Forum RPG Jurassic Park/World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sombrer et renaître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elina Moldovan

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 15/09/2013

MessageSujet: Sombrer et renaître   Dim 12 Fév 2017 - 21:27


       
       

       
       
       
       
Sombrer et renaître
       
       

       L'évolution. Cette théorie qui veut que l'homme ne cesse de s'améliorer. Simple primate à sa naissance, l'être humain est aujourd'hui doter d'intelligence qui lui a permit de voler alors qu'il n'avait pas d'aile, de respirer sous l'eau alors qu'il n'avait pas branchie, et de voir la nuit sans pour autant être nyctalope. L'évolution est ce qui permet à l'homme de défier les lois de la nature afin d'assurer sa suprématie sur ce monde qu'il a appeler Terre. Il n'a de cesse que de repousser ses propres limites  pour assurer sa prospérité, cherchant toujours un moyen de contrecarrer le seul élément de la nature qu'il lui est impossible à contrôler : la Mort. Tout comme il ne peut y avoir d'ombre sans lumière, il ne peut y avoir de vie sans la mort. Mais l'homme, avide de pouvoir, désireux de mettre la main sur la Vie Éternelle, est prêt à tout pour ne serait-ce que frôler du doigts l'immortalité, défiant ainsi une nouvelle fois les lois de la nature. Et pour y parvenir, il a mis en place deux moyens : la religion, et la science.

La mort est inévitable, nous sommes tous destiné à rendre l'arme à gauche. Mais elle n'est pas une fin en sois. Car après la mort, la vie éternelle attend les hommes preux dans le royaume des cieux.

Heureux les cœurs purs,
car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix,
car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux les pauvres en esprit,
car le Royaume des Cieux est à eux.



Un cadeau aussi précieux que l'immortalité proposée par la religion chrétienne par exemple doit se mériter. Pour être heureux dans la mort, l'homme doit mener une vie sans pêchés et se dévouer corps et Âme à son Dieu. Un travail difficile pour cet être cupide et égoïste qu'est l'être humain qui ne voit en la religion qu'un prétexte soit pour faire la guerre à ses voisins, soit une illusion pour donner un sens son existence. De plus, il faut mourir pour pouvoir prétendre à la vie éternelle, et personne n'est jamais revenu sur ce monde pour témoigner de l'existence d'une vie après la mort. Du moins pas récemment.

Sans preuves solides de ce Paradis, l'homme a mis en place quelque chose de plus… palpable, de plus réaliste. Quelque chose qu'il puisse toucher des mains et lui donner espoir dans sa quête de l'immortalité. Ce quelque chose, c'est la science. Elle a permit de vaincre les maladies les plus graves et de mettre en place des méthodes permettant de rallonger l’espérance de vie des hommes qui peuvent maintenant vivre jusqu'à 100 ans ! La recherche scientifique prouve au quotidien qu'elle est une clé plus fiable que la religion pour vaincre la mort. Et même si elle n'a pas encore trouver d'explications rationnelles aux Miracles, la science ne cesse d'avancer pour trouver des réponses, là ou la religion se repose sur les même bouquins depuis plus de deux milles ans… Les scientifique sont devenus les nouveau dieux. Accompagner de leur complexe (complexe de Dieu), ils cherchent sans cesse à repousser les limites de la vie et de la mort.


Mais pourquoi vouloir à tout prix rallongé cette vie de souffrances et d'épreuves ? Que ferait l'homme s'il devenait immortel, si ce n'est continuer à souffrir et à faire souffrir les siens ? Pourquoi vouloir mettre la main sur quelque chose d'aussi inutile que la vie éternelle ? Pour certain, la mort est perçue comme une délivrance, un renouveau. Une fin, mais aussi un commencement. S'il ne meure pas, l'homme ne peut pas renaître en une personne meilleure. Pendant longtemps, sa vie n'avait été que déceptions, trahisons, et solitude. Maintenant, elle était prête à revivre.


Une fin, et un commencement… C'est avec cette pensée que la jeune femme se réveilla, comme si son rêve lui avait apporter les réponses dont elle avait besoin. La nuit porte conseil, c'est bien connu. En réalité, c'est le repos de l'esprit qui permet au cerveau de travailler et de trier nos information pendant nos phases de rêve. C'est en s'endormant avec nos questionnement que l'on se réveillera avec les réponses nécessaires, car nos émotions n'interfèrent pas sur nos décisions lorsque l'on dort. La colère, la tristesse, mais surtout la peur avaient poussé la scientifique à faire de mauvais choix. C'est la colère qui l'avait poussé à démissionner de ce quatrième laboratoire. C'est la tristesse qui l'avait plongée dans l'alcool et les antidépresseurs. Et c'est la peur qui l'avait empêché de voir la vérité. Mais aujourd'hui, pour la première fois depuis bien longtemps, Elina se réveilla avec le sentiment de prendre la bonne décision.

Elle se redressa, délicatement, et s'étira en laissant le drap blanc glisser le long de son corps, exposant sa nudité aux premières lueurs du soleil qui filtrait à travers les stores de sa chambre. Elle se frotta le visage, puis les cheveux, avant de laisser glisser ses doigts délicats le long de sa nuque. La nuit avait été agréable, reposante, et pleine de surprise. Elle aurait voulu dormir un peu plus longtemps mais elle avait des choses à faire aujourd'hui, des projets à concrétiser. Elle se leva donc, enfin. Là où ses pieds aurait dû rencontrer des cadavres de bouteilles et des boites de médicaments vide, ils entrèrent en contacte avec la douceur du tapis. Elle se dirigea vers la fenêtre, leva le store et  fut aveugler quelques secondes par la lueur du soleil. Là où il y aurait dû avoir un building crasseux et des voisins indiscrets, elle vit la beauté de l'Océan Pacifique. C'est sans doute la raison pour laquelle la jeune femme ne s'inquiétait pas qu'on puisse la voir en tenue d'Eve. Elle se sentait comme seule au monde face à l'immensité de l'océan. Elle laissa son esprit se perdre quelque instants dans les vagues, observa les quelques touristes qui arrivaient déjà sur les plages, et décida qu'il était temps pour elle de s'habiller. Là où elle aurait ramasser le premier linge qu'elle voyait avant de le renifler pour voir s'il était encore « mettable », la roumaine sortit de son armoire des sous-vêtements sentant le muguet et de sa garde robe des vêtement soigneusement repassés. Aujourd'hui était un jour particulier, il lui fallait quelque chose de classe. Elle sortit un tailleur gris clair avec le pantalon qui y était assortit et l'associa avec une chemise blanche avant de les déposer délicatement à côté du lit. Il était maintenant temps de se rafraîchir à la salle de bain.

Reprendre sa vie en main n'avait pas été une chose facile pour Elina. Elle avait passer des moments difficiles, voyant des proches lui tourner le dos, travaillant pour des personnes exécrables, et combattant ses propres démons avec l'alcool. Elle s'enfonçait toujours plus profondément dans l'obscurité, voyant la lumière du jour s’éloigner petit à petit. Elle ressentait constamment cette pression qui lui broyait littéralement le corps et l'esprit. Et l'air commençait à manquer. Ce n'était pas véritablement une descente aux enfers, mais plutôt un plongeon au cœur même des abysses. Elle y sombrait un peu plus de jour en jour, jusqu'à ne plus voir la lumière du soleil. Jusqu'à toucher le fond. Et alors qu'elle commençait à perdre espoir, alors qu'elle avait décider de ne plus retenir sa respiration plus longtemps et de s'abandonner aux ténèbres, quelqu'un lui ouvrit les yeux. Quelqu'un lui fit comprendre que maintenant qu'elle était au fond, elle allait pouvoir se propulser vers la surface. Il n'était pas trop tard pour faire le chemin arrière et tout recommencer. Et c'est ce qu'elle fit. La roumaine commença par accepter son passé, ses erreurs, et les actes qu'elle avait commis égoïstement. Elle avait reconnus avoir fait preuve de faiblesse et s'en était servie comme une force pour avancer. Elina s'était enfin accepter comme elle était. Elle avait ensuite effacée de sa vie toute les personnes néfastes, et s'était réconciliée avec celles qui lui tenaient à cœur. Tous le monde ne lui avait pas pardonner mais ce n'était pas grave. Elle, s'était pardonné à elle-même. Elle commençait enfin à revoir la lumière du jour au fond de l'océan. L’espoir était revenu. L’espoir d'une vie meilleure. Elle continua dans son élan, changea de boulot jusqu'à trouver un domaine dans lequel elle puisse s'épanouir librement. Et elle trouva un laboratoire de recherche sur les vaccins. Ça n'avait rien de très palpitant mais elle était libre de ses mouvement, de son travail, tant qu'elle fournissait des résultats. Même si elle avait quitter ce travail, ça avait été un bon point de départ vers sa nouvelle vie. La tâche suivante était la plus difficile mais indispensable : retrouver une hygiène de vie correcte. La surface était de plus en plus proche, elle pouvait enfin sentir les rayon du soleil caresser son visage. Renoncer à l'alcool, arrêter les antidépresseurs, retrouver une vie sociale normale, accepter ses peurs… Plus que quelque mètres ! Changer d'appartement, avoir des hobbys qui l'aident à oublier les soucis de la vie quotidienne, se ressourcer auprès de personnes de confiance, aimer, rire, chanter, pleurer, crier, hurler, embrasser, s'embraser, aimer encore, fêter, aider, soutenir, fleurir, s'épanouir et enfin… atteindre la surface. Respirer comme si vous aviez retenu votre respiration jusqu'à la limite de la suffocation. Sentir vos poumons vous remercier pour ce cadeau que vous leur faite. Et rejoindre le rivage.

Elina sortit de la douche et s'enroula dans une serviette un peut trop courte. Sa peau humide frissonna lorsqu'elle sentit un léger courant d'air traverser la salle de bain. Elle se sécha les cheveux et les brossa soigneusement. Aujourd'hui était un jour important, elle devait être impeccable. Elle était impatiente, mais ne se pressa pas pour se préparer. Elle s'habilla soigneusement, se maquilla discrètement, et se parfuma légèrement. Quelques bijoux ? Oui ? Non ? Il lui fallait quelque chose de simple pour ne pas paraître arrogante. Et pourquoi pas… ? Oui, ses vieilles boucle-d'oreille Mr adn feront parfaitement l'affaire. Elle se regarda quelques instants dans le miroir, non pas pour s'admirer mais pour vérifier qu'elle n'avait rien oublié, et décida qu'elle était prête. 11H30, elle avait encore le temps de passer prendre un café et quelque chose à grignoter avant son rendez-vous. La jeune femme prit son sac et sortit de la chambre.

« Tu es sûre de ce que tu fais ? » lui dit une voix endormie avant qu'elle n'eut le temps de fermer la porte.

Elle s'arrêta, et sourit à son interlocuteur sans le regarder. Oui, aujourd'hui, elle était sûre d'elle.

       

 
Code de Joy, images de Elina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sombrer et renaître
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FINI - Sombrer dans les abîmes [Entraînement seul]
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Après le Bloc Québécois, Autour du parti Québécois de sombrer?
» le capitalisme sombre sous l’immoralité
» jonathan (+) cette peur constante de sombrer dans le néant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park World RPG :: L'Univers :: San José - Costa Rica :: Divers-
Sauter vers: