Forum RPG Jurassic Park/World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Suivez le guide!

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Suivez le guide!   Dim 6 Juil 2014 - 21:04

Lola

Pv : Terrence & Komar

« Suivez le guide! »


18 janvier 2014

- Oui là j’avoue qu’au début je flippais un peu. En plus la femme était aussi sympa qu’une porte de prison.

- Bah tu as déjà eu l’habitude avec tes coincés du parlement non ? Tu as du vite t’y habituer.

- Oui effectivement, après cinq minutes Miss Glaçon ne m’impressionnait plus. Et finalement tout c’est bien passé. Je suis trop contente ma Ju, tu t’imagines pas à quel point. Je vais enfin vivre une vie attrayante dans un pays magnifique et faire le boulot idéal.

- Si, je peux facilement imaginer. La seule chose que je regrette c’est que je ne puisse pas fêter ça avec toi. Je pourrai venir te rendre visite quand même ?

- Mais évidemment ma chérie. Tu dois venir me voir ici c’est une obligation ! Bon je vais devoir te laisser. J’ai un rendez-vous dans deux heures sur Isla Nublar et je ne suis absolument pas prête.
Je te rappelle plus tard. Je te fais plein de bisou grande sœur et remet mon bonjour à toute la famille.


- Moi aussi ma Lola. Et surtout fais attention à toi hein !

- Oui oui t’inquiètes pas. Ciao ciao !

La jeune femme cliqua sur raccrocher et se déconnecta du programme avec un grand sourire aux lèvres. Sa sœur était sans nul doute la meilleure amie de la petite belge. De 2 ans son ainée, Justine s’était toujours entendu comme larron en foire avec sa sœur. Les deux jeunes femmes se disaient presque tout et pour Lola quitter sa frangine fut une épreuve assez difficile. Cependant son envie de changer de vie et de goûter à la liberté avait été plus forte. La distance ne changerait en rien leur relation et cela rassurait un peu Lola qui débarquait seule dans un pays à des milliers de kilomètres de sa famille, de ses amis et de ses habitudes. La première semaine passée à San José après son entretien réussi avait été plutôt pénible. La belge avait dû régler plein de choses administratives. Elle détestait ça mais bien obligée de se mettre en règle avant de commencer quoi que ce soit. Lola voulait que tout soit parfait pour éviter d’avoir des ennuis par après. On lui avait réservé un joli bungalow sur Isla Nublar et la petite brune avait hâte de découvrir son nouveau « Chez elle ». Elle avait déjà imaginé comment elle décorerait son habitation. Lola voulait essayer de transformer son bungalow de telle façon qu’il lui rappelle un peu son pays pour éviter la nostalgie lors d’éventuel moment de déprime.

Elle s’habilla en quatrième vitesse et ferma sa valise pleine à craquer. Elle devait se dépêcher de régler sa note d’hôtel et d’attraper un taxi pour avoir un ferry en partance pour Isla Nublar. Une fois en ordre avec l’hôtel Lola se précipita dans le hall ce qui eut pour conséquence de faire chuter ses lunettes de soleil préférée juchées sur le haut de son crâne. Ces dernières atterrirent sous le pied d’un client qui n’avait pas eu le réflexe de l’éviter.

*Puuuuuutin de merde !*pensa Lola horrifiée devant l’état de ses lunettes. L’homme en face d’elle était confus et plutôt gênée. La jeune femme se força à respirer calmement. Exercice plutôt compliqué lorsque le stress d’être en retard, la frustration d’avoir perdu un objet cher et enfin la fatigue du décalage horaire se mélangeait dans sa tête au bord de l’éclatement. En effet, Lola n’avait pas encore réussi à récupérer depuis une semaine. D’habitude il fallait une montagne pour la pousser à bout mais là ça devenait critique. Pour se racheter et vu le manque de temps, le gars lui donna 20 dollars de dédommagement ce qui la calma un peu. Elle se força à nouveau de respirer calmement pour ne pas trop pousser sur ses poumons qui criaient pitié. Son handicap lui causait souvent des ennuis mais elle avait l’habitude et en général arrivait à le parer. Enfin elle trouva un taxi et se vautra littéralement sur la banquette arrière de la voiture en laissant le soin au taximen de mettre sa valise dans le coffre. Elle ne prêta aucune attention au paysage tant elle était occupée à calmer sa respiration et à détendre son esprit. *C’est bon maintenant tout va bien. Qu’est ce qui me prend à m’énerver comme ça. J’ai encore le temps*

Finalement le trajet fut bref et Lola pu se diriger sereinement vers le ferry amarré au port. Le temps était plutôt frais mais cela ne dérangeais pas la jeune femme. L’océan était magnifique et l’air iodé faisait du bien. Le bruit des oiseaux marins lui chatouillaient les tympans. Ce son la rendait heureuse. Elle n’aurait su dire pourquoi. Depuis sa naissance, la demoiselle avait toujours été très sensible. Ces 5 sens étaient fort développés et cela rendait Lola très réceptive au stimulis autour d’elle. La belge trouva une place sur le pont et s’accouda au bastingage avec sa valise à ses pieds. Le peu de fréquentation et le calme qui régnait sur le bateau l’étonna beaucoup. Elle s’était attendue à voir de nombreuses personnes visiteuses où même des employés, bien qu’elle n’aurait pas trop fait la différence entre les deux. Le voyage dura une petite heure environ et lorsque l’embarcation approcha de l’île, l’ambiance changea du tout au tout pour laisser place à une fine brume grisâtre qui donnait l’impression à Lola d’entrer dans un autre monde. Elle sentit un petit frisson parcourir son échine mais n’y prêta guère attention. Elle était enfin arrivée à destination et c’était le principal.

Pour la première fois, elle ressenti la présence de ces animaux légendaires qui peuplaient la planète il y a 65 M d’années. La belge ne s’était pas encore rendu compte de l’énormité de la chose avant de poser le pied sur l’île principale de l’archipel des cinq morts. Ici vivaient des monstres d’un autre âge recrées artificiellement par des gens complètement timbrés mais extrêmement brillants. Lola était impressionnée rien que d’y penser. La jeune femme  était à dix mille lieux de se rendre compte du travail fournit par les différentes sections du parc. C’est dans le but d’en apprendre beaucoup plus sur ce dernier qu’elle avait rendez-vous aujourd’hui avec un collègue expérimenté de sa propre section. L’entrevue était dans 20 minutes. Elle ne perdit pas de temps et se dirigea avec sa valise vers une voiture qui l’amena directement à l’accueil des visiteurs. La guide se présenta au standardiste en précisant qu’elle avait rendez-vous et en demandant si elle pouvait laisser sa valise à l’accueil le temps de son entrevue. Le jeune homme accepta avec politesse et se chargea de la valise de Lola. Elle n’avait plus qu’à attendre son rencard qui devait arriver dans 5 minutes. En attendant, la jolie brune admira le squelette de dinosaure qui trônait tel un roi au milieu du bâtiment.

- Et dire qu’il y en a des dizaines du même genre à quelques kilomètres d’ici.

La jeune guide se balada un petit peu et découvrit qu’il existait non loin de là des couveuses et une salle interactive expliquant le déroulement de la création d’un dinosaure pour les visiteurs. Sa curiosité était mise à rude épreuve et Lola avait du mal de rester à proximité de l’accueil pour attendre sa personne de référence. Après 20 minutes d’attente infructueuse, le gentil standardiste vint lui apprendre que son rendez-vous avait été annulé car la personne avait des soucis familiaux importants. Lola ne s’en formalisa pas trop et décida de visiter un peu par elle-même. Elle découvrit donc ce petit film 3D plutôt instructif. Finalement la jeune femme retourna vers l’accueil et étudia une carte de l’île qui se trouvait sur le mur à l’entrée.

Une fois le plan plus ou moins mémorisé, la jeune femme sorti au grand air et se dirigea vers l’endroit de restauration du Jurassic village. Elle croisa plusieurs employés pressés. Le parc avait l’air en pleine ébullition mais semblait fermé au public. Lola ressentait une certaine fièvre travailleuse et une atmosphère lourde et triste. Elle entendait le bruit de machine et l’écho de cris humains se parlant pour se faire entendre parmi le son des moteurs. Le parc était en travaux et Lola se demandait bien pourquoi. Peut-être étaient-ils en train de construire une nouvelle attraction ? La sensation d’arriver au mauvais moment germa en elle. La belge avait l’impression d’arriver comme un cheveu dans la soupe.

Tout en s’efforçant de chasser cette impression de sa tête la petite brune arriva au point de restauration où elle chercha un éventuel distributeur de boisson pour qu’elle puisse se désaltérer. Elle balaya l’endroit des yeux et finit par en trouver un sur sa droite. Elle sortit quelques pièces de monnaie et se dirigea vers la machine. La jeune femme fut devancée par un autre employé qui ne l’avait visiblement pas vu arriver. Elle se contenta donc d’approcher et d’attendre son tour. La guide en profita pour observer l’homme en question. Celui-ci était plutôt âgé au vu de ses cheveux gris. Il était assez  grand et musclé et avait l’air froid et fermé au premier coup d’œil. Ce dernier tardait devant le distributeur et avait tout l’air d’avoir des soucis. Il se démenait et essayait par tous les moyens d’avoir sa boisson qui n’était pas tombée. Il s’était fait avoir et jurait dans ses dents des insultes que Lola n’arriva pas à traduire. Elle l’observa encore un peu l’air amusé. Il fallait dire qu’il était plutôt comique en train de se battre avec cette machine diabolique. Finalement Lola se décida à intervenir, elle n’avait pas l’intention de mourir de soif. Elle savait très bien que la machine avait avalé sa monnaie sans lui donner sa boisson mais elle avait décidé de se moquer un peu de lui sans méchanceté aucune.

- Qu’est-ce que vous faites ? Vous savez sans monnaie, elle fonctionnera jamais la machine et vous risquez d’attendre longtemps avant d’avoir votre boisson.

Elle lui fit un grand sourire avant de glisser une pièce de monnaie dans le distributeur et de faire tomber leurs deux boissons et de tendre la sienne au vieil homme.
@Eques sur Never-Utopia


Dernière édition par Lola Vandenbergh le Sam 16 Aoû 2014 - 14:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Terrence McTaylor

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/09/2013

MessageSujet: Re: Suivez le guide!   Mer 16 Juil 2014 - 21:17

Lola

Pv : Terrence & Komar

« Suivez le guide! »



Spoiler:
 

- « Eh merde ... », avait beuglé Terrence ce matin là quand son réveil avait sonné.

       Pourquoi fallait-il qu'il claironne toujours au moment où on avait cette impression fantastique de réellement dormir ? Le vieillard s'était tourné dans son lit, s'enroulant un peu plus confortablement dans ses couvertures avant de pousser un genre de cri étranglé qui, il fallait le savoir, était en réalité un bâillement. Puis après un soupir aussi long que le Mississippi, il balança le drap à ses pieds et roula hors de son matelas. D'un pas lourd, il se traîna jusque dans la salle bain où il fit rapidement sa  toilette. Les journées étaient longues, il se faisait chier, les gens le faisaient chier. Il lui tardait de retourner sur un site de fouille où il pourrait exercer amplement sa profession, ce pourquoi il s'était réellement engagé. Il n'aimait pas particulièrement gratter sur le papier même s'il savait pertinemment que, au fond, cela faisait partie du métier. Depuis les nombreux incidents du parc, le nombre de papelard qui était arrivé dans son bureau était relativement considérable et pour dire les choses poliment il commençait doucement en avoir marre. Il ne savait pas du tout quand il allait ressentir la délicieuse odeur de la terre à nouveau. C'était extrêmement bizarre de dire ça comme ça mais ces sensations et ces sorties lui manquaient beaucoup. Terrence trempait tranquillement un gâteau dans son café tandis que la lumière du jour devenait de plus en plus pesante à l'intérieur du bungalow. Il enfila rapidement un nouveau t-shirt bien que ses tiroirs étaient principalement composés de vêtements quasi identiques, principalement de couleurs sombres. Banal. On aurait pu dire qu'il se mêlait à la populace, se fondait dans la masse, hors ce n'était pas du tout le cas. Sa grande gueule compensait assez facilement son code vestimentaire.

       Il devait être près de 7h lorsque le paléontologue ferma à clé la porte de son habitation et pris la direction des bureaux. Le soleil tapait déjà bien fort à cette heure-ci et on chérissait amplement l'ombre et l'humidité que procurait certains arbres. La plupart des sorties se faisait rare et de courte durée, depuis les incidents personnes ne souhaitaient réellement rester dehors. On ne savait jamais ce qu'il pouvait arriver et la compagnie des ouvriers n'était pas particulièrement appréciable. Il valait mieux être un homme plutôt qu'une femme, même si le paléontologue n'était pas l'être le plus exemplaire de ce côté là, même lui les trouvait abjecte avec la gente féminine. De toute manière, le vieil homme était devenu relativement paranoïaque depuis qu'il avait été assommé sauvagement par Shivak. Pendant quelques minutes il avait osé faire confiance à cet enculé alors qu'à la base il ne l'aimait absolument pas et au vue du résultat ça lui avait servi de leçon. Chose à ne plus refaire. La moindre sortie se faisait aux aguets, c'était un peu une prise de risque. Pour peu qu'un terroriste ou un dinosaure que l'on aurait oublier de capturer surgisse d'un buisson. Sa paranoïa était au point où il hésitait parfois à prendre son arme sur lui mais sa conscience lui en empêchait. Il ne fallait pas abuser tout de même, cela serait un peu exagéré. Pourquoi exagérer ? Après tout, il n'y avait eu seulement une attaque terroriste, un incendie, des dinosaures en liberté et des cadavres de partout. Pourquoi s'inquiéter ? Ironie...

       Avec le temps , Terrence était de moins en moins matinal, allez savoir pourquoi. La vieillesse peut-être ? Il était encore jeune au fond mais est-ce que son corps suivait le rythme ? C'était une question pertinente à laquelle il aurait pu réfléchir et répondre s'il n'avait pas des appels toutes les deux minutes pour une connerie à faire ou si on venait pas frapper à son bureau pour remplir on ne sait quoi. Son bol de caféine n'avait pas suffit ce matin, décidément. Il allait sérieusement envisager de se le transfuser directement dans le sang. « Pac. Pac » petite claque sur l'avant bras, petite douleur et nous voilà directement branché à une poche de caféine. Si seulement c'était possible. Imaginez seulement les employés se trimbalant tous avec leurs pieds d'hôpital. Magique. Concept intéressant. C'est donc avec une crampe à l'estomac, des cernes sous les yeux et une haleine pâteuse que Terrence rêvassait tranquillement, les pieds posés sous son bureau, attendant le prochain coup de fil, le prochain papier. Regarder l'heure toute les cinq minutes n'aidaient pas vraiment à faire passer le temps  plus vite mais c'était comme une démangeaison, une obsession ou bien un spasme, c'était avant tout un passe-temps et une passion. Tout un art. Hop, 9h33. Une, deux et voilà une troisième feuille de trier. Youpi. Joie. Au suivant. Bien avancé. Matinée absolument palpitante. Ceci étant fait. Hop, 9h35. Eh merde.

       Il était aux abords de 10h30 lorsque le vieux paléontologue décida de prendre une pause bien méritée. Enfin. Les pauses étaient son moment préféré, c'était l'instant de méditation où il pouvait esquiver les gens, les comptes-rendus barbants et les « bip » incessants de son téléphone. Sonnerie à la con. Il l'entendrait presque chaque soir avant de se coucher tellement il se sentait harceler par cette connerie. Il ne pouvait malheureusement pas se permettre de l'éteindre et il devait donc supporter ce viol auditif chaque jour. Combien de temps encore cette mascarade allait-elle durer ? Il n'était pas du tout fait pour être un rond-de-cuir, c'était une certitude. Non, lui, il était plutôt un homme de terrain, quelqu'un qui aimait être dehors, à l'air libre, qui aimait gratter la terre, qui aimait se salir les mains. Étant aussi quelqu'un de plutôt prévoyant, Terrence avait pris pile poil assez de monnaie pour s'acheter une de ses canettes que l'on trouvait uniquement dans un des distributeurs du Jurassic Village. Se rendre à la cantine aurait été le risque de croiser tout un tas de personne plus con les unes que les autres, il ne le prenait jamais. La routine en quelques mots et, en quelques minutes, il s'y trouvait déjà. Il ne marchait pas spécialement vite mais il faisait toujours de grande enjambée. Cela lui donnait l'impression de moins se fatiguer. Le voilà, son petit coin tranquille, son petit paradis. Pas âme qui vive. Là où il n'entendait pas le bruit assourdissant des travaux, là où il ne voyait personne pour le faire chier et...  Et merde. C'était qui celle là ? Pourquoi était-elle là ? Le paléontologue fit mine de ne pas l'avoir vu et, tout en l'ignorant, se dirigea vers « son » distributeur. Malgré le fait qu'il n'ait pas l'habitude de voir quelqu'un dans le coin, malgré le fait que sa routine était déjà plus ou moins cassée, il entreprit de ne rien changer à ses habitudes. Toujours les mêmes gestes. Une pièce par une, on pouvait les entendre glisser lentement, frottant contre les parois de la machine. La boisson en question ne coûtait pas si chère que cela mais il n'avait toujours que des petites pièces sur lui. Encore une habitude. Puis, il appuya sur les boutons et composa le numéro de la canette voulue, lentement, en vérifiant deux fois que c'était bien le bon. La routine. Il attendait passionnément le bruit sourd de son breuvage en regardant un instant le ciel mais ce dernier ne venant pas, il jeta un coup d'oeil rapide au numéro qu'il avait tapé. Rapidement, il s'impatienta. Il regarda si son argent avait été refusé, il souleva le compartiment en question mais ce dernier était vide. Voyant rouge, le vieillard frappa une fois sur le côté de la machine. Une deuxième fois. Puis une troisième fois. Et, alors qu'il allait probablement prononcer l'une des phrases les plus recherchées de sa vie, il entendit une douce voix dans son dos lui dire sur un ton plutôt relativement proche de l'ironie :


- « Qu’est-ce que vous faites ? Vous savez sans monnaie, elle fonctionnera jamais la machine et vous risquez d’attendre longtemps avant d’avoir votre boisson. »


       Son intervention n'en resta pas moins désagréable. Il ne se retourna pas tout de suite et il se contenta de grommeler intérieurement en mimant un rire aux éclats et en levant légèrement les yeux au ciel. Sa tête pivota un instant lorsqu'elle lui passa devant alors qu'il avait cédé sa place, abandonnant son fric dans cette horrible machine. Son train-train avait totalement déraillé, légèrement déboussolé et curieux de la suite de cette histoire palpitante et intéressante qui amenait un peu d'action dans cette journée complètement pourri, il observa avec dubitation les actions de cette femme qu'il ne connaissait absolument pas. Elle avait de long cheveux bruns, ses yeux y étaient assortis. Ça lui donnait un certain air, une expression d'assurance qui ne manqua pas de le marquer. Elle avait de jolies pommettes rougies par le soleil et un visage aux traits fins. Elle n'était ni très grande ni très grosse, ni trop petite ni trop maigre. Elle était normale. Oui. Ça avait tout l'air d'être une femme. Une jolie femme. Allez savoir maintenant si elle faisait de l'humour ou si elle était tout simplement conne. Elle se tourna vers lui, lui fit un grand sourire et glissa sa monnaie à son tour dans la fente de la machine. Terrence se sentait très con et légèrement blasé. Il eut tout d'abord l'impression qu'elle se foutait de sa gueule et que, maintenant, elle allait le narguer. Il se prépara à répliquer quelque chose bien qu'aucune phrase ou mot intelligent ne lui venait à l'esprit si ce n'était qu'un gracieux « salope ». Puis, à sa grande surprise, deux boissons tombèrent et produisirent ce fameux son mélodieux qu'il n'avait pas eu la joie de déguster. Il faillit l'insulter, une deuxième fois, la pensa extrêmement chanceuse avant de réaliser ce qu'il venait de se passer. Elle les attrapa et lui en tendit une. Un immense sourire vint alors lui décrocher la mâchoire, il en avait mal aux joues. Voilà une chose inattendue. Il toussota un instant en mettant sa main devant sa bouche puis il finit par lui adresser la parole.


- «  Hum hum. J'imagine que cela mérite des remerciements. Merci. », dit-il en lui tendant sa main droite. « Vous êtes nouvelle ? Habituellement il n'y a personne dans ce coin de l'île à cette heure-ci, c'est d'ailleurs pour ça que j'viens y faire ma pause. »


       Il souriait à nouveau, un sourire plutôt charmeur quand il était sincère. C'était un de ces sourires de côté, ceux où un coin de la lèvre seulement se relevait. Sans comprendre vraiment ce qu'il se passait, le vieux paléontologue eut pendant presque un instant confiance en cette mademoiselle. Il gardait tout de même une certaine distance et d'une voix calme mais monotone, il ajouta à sa poignée de main.


- « J'm'appele Terrence ! »


@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komar McGready

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Suivez le guide!   Mar 29 Juil 2014 - 15:27

Lola

Pv : Terrence & Komar

« Suivez le guide! »


8h Bungalow de Komar McGready

''Il est 8h, c'est l'heure du flash info, 9 morts, c'est le bilan des dernières descentes israéliennes sur Gaza, munis de lances roquettes, 2 hommes masqués pénètres les ruines d'un refuge palestinien pour un règlement de compte musclé, on parle de 9 morts et de plusieurs dizaines de blessés. In Gen dans la tourmente, qui pour succéder au regretté John Hammond, plusieurs candidats ont...'' Clic...

Le réveil est soudain, pourtant, Komar n'était attendu par personne. Il y a des jours comme ça où il vaut mieux se lever tôt. Comme chaque matin, il regarde la photo de son père biologique avec anxiété, ces écritures sur la photo ''Jurrassic History'', y avait il un lien avec l'aventure dans laquelle il s'était lancé ? Maria, sa mère adoptive n'avait de cesse de lui rappeler qu'on ne pouvais pas influencer le destin et que le destin avait choisi qu'il ne devait pas connaître ses parents. Pourtant, c'est bien Komar qui avec détermination avait réussi à intégrer In Gen, grâce à un travail gargantuesque qu'il a fourni pendants des années entières. Malgré tout le respect qu'il voue à sa mère adoptive, il ne croyait pas au destin « le destin se dessine avec le temps, il suffit de ne pas se presser et de rêver un peu » qu'il disait souvent.

Premier réflexe du toxicomane de base, Komar saisit ses feuilles à rouler, attrape une boîte avec les photos des êtres qui lui sont chers : sa mère et son père adoptif. Il l'ouvre et en sort un petit sachet. Il verse une partie de son contenu puis un fin filé de tabac sur la feuille, la tourne, puis lèche délicatement le papier avant d'embraser le bout et de porter l'objet à sa bouche. Une bouffée puis il pose la sèche à peine allumée dans le cendrier. Une chemise, un jean à moitié troué et des chaussures sont déjà posés sur le bureau, Komar saisit la chemise puis l'enfile, il récupère le mégot presque éteint le met sur ses lèvres puis ferme les boutons un par un dans un silence de mort. La seule lumière présente dans la pièce est trop tamisée pour voir à plus de 2 mètres et distinguer les couleurs de la fumée, les stores sont encore fermés.

Au moment de sortir de chez lui, Komar ouvre le volet de la baie vitrée ainsi que les deux stores dans la partie cuisine et dans la chambre. Il saisit quelques pièces histoires d'acheter un déjeuner, son premier petit déjeuner à Jurassic Park. Surement pas grand chose, mes ses économies ne seraient certainement pas suffisantes pour tenir un mois au parc, il fallait économiser un maximum de ressources, le cannabis en était une, il allait devoir réduire sa consommation s'il voulait tenir plus d'une semaine, il n'a d'ailleurs pas terminé sa ration ce matin. Il ne connaît pas encore de dealer à Jurassic Park...

9h Jurassic Discovery Center

Komar pénètre le premier bâtiment qu'il a découvert à son arrivée au parc, le Jurassic Discovery Center. Les yeux écarquillés, il se dirige vers la jeune femme de l'accueil pour lui demander des renseignements sur ses possibles rendez-vous de sa semaine d'essai. Quelle fut sa stupeur de voir un planning vide sous son nom... Comment se faisait-il qu'il n'avait aucun enclos affecté ? Lui qui rêve depuis des années d'approcher un stégosaure, aucune réunion d'information, aucune indication sur le travail qu'il avait à fournir ? Depuis son arrivée sur l'île, il n'avait croisé quasiment personne, comme si les dirigeants de ce parc n'étaient que des fantômes. Il avait entendu parlé de la mort de Hammond et des dégâts collatéraux qu'allaient engendrer son décès, mais il ne s'imaginer pas débarquer sur une île vide de toute vie. Il n'a toujours pas pu admirer de dinosaures et il ne comprenait pas pourquoi on cherchait à cacher des choses aux nouveaux, la jeune Camille qui l'accompagnait sur le bateau avait elle le même problème ?

Komar finit par sortir faire une petite visite des lieux lui même.

10h30 Jurassic Village

Le soleil monte, pas un nuage à l'horizon et Komar était toujours seul. Quand finalement il entendit des voix, beaucoup de voix et de paroles difficiles à comprendre. Il devait y avoir beaucoup de monde un peu plus loin. Son pas se fut plus rapide pour enfin apercevoir des silhouettes humaines, un attroupement d'employés du parc réunis pour une pause vraisemblablement bien méritée. On était loin de l’hégémonie décrite dans les journaux américains, le parc devait être fermé au public, en tout cas il y avait quand même des travailleurs sur le site. Près d'un distributeur, un homme à la barbe blanche semblait rager contre la vitre de la machine, une jeune femme lui vient en aide, Komar s'approcha comme si de rien était avec un regard déterminé

- « J'm'appele Terrence ! »

L'homme serra la main de la jeune femme et de façon tout à fait inopportune, Komar s'approche puis se présente aux deux employés.

- Bonjour, je m'appelle Komar McGready, je suis arrivé sur l'île il y a à peine 24h et j'avoue être un peu perdu... 

Les deux personnes paraissent surprises par l'arrivée soudaine du jeune homme qui vient de couper la conversation, ses yeux rouges le trahisse.

- Je suis éleveur/soigneur. Vous êtes des employés du parc ? Pouvez-vous m'indiquer un endroit où je pourrais rencontrer mes supérieurs ? Et au fait que se passe-t-il ? Pourquoi le parc est si calme ? Le site est fermé au public ?

Peut-être avait il posé un peu trop de questions d'un coup, mais l'incompréhension de Komar face à la situation du parc le rend un peu nerveux, il espère trouver des réponses à ses questions grâce aux deux inconnus qu'il a en face de lui. Sont-ils en mesure de lui répondre ?


@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suivez le guide!   Sam 16 Aoû 2014 - 14:46

Lola

Pv : Terrence & Komar

« Suivez le guide! »


Le beau sourire dont la gratifia le vieil homme la prit un peu au dépourvu et la jeune femme lui rendit le sien de façon plutôt timide. Vu son humeur d’il y a cinq secondes Lola s’était plutôt attendue à un bref merci entre les dents et un « au revoir les frères », mais pas du tout. Comme quoi les gens ne semblent parfois pas révéler ce qu’ils semblent être ou du moins pas entièrement. Son interlocuteur toussota un bref instant pour s’éclaircir la gorge et finalement lui adressa aimablement la parole.

Ses remerciements ainsi que sa poignée de main plutôt vigoureuse paraissaient sincères et cela détendit Lola qui put après sa légère surprise redevenir naturelle et détachée. Le vieil homme conclut très rapidement qu’elle était nouvelle et la belge en déduisit, à son tour, de par la fin de sa phrase, qu’il appréciait cet endroit calme et presque dénué de tout employé à cette heure de la journée. La guide documentaliste pouvait aisément le comprendre car supporter le bruit des machines de chantier ainsi que le babillement incessant de ces collègues de travail ne serait très certainement pas du goût de la jeune femme non plus. Elle n’était pas du genre commérages et magazines people. Lola avait bien d’autres choses plus intéressantes à faire durant une pause. Enfin il conclut :

- « J'm'appele Terrence ! »

C’était un très joli prénom et Lola sourit en observant le beau visage bronzé de son interlocuteur. Ce patronyme ne lui allait pas vraiment. « Terrence », la jeune femme l’aurait volontiers attribué à un artiste ou à un poète car il avait une consonance douce et calme ce qui au premier regard ne collait pas trop à l’individu qui se trouvait en face d’elle. La belge l’aurait plutôt baptisé Karl ou Mark. Mais encore une fois, la jeune femme pouvait se trompée du tout au tout au sujet de Terrence. Après tout elle ne le connaissait absolument pas et elle-même aurait finit par perdre son calme face à cette machine diabolique qui pouvait te rouler dans la farine en quelques secondes.

Finalement Terrence lui lâcha la main. Lola ouvrit la bouche pour se présenter à son tour comme il était de coutume de le faire dans ce genre de situation mais elle n’en eut pas le temps car le duo fut interrompu de manière plutôt maladroite et impolie de la part d’une tierce personne qui se présenta derechef.

- Bonjour, je m'appelle Komar McGready, je suis arrivé sur l'île il y a à peine 24h et j'avoue être un peu perdu...

Lola l’observa attentivement, surprise à nouveau du comportement de ce nouvel arrivant. Il avait un beau visage de type méditerranéen et paraissait très jeune. La belge ne lui donnait pas plus de 20 ans. Ces yeux étaient rouges et on aurait dit qu’il avait pleuré. Lola fronça légèrement les sourcils en se demandant bien ce qui était arrivé au jeune homme. Il avait l’air plutôt nerveux et cela crispa la belge. Son sourire s’effaça et elle se contenta de l’écouter poursuivre :

- Je suis éleveur/soigneur. Vous êtes des employés du parc ? Pouvez-vous m'indiquer un endroit où je pourrais rencontrer mes supérieurs ? Et au fait que se passe-t-il ? Pourquoi le parc est si calme ? Le site est fermé au public ?

Il avait l’air d’être sorti d’une autre planète. Komar était « Eleveur/soigneur » aussi jeune? C’était un génie sortit tout droit des facs d’Harvard ou d’elle ne savait quel endroit réputé pour pouvoir être admis chez InGen à un âge sans doute peu élevé. Son comportement prouvait qu’il n’avait pas beaucoup d’expérience de la vie. Il ne devait sans doute pas en avoir plus du côté professionnel. D’un côté lui et elle, étaient séparés par un gouffre mais réuni par le fait qu’ils étaient nouveaux chez InGen et qu’ils ne connaissaient absolument rien au parc. Ce même parc, où  Komar trouvait qu’il faisait fort calme. Il ne devait pas avoir la même notion de bruit et de paix que les deux autres. Lola ne savait pas plus que lui pourquoi le parc était fermé aux visiteurs et elle espérait que Terrence qui faisait apparemment partie des meubles les renseigne à ce sujet. Elle finit par abandonner son inspection visuelle du nouvel arrivant pour enfin prendre la parole à son tour :

- Bonjour, moi je m’appelle Lola et je suis tout comme toi Komar nouvelle sur le parc. Je suis employée en tant que Guide documentaliste. Le comble c’est que je devais être guidée par une personne de référence de ma section mais ce dernier m’a gentiment posé un lapin. Je me suis donc décidée à visiter seul ce magnifique parc lorsque je suis tombée sur Terrence.

Elle lui sourit légèrement et reprit :

- J’espère que je ne prends pas trop de votre de temps. Je sais bien que les pauses sont sacrées et que vous souhaitez sans doute la passer au calme sans deux ignorants collés à vos basques mais pourriez-vous s’il vous plait répondre à quelques questions pour que nous puissions nous y retrouver plus facilement lors de notre autoguidage des lieux ?

Lola s’adressa désormais au jeune soigneur :

- On peut essayer de faire la visite tous les deux si tu le souhaites. Ça sera un petit exercice pour moi qui suis censée être guide sur cette île. Je prendrai des notes en même temps. »

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Terrence McTaylor

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/09/2013

MessageSujet: Re: Suivez le guide!   Sam 13 Sep 2014 - 15:53

Lola

Pv : Terrence & Komar

« Suivez le guide! »



A peine les présentations furent-elles faites que déjà un nouvel intrus vint bouleverser son petit bout de paradis. Il leva les yeux au ciel un court instant et écouta ce qu'il avait, visiblement, à dire.


- « Bonjour, je m'appelle Komar McGready, je suis arrivé sur l'île il y a à peine 24h et j'avoue être un peu perdu... »


Il avait les cheveux long, une belle touffe qui ne correspondait pas du tout à ce lieu où l'humidité et la chaleur vous prenaient le visage sans même crier gare. Son visage d'ailleurs était assez rond, relativement symétrique, il avait l'air d'un jeune étudiant n'ayant pas finis encore sa pleine transformation. Ce terme pouvait bien entendu le faire passer pour une sorte de monstre mais à cet instant c'est ce qu'il était, il était un perturbateur et n'avait, contrairement à  la jeune femme dont il ne connaissait pas encore le nom, rien fait à son égard et donc il ne lui devait rien. C'était une logique implacable bien que tranchante. La première chose qui venait frapper le vieux paléontologue était les yeux rouges de ce jeune arrogant. Il était défoncé ou extrêmement fatigué. Il optait plus pour la première option malgré les autres éventualités.


- « Je suis éleveur/soigneur. Vous êtes des employés du parc ? Pouvez-vous m'indiquer un endroit où je pourrais rencontrer mes supérieurs ? Et au fait que se passe-t-il ? Pourquoi le parc est si calme ? Le site est fermé au public ? »


Sérieusement ? Terrence était sur le cul, non pas par l'annonce de la profession de ce « Komar » mais plutôt par le reste. Il posait les questions sans même attendre les réponses, ça n'avait aucun sens. Le type ne s'était absolument pas renseigné ou quoi ? Bien sûr que « le site est fermé au public ». Il était arrivé seul sur l'île ou quoi ? A la nage peut-être ? Personne ne l'avait guidé au centre des visiteurs ? Le paléontologue en était certain désormais, ce gars était totalement défoncé et depuis un certain temps pour se pointer ici sans connaître la situation ou même un tant soit peu le plan du parc. Surtout que pour un soigneur c'était une chose capitale, se rendre dans les enclos, connaître les éventuels raccourcis en cas de gros pépins ou d'urgences. La jeunesse d'aujourd'hui l'énervait au plus haut point, plus aucun professionnalisme, plus aucune responsabilité à leur confier. On ne pouvait leur faire confiance, le type ne s'était vraiment pas renseigné putain. InGen engageait-il n'importe qui ? InGen manipulait-elle à ce point les jeunes ?  Avant même que Terrence ne puisse lui envoyer une pique fatale, la jeune femme ouvra finalement  la bouche. Et quelle voix. Qui était-elle ? Que foutait-elle ici ? C'était bien la dernière chose dont on avait besoin après de pareils événements.


- « Bonjour, moi je m’appelle Lola et je suis tout comme toi Komar nouvelle sur le parc. Je suis employée en tant que Guide documentaliste. Le comble c’est que je devais être guidée par une personne de référence de ma section mais ce dernier m’a gentiment posé un lapin. Je me suis donc décidée à visiter seul ce magnifique parc lorsque je suis tombée sur Terrence. »


Les deux id... Nouveaux souriaient comme si c'était normal de se retrouver ici sans même avoir visiter ou pris connaissance de ce qu'il se passait ici. Et si il n'avait pas été là ? Est-ce qu'il aurait parcouru tout le parc dans l'optique de se faire bouffer ? Est-ce qu'il savait au moins qu'il y avait des dinosaures ici ? C'était du grand n'importe quoi et le vieille homme voyait un peu rouge, mais il gardait néanmoins son calme. Pour l'instant.


- « J’espère que je ne prends pas trop de votre de temps. Je sais bien que les pauses sont sacrées et que vous souhaitez sans doute la passer au calme sans deux ignorants collés à vos basques mais pourriez-vous s’il vous plaît répondre à quelques questions pour que nous puissions nous y retrouver plus facilement lors de notre autoguidage des lieux ? »


Voilà enfin une parole censée. Putain, c'était la chose la plus sacrée de toute les choses sacrées et il était là à lui sucrer le peu de temps qu'il lui restait... Terrence n'avait pas pour habitude et n'appréciait ni n'aimait parler, blablater, papoter, ragoter, discuter, converser et tout les termes qui s'en suivaient. Il était plus un homme d'action à vrai dire. C'était une des raisons du pourquoi il n'aimait pas travailler dans les bureaux. Les gens parlaient et parlaient et parlaient encore et toujours sans cesse avec leurs bouches immondes, sales et pleines de salives et de mots. Berk. Il préférait nettement écouter la roche et les ossements. Ils parlaient certes davantage mais pour dire des choses beaucoup plus intéressantes. Lola s'adressa finalement au jeune Komar.


- « On peut essayer de faire la visite tous les deux si tu le souhaites. Ça sera un petit exercice pour moi qui suis censée être guide sur cette île. Je prendrai des notes en même temps. »


Terrence éclaircissait sa gorge un instant avant de prendre à son tour la parole. Bien sûr qu'il allait répondre à des questions mais cela sûrement la seule chose qu'il ferait. Après tout il n'était pas guide, il y avait un tas de personnes pour ça et il n'avait pas tellement envie de faire le tour du parc surtout quand la pile extravagante sur son bureau ne se lisait ni se remplissait seule...


- « Eh bien... Je suppose que j'ai un peu de temps pour répondre à vos questions oui. Je vous écoute et j'essayerai d'y répondre du mieux que je puisse le faire. Je vous dois bien ça après tout, c'est la moindre des choses. » dit-il en appuyant son regard sur la jeune femme pour montrer à Komar la sympathie qu'il avait pour lui. C'est de l'ironie, bien entendu. Mais il décida tout de même de se tourner vers lui, histoire de clarifier les choses. « Qu'est-ce que vous voulez savoir ? Pour commencer, je suis le vice président de la section paléontologie du parc, je m'appelle Terrence McTaylor. Si tu avais fait ce que l'on a sûrement du te dire, tu serais déjà auprès de tes supérieurs mais tu devais probablement être trop occuper à te défoncer. Il y a un temps pour tout. Nous avons pas besoin d'un drogué, je me demande où est-ce que InGen va chercher ses employés. Bref. Si le parc est si « calme » c'est que tu dois avoir un problème d'ouïe je pense. Les travaux, les marteau-piqueur, les chantiers ça te parle ? La reconstruction du parc ? L'attaque qui a eu lieu ici ? Faudrait peut-être envisager de se renseigner jeune homme avant de se pointer avec la fleur au fusil tu ne penses pas ? Je sais que InGen a du éviter d'ébruiter certaines choses mais bon, il y a des limites tout de même. Et est-ce que tu sais ce que tu es venu soigner au moins ? »


Il termina son beau discours par un soupir. La provocation, c'était une de ses spécialités et visiblement il avait gardé le coup de main. On allait très vite voir comme le jeune homme devant lui allait réagir. Allait-il dénigré ? Allait-il sortir une excuse aussi lamentable que sa présentation ou allait-il dire finalement quelque chose de sensé ?  Qu'en était-il de Lola ? Allait-elle le défendre ? Allait-elle l'enfoncer ? Ou resterait-elle neutre ?



@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komar McGready

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Suivez le guide!   Jeu 9 Oct 2014 - 17:33

Lola

Pv : Terrence & Komar

« Suivez le guide! »


Komar était sous le choc, en quelques secondes il fut confronté à la dur réalité du travail et encore plus d'INGEN même... Tout le monde ne pouvait pas nous adopter ni accepter les différentes accoutumances de chacun. Terrence n'a même pas cherché à faire bonne figure ne serait-ce qu'une seule seconde aux yeux de Komar. Lola quant à elle avait tenté de faire le premier pas, mais dans la tête du jeune homme hélas, la sensation d'être laissé par un supérieur le rendait trop malade pour penser à ça. Malheureusement le côté impulsif de Komar allait ressortir et c'est Terrence qui allait en faire les frais, ne lui déplaise !

- Excusez moi monsieur le supérieur vice président de je ne sais quoi. Mais malgré votre âge, je vois que l'éducation et vous ça fait deux. C'est regrettable. *Komar sort un mégot puis l'allume sous les yeux médusés de Terrence et Lola*, le drogué comme vous dîtes est sortit majeur de promo à harvard et sait parfaitement où il se trouve et ce qu'il est venu faire. Jusqu'à preuve du contraire, on ne m'a pas engagé pour gérer les problèmes d'un parc abritant des animaux éteints depuis plus de 65 millions d'années mais bien pour soigner et étudier ces derniers. Vos travaux ont l'air en effet conséquents et je ne pense pas qu'un drogué pourra vous aider, moi je demande juste qu'on m'explique pourquoi on m'a fait débarquer si tôt pour qu'un vieillard de votre trempe m'annonce que je ne serai d'aucune utilité ici ?! Je n'ai que faire de vos humeurs et encore moins de vos états d'âmes. Je suis venu demander votre aide car vous aviez l'air d'une personne mature apte à m'aider mais on voit bien que voir des nouvelles personnes débarquer vous enchante autant que vos travaux... Et puis entre nous mon cher Terrence, pourquoi votre sourire s'est éteint immédiatement après que vous m'ayez vu arriver vers vous ? Je ne suis pas assez féminine pour vous ?

Komar espérait machiavéliquement parlant avoir touché un point sensible, l'homme médusé ne savait pas quoi répondre. Lola n'avait pas eu l'occasion d'intervenir pendant cette tirade. Komar espérait très sincèrement ne pas l'avoir choquée. Elle avait l'air plutôt avenante et sensible ce qui n'avait pas échappé au jeune homme. Son impulsivité allait sans doute lui causer ses premiers ennuis, mais qu'importe, des fois il faut que ça sorte.

- Je suis désolé Lola, je serai tenté de dire oui pour vous accompagner, je n'ai pas vraiment la tête à vagabonder, même si je pense qu'à vos côté, cela pourrait être un bon moment. Si vous le voulez bien, rejoignons-nous un de ces quatre pour faire plus ample connaissance autour d'un bon repas.

Le jeune homme regarde une dernière fois Terrence droit dans les yeux, jette son mégot et lance un court mais non sans intention :

- Merci et à bientôt chef !

Komar repart de là où il était arrivé...

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suivez le guide!   Ven 10 Oct 2014 - 13:52

Lola

Pv : Terrence & Komar

« Suivez le guide! »


[HRPG: N'oubliez pas d'aller lire le RP "Time to run" de Shivak aux Bungalows des employés. En postant ici je le cache aux yeux de tous donc je tenais à le signaler Wink]

Cette entrevue tourna en une scène totalement inattendue, presque irréelle. La jeune femme avait du mal de croire tout ce qu’elle venait d’entendre de la bouche de ses deux interlocuteurs. C’était quoi ce comportement inadapté ? On aurait dit vraiment un combat de coqs des plus arriérés. Cela en était vraiment désolant. Ils avaient tous les deux leur part de responsabilité dans cette histoire. On aurait pu mettre en titre de ce film : « La guerre des générations : L’expérience contre l’énergie et la spontanéité ». Ridicule ! Cependant Lola devait faire avec entre les deux cas sociales qui lui tenaient compagnie.

Terrence le vieil homme bourru mais non dépourvu de valeur et d’une certaine prestance avait visiblement mal pris l’interruption causée par le jeune Komar qui il est vrai s’était immiscé d’une façon plutôt indélicate. Mais cela méritait-il une myriade de reproches sur son ignorance et sur le fait qu’il soit « défoncé » ? La jeune guide était certaine qu’il aurait très facilement pu éviter d’enfoncer le jeune soigneur qui tout comme elle cherchait des réponses à ses questions. Personne n’avait pris la peine de leur expliquer pourquoi le parc était sens dessus dessous. Alors certainement qu’ils en avaient sans doutes parlé aux infos mais Lola n’avait pas la télévision et se renseigner sur le monde était la dernière chose qu’elle faisait désormais. La jeune femme ne prenait plus la peine de se renseigner sur le nombre de morts dans telle ou telle guerre. Le négativisme de ce genre de reportage ou d’article lui donnait envie de gerber et elle n’en avait plus rien à faire des nombreux cadavres qui pouvaient pourrir au soleil, dans la mer ou encore dans la neige. Plus l’information se faisait minime dans sa vie mieux la belge se sentait. Tout cela gâtait sa bonne humeur et sa joie de vivre. Elle ne faisait que se protéger de sa grande sensibilité.

A peine le paléontologue eut-il terminé son monologue dans un soupir que le nouveau soigneur en face de lui répondit sans fioriture. Il avait du répondant et du caractère mais sa tirade manquait de sagesse et de justesse. Il s’adressait à quelqu’un qui avait de l’expérience et de la discipline ce qui n’était pas le cas de Komar. La discipline et la rigueur devait être inconnues de son vocabulaire. Le jeune homme le démontra en allumant un mégot sous leurs yeux. S’il avait voulu prouver sa valeur c’était la meilleure façon de passer pour un jeune colérique et instable. Komar ne pourrait se rattraper qu’en prouvant ses capacités professionnelles. La guide n’attendait que de voir son efficacité avec des dinosaures. Là seulement, elle le prendrait aux sérieux ce qui n’était franchement pas le cas actuellement. Finalement le soigneur se tourna vers elle et lui dit d’une manière plus délicate et tout à fait agréable :

- Je suis désolé Lola, je serai tenté de dire oui pour vous accompagner, je n'ai pas vraiment la tête à vagabonder, même si je pense qu'à vos côté, cela pourrait être un bon moment. Si vous le voulez bien, rejoignons-nous un de ces quatre pour faire plus ample connaissance autour d'un bon repas.

Lola ne put que lui sourire en acquiesçant de la tête. Malgré tout la belge n’était pas contre le fait de faire plus ample connaissance avec cet étrange énergumène qu’était Komar McGready. D’ailleurs elle se demandait bien de quelle origine il pouvait être avec un prénom aussi particulier. La jeune femme le découvrirait bien assez tôt autour d’un bon repas comme il venait de lui proposer. Elle n’eut pas le temps de rajouter quoi que ce soit que le jeune homme prit congé d’eux de la même manière qu’il était venu. Lola le regarda partir tout en buvant une gorgée de la canette qu’elle venait d’acheter. Elle se tourna vers Terrence et lui lança un regard plein de perplexité et de gêne. En voyant la mine de Terrence elle haussa les épaules et lui dit tout en choisissant avec soin ses mots pour ne pas l’énerver d’avantage :

- Et bien nous revoilà tous les deux. Il n’y a pas à dire, ce jeune homme est une curiosité à lui tout seul. Mais méritait-il vos reproches ? Certes il n’a pas l’air d’avoir beaucoup d’expérience mais pensez-vous qu’à votre âge vous étiez plus sage que lui ? Je pourrais vous donner des cours de diplomatie un de ses jours si vous le souhaitez. Lola le regarda avec un sourire jusqu’aux oreilles.

- Bon assez discuté pour aujourd’hui Monsieur Terrence McTaylor. Auriez-vous la grande bonté de m’expliquer ce qui est arrivé sur cette île et pourriez-vous également me situer sur la carte les différents QG des sections du parc s’il vous plait ? Si vous faites l’un et l’autre je vous promets de vous laisser tranquille et en paix pour le restant de votre pause.

Elle l’encouragea d’un nouveau sourire tout en lui montrant sa carte de fortune et en sortant de son sac un stylo bille pour marquer d'une croix l'emplacement des QG. La jeune femme avait vraiment besoin de ces informations pour pouvoir débuter sa nouvelle carrière dans les meilleures conditions possibles.


@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Terrence McTaylor

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/09/2013

MessageSujet: Re: Suivez le guide!   Ven 24 Oct 2014 - 16:01

Lola

Pv : Terrence & Komar

« Suivez le guide! »



     
Komar fut visiblement choquer par la réponse un poil exhaustivement agressif de Terrence, pour ne pas dire autres choses. Le paléontologue n'en fut pas moins étonner lorsque ce dernier répliqua sur un ton tout aussi provocateur.


- « Excusez moi monsieur le supérieur vice président de je ne sais quoi. Mais malgré votre âge, je vois que l'éducation et vous ça fait deux. C'est regrettable. »


       En deux phrases, Terrence avait déjà voulu le cogner une bonne dizaine de fois. D'où se permettait-il de critiquer son éducation ? Il s'était forgé lui même dans une famille délabrée avec pour parents une mère qui ne fut pas toujours à la hauteur. Son éducation tournait autour du respect, certes imposé par la violence, et ce jeune con venait d'ores et déjà le défier, le piquer là où il ne fallait pas. Cela aurait pu être « tout » entre guillemet s'il n'avait pas en plus sortit un mégot qui, sans aucun doute, devait contenir de l'herbe. Parlons de son éducation, qu'elle était cette idée de se droguer au travail ? C'était quelque chose de nouveau ? La nouvelle génération était-elle toute comme ça ? Très certainement pas, Lola n'était pas de cette trempe et c'était bien pour cela qu'il lui avait adressé ce sourire.


- « Le drogué comme vous dîtes est sortit majeur de promo à Harvard et sait parfaitement où il se trouve et ce qu'il est venu faire. Jusqu'à preuve du contraire, on ne m'a pas engagé pour gérer les problèmes d'un parc abritant des animaux éteints depuis plus de 65 millions d'années mais bien pour soigner et étudier ces derniers. »


       Se vanter de ses études ne changeait pour l'instant strictement rien à l'idée que Terrence se faisait de lui mais c'était déjà assez rassurant de savoir qu'il savait où il avait mis les pieds.


- « Vos travaux ont l'air en effet conséquents et je ne pense pas qu'un drogué pourra vous aider, moi je demande juste qu'on m'explique pourquoi on m'a fait débarquer si tôt pour qu'un vieillard de votre trempe m'annonce que je ne serai d'aucune utilité ici ?! Je n'ai que faire de vos humeurs et encore moins de vos états d'âmes. Je suis venu demander votre aide car vous aviez l'air d'une personne mature apte à m'aider mais on voit bien que voir des nouvelles personnes débarquer vous enchante autant que vos travaux... Et puis entre nous mon cher Terrence, pourquoi votre sourire s'est éteint immédiatement après que vous m'ayez vu arriver vers vous ? Je ne suis pas assez féminine pour vous ? »


       Terrence fronça les sourcils, certes il aimait son répondant mais il y avait des limites à dépasser. La carte de l'humour et de ses états d'âmes étaient strictement inutile mais cela montrait au moins que le personnage ne se laissait pas faire. Celle de la profession et de la gente féminine lui déplaisait guère et une envie soudaine de l'étriper. Est-ce cet enfoiré avait volontairement appuyé précisément sur ces poids là ou avait-il simplement déblatéré tout un tas de conneries en espérant un jour le blesser ? Quoi qu'il en soit, qu'il est vraiment décidé ou non de faire, Terrence était énervé et complètement blasé par ce jeune homme. Il n'avait rien contre les femmes à ceci près qu'elles parlent beaucoup trop et qu'elles ne sont physiquement pas adaptés à certaines situations. Le paléontologue avait connu très peu de femmes fortes, ses sœurs l'étaient. Elles avaient connus le même sort que lui, avait vécu la même douleur et la même peine à s'en sortir et pour ça il les respectait. Comment osait-il le juger ainsi ? Comment osait-il dire une chose pareille ? De plus, il se pointait ici comme un petit papillon et se permettait de critiquer sa manière de travailler sans savoir par quoi les gens ici dont lui étaient passés. Terrence n'eut pas le temps de répondre qu'il retournait déjà auprès de la jeune femme.


- « Je suis désolé Lola, je serai tenté de dire oui pour vous accompagner, je n'ai pas vraiment la tête à vagabonder, même si je pense qu'à vos côté, cela pourrait être un bon moment. Si vous le voulez bien, rejoignons-nous un de ces quatre pour faire plus ample connaissance autour d'un bon repas. » 


Komar regarda Terrence dans les yeux et, alors qu'une mini-bataille s'était lancé, il lança son mégot en ajoutant.


- « Merci et à bientôt chef ! »


       Le jeune homme s'en retourna d'où il venait. Terrence fut tenter de le suivre, de ramasser son mégot et de lui faire bouffer, de l'emplafonner dans le distributeur mais le peu de conscience qu'il lui restait le stoppa net. Ce gringalet ne ferait très certainement pas le poids et il n'en valait absolument pas la peine. C'est une leçon qu'il avait appris, se battre avec des adversaires à sa taille, de sa carrure comme… Shivak. Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour se battre contre lui, l'exploser, le plier en deux. Il l'avait toujours en travers de la gorge, il s'était fait rouler dans la farine et il était bien entendu prévu que cela ne se reproduise plus. Komar, ce jeune arrogant ne connaissait strictement rien de son histoire et il s'était permis d'élaborer des hypothèses qui le mettaient hors de lui.

       Terrence grommelait. Il regrettait déjà de ne pas l'avoir fait, il fallait bien imposer son respect et puisque, visiblement, l'éducation de ce jeune homme laissait à désirer il fallait bien le remettre sur le droit chemin. Celui de son poing dans la gueule. Fils de catin va. L'insulter et partir comme si de rien n'était. Il avait surtout fuit les ennuis.

       Pendant un instant il oublia la présence de la jeune femme et, aussi bête que cela puisse paraître, celle de la canette qu'il avait entre les mains. Le bruit métallique de celle-ci le remit à sa place, Lola lança un regard perplexe et gêné, elle haussa les épaules, l'air de rien et finit par dire d'une voix calme et douce.


- « Et bien nous revoilà tous les deux. Il n’y a pas à dire, ce jeune homme est une curiosité à lui tout seul. Mais méritait-il vos reproches ? Certes il n’a pas l’air d’avoir beaucoup d’expérience mais pensez-vous qu’à votre âge vous étiez plus sage que lui ? Je pourrais vous donner des cours de diplomatie un de ses jours si vous le souhaitez. »


       Elle marqua une pause en souriant puis reprit avec enthousiaste.


- « Bon assez discuté pour aujourd’hui Monsieur Terrence McTaylor. Auriez-vous la grande bonté de m’expliquer ce qui est arrivé sur cette île et pourriez-vous également me situer sur la carte les différents QG des sections du parc s’il vous plait ? Si vous faites l’un et l’autre je vous promets de vous laisser tranquille et en paix pour le restant de votre pause. »


       Quelle était cette manie chez les jeunes d'aujourd'hui à poser des questions et ne pas attendre la réponse. Ils étaient tous d'une impatience sans nom, les technologies actuels influençaient leurs manières de voir les choses. On faisait toujours plus vite, toujours plus grand. Le full-HD puis le 2k ainsi que le 4k en image, la fibre optique. Une quantité invraisemblables d'informations circulent sur internet chaque seconde, une nombre incalculable de clips vidéos est visionné chaque jour. Mais est-ce que cela vaut la pensée humaine ? Le cerveau humain ? Compte-on cacher nos lacunes et nos faiblesses derrière un écran ? Est-ce que quelqu'un a été assez intelligent pour penser ça ?

       La jeune femme sortit une carte de l'île et un stylo, le vieux paléontologue, avant toute chose, préféra clarifier certaines choses. Il attrapa le crayon qu'elle lui tendait et tout en cochant sur la carte les QG de manière la plus précise qu'il pouvait, il ajouta.


- « Bien sûr qu'il méritait mes reproches. Si vous saviez ce qui se trame ici vous seriez du même avis. C'est justement parce qu'il n'a pas mon expérience et ma sagesse que j'ai réagit ainsi et, croyez moi, j'ai été beaucoup plus diplomatique que prévu. Pour vous dire, je lui aurais bien coller deux baffes pour lui remettre les idées en place. Ça fait du bien des fois et pour déblatérer des conneries pareil je pense qu'il n'en a pas assez pris monsieur Harvard. Comme si un diplôme ou un nom pouvait changer quelque chose. Sur le papier peut-être. Mais il n'en reste pas moins con au final. J'ai trouvé désagréable son approche alors que nous étions en train de discuter et ses remarques ne l'ont largement pas mis en valeur. Non mais franchement, il est un peu teubé le type à dire que le parc est calme. Putain, c'est le bordel et lui il dit que c'est calme, il appuyait ses mots d'une gestuel que l'on pourrait qualifier de rustre. » Il tapa sur sa tempe de son doigt et poursuivit. « Il est « toc-toc » celui là. Bref, désolé pour tout ça. Je vous déconseille de monter au Nord, ce n'est pas encore bien sûr. On a eut quelques fuites après l'incident et des animaux sont parvenus entre guillemet à s'enfuir. Les plus dangereux naturellement … Les signatures thermiques nous indiquaient leurs présences à cet endroit, » dit-il en délimitant des zones sur la carte toujours du même crayon. « On ne sait toujours pas pourquoi ils se sont amassés là-bas mais ce n'est pas une mauvaise chose puisque la plupart des infrastructures ne sont pas exposés à la menace. Ici, » fit-il, toujours en entourant des zones de son crayon, « est un endroit assez déconseillé, disons que tout n'a pas encore été nettoyé, c'est un peu le bordel, y'a eu un incendie et tout ce que cela implique. Hum, qu'est-ce que je pourrais éventuellement vous montrer d'autres... Il réfléchissait un instant puis marqua quelques bâtiments comme le bunker, le centre des visiteurs, les ports, les toilettes et pour finir il inscrivit son numéro de téléphone au dos de la carte. »


- « Voilà, c'est un près tout je crois. N'hésitez pas à m'envoyer un texto ou m'appeler si jamais. C'est tellement la merde en ce moment au boulot et on a tellement de retard qu'une heure ou deux de pauses ne changeront rien à la donne. C'est comme ça, c'est le boulot. Il me tarde de retourner sur les sites, je m'ennuie à mourir dans les bureaux… Bref ! » Dit-il en appuyant bien le mot et en soupirant légèrement. « Je vais vous laisser, quand faut y aller, faut y aller … Comme on dit. Transmettez ses informations à ce jeune co...Mar, ça serait con qu'il lui arrive malheur, » fit-il, une pointe d'ironie dans la voix. « A bientôt et bon courage pour la suite, si jamais, je viens ici tout les jours quasiment à la même heure. Tchao. »


      Terrence s'en retourna finalement à son travail, sa pause avait un poil été bouleversé mais au final c'était pas plus mal. Il est vrai que ces collègues se contentaient essentiellement de poser ses feuilles sur son bureau sans même, parfois, lui adresser un sourire. C'était une pas si mauvaise chose, apporté un nouveau regard, une sorte d'espoir, une petite lumière à cette sombre facette qu'est le passé d'InGen et du Jurassic Park. Pourquoi pas. Komar méritait quand même une bonne torgnole mais d'ici là, nous verrons bien comment il s'en sort. Le vieux paléontologue gratta un papier de sa signature et soupira à nouveau. Putain de journée.

[RP TERMINE]

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Hammond
Admin
avatar

Messages : 468
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 28

MessageSujet: Re: Suivez le guide!   Mer 12 Nov 2014 - 15:59

Ce Rp est-il terminé ? Puis je l'archiver ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Hudson
Admin
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 25
Localisation : Isla Nublar

MessageSujet: Re: Suivez le guide!   Mer 12 Nov 2014 - 16:59

[RP terminé, désolé, j'ai oublié l'annotation à la fin de mon rp, je la rajoute]

_________________

Neuf roses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suivez le guide!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suivez le guide!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guide] Le charpentier
» [Guide]Du niv.0 au niv.2
» [Guide]Le prestige
» coulisseau et son guide
» [Guide]Du métier d'avocat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park World RPG :: Jurassic Park : The RPG :: Contexte & Réglements :: Contexte :: Historique :: Saison 2/Chapitre 2 : Reconstruction-
Sauter vers: