Forum RPG Jurassic Park/World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Ténèbres vous dévoreront jusqu'au dernier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Temps
Admin
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 26/09/2013
Localisation : Dans l'Ombre

MessageSujet: Les Ténèbres vous dévoreront jusqu'au dernier...   Dim 11 Jan 2015 - 17:36

Hector courrait dans les méandres de la jungle pensif… Il réfléchissait à sa mission principale et au moyen de sauver sa propre vie. Les Méga-Araignées ne l'avaient pas lâché et elles le poursuivaient à toute vitesse sur leurs huit pattes. Apparemment, on en voulait à sa vie…

Comme c’était bizarre.... Non mais c’est vrai, ce n’était pas comme si il n’avait jamais tué personne, que si il était affiché comme criminel dans vingt pays différents, que sa tête était mise à prix, alors quelques bestioles en plus. Pas de problème. C’est ce qu’il se disait tout en essayant de semer les monstres en prenant un chemin en pente descendante.

Le crépuscule se dessinait et il semblait courir depuis des heures. Son entrainement militaire lui avait été d'un grand secours. Les treks dans la jungle également. Il ignorait ce qui était arrivé aux autres membres du groupe et il s'en moquait puisqu'ils auraient ralentit sa course.

Avec de la chance, il arriva devant un petit bâtiment ressemblant à un bunker ou un local pour stocker des véhicules. Il s'empressa de rejoindre la porte qu'il apercevait de loin et par chance, il pu l'ouvrir et s'enfermer à l'intérieur de cette forteresse improvisé. Dehors les créatures émettaient leurs cliquetis horriblement désagréables et se jetaient contre la structure pour essayer d'y pénétrer.

Après avoir renforcé la porte et avoir vérifié qu'il était en sécurité, le guerrier observa autour de lui et remarqua avec étonnement que le bâtiment était extraordinairement bien conservé et que ni la poussière, ni la jungle n'avaient affecté les lieux. Il les traversa, arme au poing la routine en ce qui le concernait ; mais une routine qui tourna vite court. Il arriva dans un couloir et tomba sur le son caractéristique du danger : Ces salles bestioles étaient passé par le conduit d'aération et s'apprêtaient à déboulé à tout bout de champ. Sans chercher à comprendre, il prit les 9mm de sa ceinture (qu'il avait bien conservé en cas de nécessité) dans ses mains et se mit à marcher prudemment. La poursuite à l'extérieur, le confinement, la traque infernale de ces auites bêtes... la suite n’était pas difficile à comprendre. Pour le moment, l’objectif numéro un était de Survivre. De là, il pourrait continuer l'exploration des lieux. Tout en marchant, il s’aperçu que les dégâts des conduits n’étaient que superficiel mais une étrange fumée commençait se dégager de certains endroits. Un liquide verdâtre, s'échappa par de multiples trous de petites taille. Hector fut choqué : ces créatures pouvaient ronger l'acier ou le faire fondre... Ce qui ne signifiait qu’une chose : il allait devoir se battre. Tous les accès étaient bloqués, les ordinateurs éteints ; chose qui limitait les mouvements de l’ennemi. Certaines zones n’avaient plus qu’un éclairage réduit. D’autres clignotaient et certaine n’en n’avait plus. Le renégat arriva à un niveau complètement plongé dans le noir. Heureusement pour lui, il avait prévu le coup. Des lunettes infrarouges. Il actionna alors la vision nocturne de son casque et avança prudemment. Il arrivait dans une zone ou la lumière ne passait pas, ou la surcharge d'énergie avait causé des dommages dans le système électrique et la zone était dans le noir le plus complet, idéal pour une embuscade. Un escalier descendait en colimaçon. Tout en sortant de cette dernière, il comptait ses munitions, il disposait de six grenades, 5x12 balles pour 9mm. Y’avait de quoi faire.

Avec sang-froid, Hector avançait, doucement, avec précaution. Il arriva dans un couloir situé entre quatre portes. Il y en avait quatre, deux devant et deux derrières chacune formant un carré dans l’espace et lui le centre de ce carré. Il passa les deux premières et s’arrêta après son passage. Il regardait les portes et désactiva la vision nocturne tout en s’accroupissant. Il ne vit rien… Le tueur expérimenté réactiva alors sa vision nocturne et plongea droit devant lui. Alors qu’il plongeait vers le sol devant lui, le conduit au dessus de lui s'effondra et 4 Mégarachnés commencèrent à déferler sur lui. En touchant le sol il bascula de façon à glisser tout en ayant une vue sur la cible et commença à tirer. Il toucha l'un d'entre elles qui s’écroula sur le sol les huit pattes en l'air. les autres se cachèrent. Il se leva et tout en longeant le mur du couloir, il se dirigea vers une des deux salles. Il regarda et ne vit rien, les adversaires c’étaient planqués. Il jeta alors une grenade dans la salle attendit la détonation puis se jeta dedans. Une autre de moins. Les cliquettis étaient de plus en plus nombreux...

Hector fonça dans le couloir et tira dans le tas. Il arriva sur une de ces araignée beaucoup plus grosses à la carapace comme une armure et l’attrapa par la taille tout en la faisant reculer. Une fois acculé contre un mur, un meuble ou une paroi, c’était pas le moment de s’en préoccuper, il se releva pour mettre un coup de crosse sévère dans la gueule de son adversaire qui faisaient bouger ces chélicères accérés. La bête résistante se pointa à nouveau pour prendre une balle décisive dans l'abdomen.
Il activa ensuite une nouvelle granade et passa un coup dans une autre salle, brulant deux adversaires qui ne s’y attendaient pas.
Hector se défendait du mieux possible, mais le flux de monstres devenait de plus en plus dangereux.

Le moment était crucial et tendu. Le solide homme était sur la défensive, face à lui se tenait deux araignées tandis que son 9mm le lâcha en pleine action… La moindre erreur lui serait fatale. Le combat commença. Hector donna un coup de pied dans plusieurs des rotules de son adversaire de droite. Celle-ci tomba sur le sol en poussant un cri de douleur. L’autre attaqua, le gaillard et ce dernier para ses attaques sans grande difficulté et prit rapidement le dessus sur lui. Il la bloqua et la mit au sol sans grande difficultés. C'est alors qu'il se retrouva entouré d’un fil et ne put plus bouger. Il était pris au piège. Il se retourna alors et aperçu alors une vingtaines de créatures qui débouchaient toujours du conduit, rampant dans sa direction. La peur commença a se lire dans les yeux de l'homme et celui-ci se coucha sur le sol, comme résigné. Hector s'écroula sur le sol, il n'avait plus de solution. Ses mains étaient jointes, il ne pouvait pas attraper l'une de ses grenades... L'une des Araignées mères (celle qui ont la carapace) s'approcha de lui, prêt à en finir. Soudain, une décharge traversa son corps jusqu'à venir se loger dans la tête de l'ex Soldat. Le renégat sentit son corps devenir inerte. La bête lui avait planté un dard monstrueux dans la cuisse et une forme de poison inconnu le contraignait à l'immobilité a plus parfaite. Il ne se sentait même plus respirer malgré le fait qu'il était encore conscient.

Alors qu'il pensait que c'était la fin, il ne comprit pas les événements qui suivirent.
Les Araignées, prisent d'une forme de panique, disparurent l'une après l'autre, s'engouffrant dans le conduit par lequel elles étaient venus, comme si le diable était venu frapper en personne. Pour Hector, le temps semblait s'être arrêté. Malgré la vue, il n'entendait plus, ne sentait plus la douleur, n'avait plus la sensation du touché. Seuls ces yeux fonctionnaient.

Ces yeux...

Ces yeux, il aurait préféré les garder fermé pour ne pas croiser ceux du gardien des enfers. Ceux du véritable monstre de ces lieux. Ces grands yeux jaunes à la pupille verticales, rampant vers lui comme le glas annonciateur de sa mort. Ces yeux....

Ces yeux....


_________________

Mes Victimes sont au nombre de ... 14 ... Mais ça devrait bientôt augmenter... Twisted Evil .

PJ tués de ma Main : Brandon Colomes, John Pick, Tony Carmine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Ténèbres vous dévoreront jusqu'au dernier...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous m'aimerez jusqu'à en mourir - Roween.
» Le goût de mon sang... Amer. [ Libre ]
» jusqu'ou peut vous entrainer la colère ?
» jusqu'ou peut vous entrainez la colere ?
» Aelred Aodan Flaherty # "Vous voulez un whisky ?" "Juste deux doigts." "Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park World RPG :: Jurassic Park : The RPG :: Contexte & Réglements :: Contexte :: Historique :: Saison 2/ Chapitre 4 : Isla Vanthua-
Sauter vers: