tricératops rattrapent leur retard et l'un d'entre eux menace de rentrer dans la Land Cruiser (Tricératops -20)

Ce dé n'est pas existant.

_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyJeu 21 Nov 2013 - 13:40

Land Cruiser "80"
Tricératops "80"

L'un des Tricératops charge le Véhicule, enfonçant l'une de ses cornes dans la tôle arrière. Pas de sérieux dégâts, mais une nouvelle charge pourrait endomager la Land Cruiser et ses passagers...

_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyJeu 21 Nov 2013 - 20:35

Terrence utilise un tir de sommation pour éloigner les Tricératops ou pour tenter d'en blesser un :

1-2- La bête à trois cornes la plus proche est touchée et bas en retraite. Il reste 3 Tricératops
3-4- Une balle en pleine tête, l'un des 4 cératopsien s'éffondre le troupeau entre dans une folie furieuse...
5-6 La détonation repousse les Tricératops (-10 Land Cruiser au prochain tour)

Ce dé n'est pas existant.



_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Shivak Garland

Shivak Garland

Messages : 87
Date d'inscription : 27/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyJeu 26 Déc 2013 - 16:55

La vie est une longue aventure ou on a plein de choix à faire. Il y a des choix simples, banals, comme choisir comment est-ce qu'on va s'habiller le matin, ou bien encore décider qu'est-ce qu'on va manger pour dîner. Mais il y a aussi des choix plus complexes, qui prennent plus de temps de réflexion. Qui nous font parfois hésiter, mais qui seront déterminants pour l'avenir, que ce soit pour ce que nous sommes ou pour ce que sera notre vie deviendra. Un des choix les plus difficiles : fuir ou se battre.

Parfois on choisit la solution de facilité. On fuit, on se cache, on se tait, on abandonne. On passe notre temps à penser à ce que les autres peuvent penser, on passe notre temps à ne pas essayer, par peur de ne pas réussir, de ne pas avoir ce qu'on veut. D'autres fois on en a assez de perdre, et on décide de se battre.
On fonce, on s'affirme, on essaye. Quelques fois on subit des échecs, mais on se relève, et on avance, sans regarder derrière. Parfois au bout de quelques essais, on réussit, on obtient enfin ce qu'on veut.

Se battre pour ce qu'on veut vraiment, ça prend beaucoup d'efforts, c'est parfois difficile, mais si on ne fonce pas, si on ne tente pas notre chance, on n'aura que des regrets par la suite. Une question nous reviendra toujours à l'esprit : « et si j'avais foncé ? »

Non de dieu... La détonation l'avait fait sursauté, la route était de plus en plus impraticable et les Tricératops reprenaient un peu de terrain. Les mains de Shivak tremblaient sur le volant, crispés, agrippées et stressées. Il avait du mal à contrôles ses gestes sur la route de terre et de jungle. Il pouvait sentir égallement la nervosité de Terrence à côté de lui qui se donnait du mal à tenter de descendre les dinosaures à cornes. Il fallait qu'ils puissent se sortir de là coûte que coûte car derrière lui, juste là, sur la banquette arrière, se tenait la dernière volontée d'Hammond.


Je déteste ce moment ou je me sens tellement stressée, ou je ressent tellement de pression, ou j'ai l'impression que tout est contre moi. Ce moment ou tout peut m'empêcher d'avancer et de faire ce que je veux. Je sais que tout va changer, et ça me fait un peu peur, j'ai peur de l'inconnu, mais en même temps je veux tellement voler de mes propres ailes...

- "Emma..." Murmura t-il de manière quasiment imperceptible.

La Chimère a gâche dans de choses dans ma vie... Je veux vivre du changement, mais en même temps je voudrais que ne rien change et pouvoir rester sur l'île avec Emma. J'ai l'impression que le temps passe trop rapidement, que les jours défilent trop vite sans que j'aie le temps d'en profiter. J'ai un peu l'impression d'avoir grandi trop vite, de m'être fait volé une partie de mon enfance à vouloir suivre une quête stupide et qui me dépassait, même si en même temps ça me plait ce sentiment de liberté à venir. Je voudrais tellement
arrêter le temps quelques fois, juste pour profiter de certains moments avant qu'ils ne m'en reste que
des souvenirs. Avant qu'il ne reste plus qu'un grand mur infranchissable, le mur du nom retour...

Le Mur !
Non d'un chien il avait faillit rentrer dedans, il n'avait pas vu la devanture du bâtiment qui se tenait là et avait faillit rentrer dedans. La Route ! Il l'avait retrouvée. Ce chemin menait directement à l'enclos des Tricératops. Il fallait maintenant pousser le champignon à fond. Les coups de feu répétés lui indiquaient que les dinosaures n'avaient pas lâché l'affaire.
Haussant la voix, il vit parvenir de nouveaux conseils à Terrence :

- "Ecoute vieux, ce que je vais te dire va pas te plaire, mais lorsqu'on sera dans l'enclos des Tricératops, faudra sauter du véhicule en marche et rester au sol. C'est le seul moyen pour qu'ils continuent de suivre la Jeep sans nous atteindre. Après on fonce à l'héliport compris ?"

On ne se rend pas compte de notre bonheur, même s'il ne provient que de petits moments. On ne se rend pas compte de combien on va repenser à ces moments plus tard, en voulant tellement y retourner...
Pour l'instant, j'aurais juste envie d'arrêter de penser. J'aurais juste envie de crier, de tout oublier, car la vie peut être tellement stressante parfois. Tellement compliquée... J'aurais juste envie que tout soit plus simple..
Revenir en haut Aller en bas
Terrence McTaylor

Terrence McTaylor

Messages : 35
Date d'inscription : 06/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyVen 24 Jan 2014 - 21:38

Les Tricératops gagnaient du terrain malgré le chemin, si on peut appeler cela ainsi, qu'avait décidé de prendre Shivak pour les semer. La voiture perdait de la vitesse et le contrôle du véhicule était de plus en plus difficile si bien que l'un des dinosaures les avaient rattrapé. Il percuta la voiture qui fit un léger bond et Terrence avait fait feu sans hésiter. La détonation avait été puissante, ses mains furent engourdis un instant. Il avait cligné des yeux, il n'avait plus l'habitude. Il pouvait sentir encore des petits picotements dans sa main, son cœur en était encore tout retourné. Il sentait une petite boule dans son ventre. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas touché ce genre d'outils et la sensation était terrible. Il ressentait à nouveau cette liberté qu'il avait vécu il y a des années de cela mais les souvenirs lui remontaient également bien vite à la tête et il savait que ce n'était pas une bonne chose. Il aurait pu lâcher l'arme et abandonner l'idée même de tirer encore mais leurs vies étaient en jeu et il n'était pas du genre à faire sa lopette.  Le Tricératops s'était effondré dans un râle, un gémissement horrible qui avait résonné dans la jungle malgré le brouhaha que faisait la tempête et la voiture. Mort sur le coup, touché en pleine tête. Terrence avait gardé la main visiblement. Seulement, les trois autres Tricératops en furent davantage enragé, ils avaient maintenant une réelle raison de les poursuivre. Leurs soifs de vengeance, leurs hargnes, leurs haines. Ils accéléraient leurs courses, l'adrénaline les rendait fou furieux, ils n'étaient plus à même de se contrôler. Ils ne réfléchissaient plus, la folie les avait gagné, ils se contentaient de courir après cette chose qui avait tué un de leurs amis, un de leurs congénères, un de leurs familles. Leurs souffles étaient plus fort, leurs cris plus puissants, leurs pas plus violents et plus rapides. Ils n'allaient pas lâcher l'affaire comme ça …
Toujours en surveillant les Tricératops, Terrence jeta un rapide coup d'oeil à Shivak. Le jeune homme avait l'air pensif et distrait, lui aussi avait peur, lui aussi voyait ce qu'il se passait ici. Il braqua soudain le volant, Terrence en perdit un peu l'équilibre qu'il reprit aussitôt. Ils avaient retrouvés la route, le véhicule gagnait en vitesse et en stabilité. Le paléontologue en profitait pour essayer d'atteindre les dinosaures en vain. Il tirait un ou deux coups de feu sans pour autant gâchait davantage de munitions. Il touchait bien entendu les dinosaures mais aller savoir. Est-ce que la balle ricochait sur la peau dure des Tricératops ou est-ce qu'ils ne prêtaient plus attention à la douleur ?

- Écoute vieux, ce que je vais te dire va pas te plaire, mais lorsqu'on sera dans l'enclos des Tricératops, faudra sauter du véhicule en marche et rester au sol. C'est le seul moyen pour qu'ils continuent de suivre la Jeep sans nous atteindre. Après on fonce à l'héliport compris ?

- Quoi ??? Putain tu es encore plus taré que je ne le pensais ! Sinon on peut se tirer une balle directe chacun, j'te bute et j'me bute … Putain … Le pire c'est que ça se tient ! J'approuve … Psycho va … Après tout, la vue d'un Tricé' n'est pas si développée que ça il paraît, cela va vite se vérifier ! Bordel, si on s'en sort vivant …

Est-ce qu'il y avait une petite chance pour qu'ils s'en sortent vivant déjà ?  Terrence avait survécu à la guerre, il avait survécu à une prise d'otage musclée et à quelques péripéties par ci et par là du genre un dinosaure carnivore qui veut te bouffer avec les capacités d'un caméléon. Il pouvait survivre à ça, bordel … Il fallait reconnaître une chose c'est que le Shivak avait plus de couilles qu'il ne l'avait pensé. Quelle idée à la con …

- Quand tout ça sera finis, si bien sûr on est optimiste, je demande une putain d'augmentation, putain …, Terrence se mit à rire nerveusement.

Fallait-il toujours que sa vie soit risquée ? Il avait aussi choisi ce métier parce qu'il pensait que c'était posé, tranquille. Parcourir les roches, les falaises et autres surfaces rocailleuses pour trouver des fossiles, de l'ambre ou autres choses. Étudier la roche, quelque chose de dure et incomprise, de complexe et difficile à percer. C'était une manière de se rapprocher de lui-même dans un sens, de se comprendre et d'extérioriser ce qu'il avait sur le cœur parce qu'au final il en avait bien un, aussi froid soit-il. Il était arrivé de nombreuses fois où il s'était posé la question, surtout durant la guerre où il avait dû prendre des décisions qui avaient coûté la vie à certains de ces amis, de ces frères d'armes. Aujourd'hui, il savait qu'il y avait de l'espoir en lui, qu'il était parvenu enfin à se reprendre en main après toutes les merdes qu'il avait fait, qu'il avait vu et vécu. Ironiquement, c'était aussi à ce moment là, au moment où il réalise les choses les plus importantes, les trucs les plus merveilleux de sa vie que cela tourne au bordel le plus incommensurable, la merde la plus totale. Est-ce que tout ce merdier était dans son contrat ? Ou c'est genre le prix à payer, une punition du mec là-haut ou on ne sait quoi ? Allait savoir ? Si c'est bien le cas, c'est un bel enculé. Terrence heureux n'est pas chose envisageable, c'est cela ?

Dix secondes … C'est ce qu'il restait avant le grand saut, ça allait faire mal, ça allait peut être même le tuer avec un peu de chance … Il avait vécu tellement de choses déjà et il voulait encore en vivre beaucoup. Tout cela était fait dans un but en particulier, on cherchait à lui faire comprendre quelques choses. Shivak n'était plus tellement une tête de bite à ses yeux. Certes, ça avait été un connard fini il n'y a pas si longtemps mais quelques choses avaient changé. Son arrogance, sa connerie monumentale, sa manière de voir les choses. Il s'était passé un truc mais impossible de savoir quoi, seul lui savait ou peut être quelqu'un d'autres.

Huit secondes … La voiture roulait toujours aussi vite, tout semblait défiler vite. La vie passe beaucoup trop vite, on a jamais vraiment le temps de profiter de tout ce qui nous entoure. Est-ce qu'un jour, il connaîtrait l'amour ? Comment et quand rencontrerait-il la mort ? Elle a toujours semblé si douce et apaisante avec lui mais à la fois capricieuse et violente. Elle a si souvent retiré la vie sous ses yeux, il l'a souvent observé. Il lui en a voulu longtemps puis il a finalement compris la douleur qu'elle endurait. Elle ne faisait que répondre à notre violence, à notre haine, à nos agissements. Elle est silencieuses mais bien présente, elle nous entoure et choisit notre destin et on peut dire qu'elle est généreuse. Elle pourrait tous nous faucher d'un seul coup mais elle nous laisse vivre des belles choses au final. Pour certains, elle nous regarde souffrir dans ce monde de peine, de misère et de douleurs. Pour Terrence, elle était une amante, une maîtresse douce et torride. Il baisait la mort et elle lui rendait si bien, elle se vengeait de temps à autre ou parfois lui rappelait simplement sa présence mais finalement, elle le laissait vivre. Est-ce qu'il délirait ?

Quatre secondes … L'heure n'était plus à la réflexion mais à l'agissement, est-ce que leur plan allait marcher ? Il en avait absolument aucune idée et ce n'était plus la question qu'il fallait se poser. Il fallait agir et ne plus réfléchir. Il allait bien vite savoir ce qu'il allait se passer. Terrence soupira, il jeta dans son petit sac à dos les choses dans ses poches susceptibles de le blesser durant sa chute. Des clés, un petit couteau, des pièces, un portable, …

Deux secondes … La technique, c'est de croiser les bras pour éviter de se les péter, son sac entre ses mains, de recroqueviller ses jambes pour tenir le moins de place possible et donc éviter de se taper un arbre. Aller … Un dernier regard au petit Shivak … Un dernier regard au Tricératops … Aucun retour possible … On ne vit qu'une seule fois …
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyLun 27 Jan 2014 - 20:01

Avant de sauter, autant faut-il déjà ne pas se faire devancer par les Tricératops...

1-2- La voiture à pris une bonne avance, le saut est possible sans encombre.
3-4- Même si la voiture les as distancés, sauter va être risqué.
5-6- Trop tard, les Tricératops sont déjà là. Il va falloir trouver une autre solution...

Ce dé n'est pas existant.

_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyLun 27 Jan 2014 - 20:06

Coup de chance. La voiture prends de la distance...

Land Cruiser "50"
Tricératops "70"

Le saut à l'air facile, mais on ne sait jamais sur quoi on va tomber.

1- C'est tout bonnement un miracle. Aucune blessure, même superficielle.
2- Terrence retombe mal et se blesse à l'épaule (-10%)
3- Shivak heurte la jambe contre un rocher, son os est fêle. (-18% + Difficultés de déplacements)
4-5 Que des blessures mineures pour les deux personnages (-5% chacun)
6- Shivak se brûle la peau en retombant sur le sol tandis que Terrence se blesse au coude (-7% Shivak / -11% Terrence)

Ce dé n'est pas existant.

_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Temps
Admin
Maître du Temps

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyLun 27 Jan 2014 - 20:07

Si tout va bien pour Shivak, l'âge de Terrence ne lui permets pas d'être aussi résistant. Une petite blessure à l'épaule, ce n'est rien comparé à ce qu'ils auraient pu subir. Le plan fonctionne, les Tricératops passent juste au dessus d'eux, menaçant de les écraser...

Maintenant, il faut s'assurer que les animaux sont bien retournés dans leurs enclos...

_________________
2x01 : Course Poursuite Tumblr_m1kvp55znK1r3gew4o1_500
Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Shivak Garland

Shivak Garland

Messages : 87
Date d'inscription : 27/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyDim 2 Fév 2014 - 23:12

Les fleurs ne rêvent plus car les abeilles ne les embrassent plus. Elles disparaissent et se volatilisent dans la mort. Elles s’effacent et se rêvent plus puissantes que les ténèbres. Elles abandonnent, elles se fatiguent de cette surproduction sauvage qui nécessite de les extraire, de les expulser de la terre car leur présence est comme celle d’une pupille dans un œil pour que ce sens puisse jouir de sa présence. Elles ne volent plus, elles sont déchirées, elles abandonnent leurs ailes pour montrer que le monde ne peut plus se taire. Sans elles, les corps disparaîtront et la terre deviendra poussière, un cimetière de terre gaspillée. On ne sait plus prendre soin des choses, de nous-mêmes, alors on néglige, on détruit violemment ou vicieusement les vies qui nous entourent, que l'on croise, aussi celles dont on entend parler au loin ou même les vies ignorées, celles que l’on ne rencontre jamais, celles qui nous font peur car la personne est tellement vivante que l’on tremble. Pourquoi ne plus être passionné par la vie et pourquoi ce goût risible pour la destruction. On veut détruire sans reconstruire, il n’y a plus que fuir? Je ne sais plus comment je suis arrivée nue en face de moi-même...!? Le temps me presse, je presse le temps, on est dépendant de lui, il orchestre la vie. Il nous ramène au fait de Vivre...sinon à l’heure où les poumons ne respirent plus, les regrets auront pris le dessus et auront écrasé notre respiration afin de nous enlever nos aspirations, nos inspirations, nos créations qui sont souvent déviées, couchées en dessous d’une feuille de papier.

Shivak roulait au sol, secoué de toute part par cette manœuvre improbable. Par miracle, heureusement, il n'avait rien et il s'en tirait sans une égratignure ou presque...
Tenant dans sa main droite la canne d'Hammond qu'il avait récupéré In-Extremis avant de sauter de la Land Cruiser, il observait son reflet dans l'ambre et remarqua alors un détail qu'il se devait de corriger au plus vite : une balafre avait entamé sa peau et on pouvait tout de suite discerner sous la blessure qu'elle n'était pas "naturelle".

Se relevant brusquement sur ses deux jambes, tandis que Terrence était toujours à terre après avoir lui aussi dégringolé dans cette prairie pentue, il l'attaqua par derrière en lui infligeant un terrible coup sur la nuque, le sèchant sur place d'un seul coup et l'envoyant ainsi pour le pays des songes de manière simple et radicale.
Pris d'une angoisse terrible, fort désorienté par ce geste et complètement déboussolé, le jeune homme se mit à crier de rage et de frustration.


- "Aaaaaaaaah Merde ! Meeeeeeeerde !"

Son propre reflet l'avait effrayé au point que son vrai visage ne pouvait s’empêcher de refaire surface. Il avait pourtant tout calculé jusqu'à présent, même les petits détails, avait travaillé son apparence, ses expressions, ses relations, il avait même poussé son jeu d'acteur au maximum pour dupé Emma Beckett et ses autres abrutis du Parc. Pour éviter de devenir fou on doit seulement lâcher les absurdités ridicules et le bruit qui pollue les couloirs aériens du temps, et embrasser la lumière vivante en son cour. Il n’y a pas de vie sans elle, ce devrait donc être une entreprise en laquelle nous pouvons avoir confiance. Si vous êtes vivant, c’est là. Ce pourrait être derrière quelque chose, ou recouvert d’une vieille bâche, mais c’est là. Les autres choses n’y sont pas, c’est pourquoi elles rendent fou...

Il se pris le visage entre ses mains, psalmodiant des jurons incompréhensible, s'arrachant presque les cheveux de la tête, plantant ses ongles sous sa peau, là ou la blessure avait abîmé sa peau.
Un masque, figé d’un sourire faux et froid, tomba dans la vallée. Il coula de son sang; cela n’était qu’un mauvais rêve. Le masque avait peur de ne plus exister. Qui serait-il s’il n’était plus le masque qu’il avait été. Quel rôle pourrait-il à nouveau jouer ? Un autre masque, un autre visage ?
Pour l'instant rien de grave, il avait put brouiller les pistes et après tout, cet idiot de Paléontologue ne pourrait même pas dire qu'il était responsable puisqu'il ne l'avait pas vu. Il se réveillerait avec une grosse bosse, persuadé que dans l'accident il se serait cogné et le tour serait joué. Evidemment ce ne serait pas sans répercutions...

Je m’attends à un certain nombre de séismes et de tsunamis. La Terre-Mère n’est pas très heureuse non plus et cherche à apporter des changements. Je m’attends à un certain nombre de guerres terribles car les reptiles qui les provoquent n’ont pas de contraintes morales à leur comportement mais… Je ne pense pas que ce soit l’élément-clé ; même la disparition des structures anciennes et des systèmes de croyances n’est pas l’élément-clé. Je pense que l’élément clef est la folie ou la sanité personnelle. Certains d’entre nous vont vers la sanité et certains vers la folie, et c’est l’un ou l’autre, à part pour les rares exceptions qui sont déjà entrées dans le nouveau avant son apparition.
Mais perdre la face ou perdre la tête, quel était vraiment le sens de tout ça ?
La peau de son visage tombait en lambeaux de chaire et de sang, déchirée, meurtrie, que pouvait-il donc lui avoir ainsi traversé l'esprit pour qu'il devienne en si peu de temps, la folie incarnée ?

A un moment de sa vie, il l’a protégé de certaines choses mais ensuite, il l'a mise en danger, il l'a enfermée, étouffée. Il ne lui permettait pas de montrer son vrai visage, il était comme les barreaux d’une prison, froid de fausseté. Il a tenté de l’emmener dans ce pays où il fait tellement froid. Elle comprit que c'était à elle de s'en défaire.
Ce masque, sans être porté, est mort. Il a juste un visage, une expression, mais il ne vit pas. Tandis que la jeune femme, elle, est vivante sans ce masque. Elle rayonne la lumière de ses profondeurs, qui transparaît à travers sa peau. Les masques ne remplacent pas la vérité d’un visage. Il n'aurait jamais du.
Un travail important devait être fait, et on avait demandé à Chacun de s'en occuper.
Chacun était assuré que Quelqu'un allait le faire.
Quiconque aurait pu s'en occuper, mais Personne ne l'a fait.
Quelqu'un s'est emporté parce qu'il considérait que ce travail était la responsabilité de Chacun.
Chacun croyait que Quiconque pouvait le faire, mais
Personne ne s'était rendu compte que Chacun ne le ferait pas.
A la fin, Chacun blâmait Quelqu'un, du fait que Personne n'avait fait ce que Quiconque aurait dû faire...

Quiconque aurait du le faire. Quelqu'un l'avait tué.
Chacun en avait payé le prix et Personne ne se mettrait désormais plus en travers de son chemin.
Il regarda une nouvelle fois le bâton dans ses mains et un sourire démoniaque apparu sur son visage tandis qu'il se dirigeait vers la jeep, un peu plus loin, apercevant avec un regard dément, les Tricératops en train de la défoncer à coup de cornes...

D'un coup sec, il arracha ce qui lui restait de peau sur le visage et dévoila sa véritable identité. Il n'avait plus rien à faire sur cet île et il était temps à tous de se replier.
Handréas Xerctëss tenait dans sa main la relique qui lui manquait, ce qu'Hammond lui avait toujours caché, la clef du "Projet T". Son rire se prolongea tandis que d'un revers de main, il utilisa sa montre espion pour contacter l'hélicoptère de la Chimère qui stationnait juste au dessus d'eux.


- "Mission terminé, Venez me chercher, nous n'avons plus rien à faire ici."






-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-


Comme les gens perdent leur équilibre avec le départ du familier et l’arrivée de l’inconnu, leur violence s’intensifie et les tremblements de la peur et de la colère les atteignent davantage. Certains diraient que c’est organisé par les méchants – quel que soit l’image qu’ils se font des méchants – qui cherchent à asservir le monde, mais j’ai tendance à ne pas y croire. Il est bien plus difficile de gouverner le monde lorsque les citoyens sombrent tous dans la folie à leur manière et plus difficile aussi de garder le troupeau. Les méchants préfèrent d’habitude une croyance collective conformiste quelle que soit la poudre de perlimpinpin qu’ils vendent.

Le Vrai Shivak, complètement déboussolé, à l'abris des regards, observait la scène avec autant d'étonnement que de rage. Il n'avait été que spectateur dans cet histoire et n'avait rien pu faire. Arrivé trop tard auprès du cadavre d'Hammond, il avait du dans un premier temps éviter les raptors en se réfugiant dans un arbre. L'attente avait été insoutenable et ce n'est qu'après que le cauchemar avait débuté : il s'était vu, lui ! Voler la canne de John et s'enfuir dans les bois, son propre clone ! Mais il n'était pas dupe, les technologies de la Chimère il les connaissaient, et si pour tout le monde, le coup du double ça fonctionnait, à lui on la faisait pas. C'était forcément un soldat sous ce déguisement, ou pire encore...

Et ce qu'il redoutait fut juste. Poursuivant de loin son ennemi, il avait compris que cet homme cherchait à fuir avec son trésor, il ne pouvait cependant pas l'arrêter sans risquer de blesser Terrence ou risquer sa propre vie. Il avait donc suivi son instinct en prenant lui aussi un véhicule et en poursuivant les Tricératops. Une fois arrivé à la clairière lorsqu'il avait vu la scène des deux hommes sortir du véhicule à plein régime, il avait eu le bon réflexe de s'arrêter et de cacher à jeep. Il était loin et ne pouvait pas bien observer. Un petit coup d'oeil à l'arrière du véhicule lui fut d'un grand secours :


-"Des lunettes spéciales pour voir dans le noir ? Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ?"

Bien qu'efficaces de nuit, elles étaient surtout doté d'un très bon zoom et lui avait permis de faire très rapidement l'analyse de la situation. Mais ce qu'il observait dépassait l'entendement.
Handréas était bien là et il tenait dans sa main la clef pour l'arme absolu... Son instinct lui recommanda de foncer sur ce type et de lui arracher la tête une bonne fois pour toute mais, l'hélicoptère de la Chimère trônait au dessus de la plaine. Il était impuissant. Il ne put que serrer les dents et voir s'enfuir son ancien mentor avec l'arme qu'ils avaient cherché à défendre... Mais Shivak ne se laissa pas abattre. Il avait d'autres cartes en main. Handréas détenait désormais 3 des 4 clefs nécessaires pour retrouver l'emplacement du "Projet T". Il avait celle de Mr Moore qu'il avait eu lorsqu'il avait assassiné le père de Shaé pour la Chimère avant de maquiller ça en suicide, il avait la sienne, et désormais celle d'Hammond. Il ne lui manquait que celle de Mary, mais elle était introuvable depuis l'accident en Egypte.

Il lui fallait un plan et vite, réfléchir très rapidement... Une course contre la montre venait de se lancer...
Saisissant son téléphone dans sa poche, il envoya aussi vite que ses doigt le lui permirent, un texto à Emma, toujours à la Tour Panoramique.


"C'est Urgent ! Hammond est mort, La Chimère a eu ce qu'elle voulait. Il va y avoir de grâve répercutions. Je dois tout expliquer, je vais me cacher chez toi, dans ton appartement. Personne ne doit le savoir. Supprimes ce messages après lecture. Je t'aime. Shivak"
Revenir en haut Aller en bas
Terrence McTaylor

Terrence McTaylor

Messages : 35
Date d'inscription : 06/09/2013

2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite EmptyMar 11 Fév 2014 - 19:00

Tout était arrivé très vite, Terrence s’était élancé de manière peu gracieuse hors du véhicule qui roulait à toute allure. Après être resté quelqu’un instant en l’air, il heurta le sol violemment, la chute avait été brutale et son épaule avait sacrément morflé. Il avait roulé boulé, il avait frappé le sol à plusieurs reprises en perdant durant un instant son sens de l’orientation, sa vue, son ouïe et son odorat, faisant voler terre et caillou. Quand cela fut enfin terminé, sonné et prenant conscience de tout ce qu’il venait de se passer, Terrence restait encore quelques instants allonger. Il avait eu beaucoup de chance, quand était-il de Shivak ? Avait-il réussi à faire le grand saut ? S’en était-il sorti ? L’épaule de Terrence n’était pas déboîtée, bien heureusement. A son âge ce n’était pas trop le genre de blessures à se faire, c’était beaucoup plus difficile à se rétablir correctement. Il n’avait plus vingt ans comme on le disait si bien. Quant aux Tricératops, ils avaient complètement marché dans le piège entre guillemet que Shivak avait concocté. Ils avaient suivi la Jeep sans voir que ses occupants n’y étaient plus. Ils s’acharnaient sur la voiture mais étaient-ils bien tous rentrés dans l’enclos ? Il fallait s’en assurer, Terrence se releva doucement et  tant bien que de  mal et, alors qu’il était encore un peu dans les vapes, un violent coup derrière sa nuque le fit sombrer dans les songes. Terrence s’écroula lourdement et son poids le fit même glisser un peu plus dans la pente dans laquelle il se trouvait. Il avait essayé de lutter mais cela avait été très vite…

Le pays des songes ? Que pouvait-on apprendre de cet endroit mystérieux et fantastique à la fois ? Là où régnaient la joie, la colère, la peur et la surprise. Une collaboration malsaine de sentiments qui joue avec vos souvenirs, votre mémoire, votre passé et votre futur. Cela faisait longtemps que Terrence ne rêvait plus et que bien souvent ces nuits étaient peuplés et comblés par des terreurs nocturnes. Les cauchemars profitaient de cette faiblesse pour faire leur entrée, pour terroriser le vieillard. Sa vie était composée de traumatisme, d’épreuves difficiles qu’il était parvenu à surmonter et le sommeil était devenu un lieu de divertissements pour ces derniers. Dormir était devenu en soit un effort, un luxe qu’il ne pouvait se payer et comme il s’était promis de ne plus toucher à l’alcool … Depuis combien de temps il n’avait pas fait un rêve normal ? Depuis combien de temps n’avait-il pas aussi bien dormi ? L’avantage c’est qu’ici il ne se rendait pas compte de tout ça, qu’il ne se rendait absolument pas compte de la situation, que cet endroit n’était vraiment pas propice à un petit somme et qu’en plus d’être inconfortable, ce lieu était aussi très dangereux. Il ne se posait pas de questions, il n’avait pas d’inquiétudes, le sommeil s’était pour une fois présenté à lui comme une fleur à une abeille et au pire qu’est-ce qu’il pouvait bien risquer ? Se faire bouffer par un dino’ ? Il ne le verrait pas venir de toute façon donc au pire… La journée avait été éprouvante, il n’avait pas eu une seule minute à lui et il avait bien failli mourir à plusieurs reprises. Il se réveillerait avec un sacré mal de crâne et son dos serait légèrement douloureux mais au fond il aura pu dormir. Ça valait le coup… Il prendrait ce risque et en réalité il n’avait pas le choix… Ce coup… Qui lui avait donné ? Est-ce que c’était Shivak ? Qui hurlait ? Est-ce que c’était lui ? Qu’est-ce qu’il lui arrivait ? Est-ce qu’on le torturait ? Est-ce qu’on lui faisait du mal ? Est-ce que cela avait vraiment une importance au final ? Il ne pouvait rien y faire, c’était comme ça et les songes l’entraînaient au fond.

Shivak lui parlait mais Terrence ne l’écoutait pas, il était obnubilé par ce trou sur son front. Du sang en coulait, la légère brûlure que la balle avait fait en pénétrant son crâne avait aussi laissé des traces sur les contours de ce trou et avait laissé une teinte rouge sombre voir noir.  Le paléontologue était à la fois fasciné et effrayé par ce trou. Qu’est-ce qu’il représentait pour lui ? Est-ce que c’était là une métaphore pour décrire ce qu’il ressentait ? Un grand vide malgré tout entouré de douleurs et de peines ? Ou est-ce que c’était simplement un trou ? Qu’est-ce que Shivak lui disait ? De quoi lui parlait-il ? Il semblait presque lui faire des reproches mais à quel sujet ? Terrence ne lui devait rien et ce n'était pas de sa faute s'il était mort. D'autres gens se rejoignaient au groupe, discutaient, se plaignaient. Les sons résonnaient dans sa tête, cela en devenait invivable. Shivak hurla et tout le monde se tut et dans un silence insoutenable, il planta ses ongles dans ce trou pour arrache l'intégralité de la peau de son visage. Terrence ne voulait pas regarder mais il ne pouvait pas s'en empêcher et dans un murmure résonnant dans son crâne ce dernier lui dit « You kill everyone... ».

Lorsque Terrence se réveilla en sursaut, la pluie tombait toujours, il était trempé jusqu'au os et il avait mal de partout. Son dos le faisait souffrir, son épaule beaucoup moins que sa tête. Il fallait qu'il bouge, il ne pouvait pas rester là. Cela faisait combien de temps qu'il dormait ? Comment savoir ? Il entendait des petits gazouillis non loin d'ici, probablement des Compsognathus. Une bonne chose qu'il ne l'ai pas trouvé... Le paléontologue se releva, encore un peu endormi et sonné, cherchant à nouveau des repères. Shivak n'était plus là, sans se poser davantage de questions et encore perturbé par les évènements, Terrence prit pour seul initiative de marcher en direction du port. Il boitait un peu et il était dans un sale état, surtout ces vêtements en réalité mais, dans les deux cas, il avait connu pire. C'était là-bas qu'ils devaient aller, peut-être qu'il trouverait Shivak déjà sur place ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




2x01 : Course Poursuite Empty
MessageSujet: Re: 2x01 : Course Poursuite   2x01 : Course Poursuite Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
2x01 : Course Poursuite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Rolemaster (Groupe Originel) : Chapitre I - Résumé Complet !
» A la poursuite des vieux machins [PV Kadus Clyde / Ytas Leoscan / Ultia Velonica]
» Coup de coeur : Arkham Knight
» Course Poursuite=> Passe-Partout,Arsène ...
» Course poursuite de haut vol [Aiden]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park World RPG :: Jurassic Park : The RPG :: Contexte & Réglements :: Contexte :: Historique :: Saison 2/ Chapitre 1 : Des pas qui font trembler la terre...-
Sauter vers: