Forum RPG Jurassic Park/World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rendez-vous nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 22
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Rendez-vous nocturne   Sam 11 Jan 2014 - 23:42

22 janvier 2014 20h30 heure local Isla Nublar



Ce soir là, Marcos attendait deux invités. Il n'avait pas prévu de repas, pas d’apéritif, pas de partie de carte ou de console, non. Bon ok, peut être un petit café ou un thé pour les moins courageux.

La première personne qu'il attendait était Cole Hudson. Il lui avait envoyer un mail plusieurs jours avant l'attaque de Nublar. Ce guide touristique devenu gérant du Jurassic Park puis d'InGen ne semblait pas aussi pourrit que Shivak Garland, qui lui avait quitté son poste et disparut dans la nature. Le gestionnaire de la section paléontologique espérait voir en lui un allié de taille dans cette enquête car c'était cela le but de cette réunion nocturne. Il ne pouvait plus ce fier à Shaélynn Moore, elle qui ne donnait presque plus de nouvelles. Marcos l'avait considéré comme une amie, mais après l'épisode du bureau de Shivak, il ne savait plus quoi penser d'elle. Était-elle une traîtresse ? Travaillait-elle pour la Chimère ou Biosyn ? Une chose était sur, Marcos avait perdu confiance en elle. Et si c'était une personne mal attentionné, il se devait de prévenir Cole Hudson, que ce soit son compagnon ou non. Le paléontologue se doutait bien qu'il aurait sûrement une réaction partiale, mais peu importait. Il y avait une autre personne qui devait venir, et il comptait secrètement sur son aide.

Cette personne, c'était Emma Beckett. Chef de la sécurité, la jeune femme passé de blonde à brune il y avait quelques semaine attirait énormément le paléontologue. Belle et intelligente, elle semblait savoir mettre son avis de coté parfois pour faire ce qu'il fallait faire. Du point de vue de Marcos, il fallait bien ça pour mener tout un groupe de rangers et d'agents de la sécurité. Elle était un peu le coté téméraire et volontaire que Marcos aimait, le coté qu'il n'avait pas. Il n'avait eu que peu de nouvelles depuis le raid de Nublar de la jeune femme. Il l'avait aperçut quelques rares fois à San Diego et à Nublar, mais elle semblait débordé de travail. Le paléontologue avait donc décidé de ne pas l’embêter, lui même aillant fort à faire.

La veille, Cole l'avait contacté sur son téléphone portable. Il demandait des explications quand à son mail qu'il avait reçut. Marcos s'était empressé de lui donner un rendez-vous. Il avait ensuite décider de prévenir Emma, en qui il avait une confiance aveugle depuis l'épisode du mosasaurus. N'arrivant pas à la contacter, il lui avait envoyé un SMS. Simple directe, et comme pour Cole, il avait précisé d'en parler à personne.

Le paléontologue tournait comme un lion en cage dans le petit salon de son bungalow que lui prêtait InGen. Il martelait de ses pas le tapis de salon en tournant autours de la table basse. Il réfléchissait à comment il allait formuler ses phrases, quelles choses il pouvait se permettre de dire, lesquelles il ne pouvait pas.

Quelqu'un toqua à la porte. Marcos regarda sa montre : c'était l'heure. Il se dirigea vers la porte. Prenant son inspiration, il tira sur la poignet et ouvrit la porte.

« Je vous attendais. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Hudson
Admin
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 24
Localisation : Isla Nublar

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Mar 21 Jan 2014 - 18:39

Musique d'ambiance :
Spoiler:
 

Spoiler:
 

N’avoir d’autres choix que de rester sur place et attendre, laisser le temps au temps comme on le dit si bien. C’est ce à quoi était contraint Cole. Retenu captif dans ce bungalow, torturé par sa curiosité. Elle lui riait au nez tandis qu’il tournait en rond tel un lion en cage l’aurait fait. C’était un spectacle plutôt amusant et les enfants venaient le regarder à la fois admirer et effrayer, ne sachant que trop penser de tout cela. Il ne pouvait pas vraiment se déplacer ou tout du moins cela lui était difficile, c’était provisoire bien entendu. Les docteurs lui avaient dit qu’il boiterait pendant plusieurs jours et que, au fur et à mesure, il se rétablirait. D’ici là il lui était bien entendu interdit de conduire et, surtout, de trop forcer sur ses muscles. Malgré les nuages, il arrivait de temps à autre où la lumière pénétrait à l’intérieur des différentes pièces du bungalow qui restait néanmoins sombre. Cole réfléchissait, se prenait la tête encore et toujours. Son ordinateur ne pouvait définitivement pas lui apporter davantage d’informations qu’il ne l’avait déjà fait.

Comment en étaient-ils arrivés là ? Qu’est-ce que Marcos venait faire dans tout ça ? Etait-il un conducteur d’emmerde ? Un élément perturbateur ? Ou bien juste un coursier, le messager désigné à la tâche aussi difficile soit-elle ? Etait-il impliqué ? Curieux ? Méticuleux ? On dit que c’est la poule qui chante qui a pondu l’œuf. Que fallait-il alors pensé de lui ? Que voulait-il ? Comment pouvait-il croire une seule seconde que Shaélynn soit mêlée à ce genre d’affaire ?

C’était grotesque et ridicule. C’était si gros d’ailleurs que cela en attisait davantage sa curiosité, il ne pouvait croire une chose pareille mais il fallait qu’il le voit par lui même, qu’il le voit de ses propres yeux et qu’il discute ensemble calmement ou pas. Il fallait qu’il crève l’abcès, qu’il mette fin à cette tension que Marcos avait mis à jour. Il fallait qu’il comprenne pourquoi le chef des paléontologues pensait cela, comment en était-il arrivé à de telles conclusions et qu'il, pour finir, se rende compte des conséquences qu’il en découlait. S’il n’avait pas cité Shaélynn, Cole l’aurait probablement poussé et aidé dans sa démarche, il lui aurait probablement dit que s’il sentait quelques choses, s’il était persuadé de ce qu’il disait, qu’il devait aller jusqu’au bout de ses idées. Mais tout avait dérivé, elle était notée, elle était entraînée sans même s’en rende compte, marqué d’un « M » avant même d’avoir pu dire « ouf ». Il la jugeait trop vite, Cole se souvenait parfaitement du soir où elle était rentrée beaucoup plus tard que d’habitude, ce fameux soir où elle était couverte de contusions, de bleus en tout genre. La manière dont elle était apeurée, inquiète, ses pleurs. Comment pouvait seulement penser qu’elle fut une … une espionne après tout ça ? C’était tout juste inconcevable et il se devait de le dire à Marcos avant qu’il ne raconte on ne sait quoi à on ne sait qui.
Lorsque Cole avait contacté Marcos en lui demandant bien entendu des explications, ce dernier lui avait simplement donné un rendez- vous avec l’indicatif, bien évidemment, d'en parler à qui que ce soit et « surtout pas à Shaélynn ». Le gérant allait, de toute manière, probablement partir avant son retour, elle n'en saurait rien. Il avait pris soin de lui envoyer un sms en lui précisant qu’il ne dînait pas à la maison ce soir. Il lui avait également laissé un petit post it sur le frigo sur lequel il avait juste marqué : « I’m back later. Love U, see you pretty soon. Xoxo. Cole. ». Simple, direct et efficace. Il ne pouvait faire mieux. Il était sûr qu’elle verrait le message d’une manière ou d’une autre …

Les aiguilles tournaient, l’heure nous vieillissait petit à petit et bientôt il partirait rejoindre Marcos dans son bungalow. La journée avait été terriblement longue et la fatigue le guettait petit à petit. Il avait beaucoup trop suscité d’énergie à réfléchir et à se balader ici et là dans le mobil home. On pouvait presque imaginer qu’il avait fait l’équivalent d’un jour de marche uniquement en tournant en rond en intérieur. C’était dire à quel point cette histoire le travaillait. La nuit était peu à peu tombée sur l'île, on pouvait entendre de temps à autre des grillons chantaient au clair de Lune qui malgré les nuages éclairaient un peu la pénombre. Son réveil sonna finalement, un titillement auditif agréable à entendre comme le clairon que font les adultes pour appeler leurs fils ou filles à manger, comme l’alarme brutale que les employés apprécient quand il s’agit de l’heure de la pause ou encore comme le cri strident de la cuillère sur la gamelle du chien pour qu’il vienne déguster sa pâté. Cole s’était habillé, il avait bien évidemment mis un costume, il se devait d’être présentable en toute circonstance. Il en était de l’image qu’il représentait aux employés mais aussi aux gens, aux potentiels clients. Il se devait d’avoir une prestance, de se mettre en valeur pour vendre son produit. Il prit sa béquille, ses cachets qu’il devait prendre à chaque repas sans exception et il se mit en route en prenant soin de refermer derrière lui la porte du bungalow. Le couple avait chacun un double des clés qu’ils gardaient précieusement sur eux. Même si, il fallait le dire, Cole ne s’en était jamais servi auparavant puisqu’il ne pouvait évidemment pas vraiment sortir de cet endroit. Et c’est finalement au bout de quelques minutes que, tant bien que de mal, il arriva sur le lieu du fameux rendez-vous. Il vérifia rapidement sa coiffure et l’état de son habit puis, prenant une grande inspiration, il frappa finalement à la porte du bungalow de Marcos. Le stress commençait à lui monter à la tête, lui papillonner le ventre et lui donner des hauts le cœur.

Qu’allait-il pouvoir lui dire ? Comment allait-il lui dire ? Comment devait-il réagir ? Comment devait-il lui parler ? Qu’est-ce que Marcos allait lui révéler d’autres ?

Tant de question qui, durant une fraction de seconde, lui parcourait le cerveau tandis qu’il entendait les pas du jeune homme s’approchés de la porte d’entrée. C’était maintenant, c’était l’heure. La  porte s’ouvrit après un court moment.


- Je vous attendais.

- Bonsoir, j’espère que je ne suis pas en retard ? Je vous ai fait attendre ? Ce n’est pas facile de se déplacer avec ça sur les graviers ou sur le sable vous savez, dit-il avec un léger sourire en montrant la béquille.


Les deux hommes se serrèrent la main de manière amicale et professionnelle, Marcos l’invita à entrer et à s’installer sur une des chaises ce qu’il fit s’en se faire prier davantage. Le paléontologue regardait l’heure, il semblait attendre quelqu’un d’autre et un couvert de plus semblait confirmer que, en effet, une personne était encore attendue à cette table. Cole décidait donc de ne pas briser ce silence qui était à la fois pesant et lourd mais reposant et agréable pour les oreilles. A cette heure-ci, il n’y avait quasiment plus aucun bruit dans le parc. Les employés étaient pour la plupart déjà couchés et attendaient que la journée de demain commence, les dinosaures restaient discret surtout avec les bruits que les machines produisaient mais aussi avec les récents évènements. Comme quoi, cela avait été une épreuve difficile pour tout le monde. Le gérant se contenta de poser ses pieds sous la table, de croiser les bras et d’attendre que la personne attendue arrive. Marcos en fit quasi de même. Qui que ce soit, elle n’allait pas tarder à arriver. Le rendez-vous pourrait alors réellement commencer.

_________________

Neuf roses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Beckett

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/10/2013

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Mer 22 Jan 2014 - 21:11

PV : MARCOS-COLE-SHAE


♦ La journée de ce 22 janvier 2014 fut vite passée. La responsable des rangers au Jurassic Park après s’être blessée durant l’attaque de l’île début du mois, reprenait peu à peu du poil de la bête. Suite  à la mort lente et répugnante des deux jeunes soldats de KC et après avoir récupéré l’arme dévastatrice qu’avait découverte Shivak de la main du sniper de la Chimère, la jeune femme était montée se reposer au-dessus de la tour panoramique en attendant que les choses se calment. Ensuite elle fut emmenée quelques jours à l’hôpital pour soigner sa blessure comme il le fallait. Maintenant que tout était plus ou moins revenu dans l’ordre point de vue sécurité ou toutefois en apparence, elle pouvait enfin prendre un peu plus de temps pour elle. Emma, sous le conseil d’Erin une amie paléobotaniste qui travaillait pour Shaé, prenait des tisanes à base de plantes qui permettaient à sa blessure de se cicatriser plus vite et qui  servait également d’anti douleur. Sa côte se réparait doucement mais ce n’était pas encore parfait. La jeune femme faisait confiance aux médicaments mais parfois prendre des remèdes naturels lui convenait parfaitement. De plus Erin se révélait être une jeune femme fort sympathique. La gardienne du parc l’avait rencontrée lors de la remise sur pied de l’île après le passage de La Chimère. En visite de routine au Jurassic Garden pour vérifier si tout allait pour le mieux, elle était tombée sur la rouquine qui tapa un brin de causette avec elle et qui se révéla être de bien bonne compagnie.

Il était 20h exactement et la jolie brune rentra chez elle, accueillie par des baisers et pleins de questions sur sa journée de la part de son compagnon. Il avait dû s’ennuyer ferme, lui qui ne pouvait pas s’empêcher de bouger constamment. Après quelques minutes enlacés et heureux, la jolie brune repoussa doucement son homme pour se changer et se préparer pour son rendez-vous. En effet, la chef de la sécurité avait reçu la veille un sms sur son smartphone qui lui donnait rendez-vous pour une affaire de la plus haute importance. Ce message de Marcos Shannon l’intriguait et elle en avait parlé à Shivak qui avait élu domicile chez elle depuis l’attaque de La Chimère. Ce jour-là, ce dernier lui avait raconté tout ce qu’il savait et qu’elle ignorait. Son compagnon avait joué carte sur table avec elle et lui avait tout raconté. Elle fut surprise d’apprendre que entre autres, Shaélynn était une espionne travaillant pour Byosin et qu’ils s’étaient battu elle et lui à main nue après la cérémonie de répartition ou encore que Shivak avait dû tromper, tuer, torturer ou encore tricher pour servir La Chimère. La ranger avait été complètement perdue sur le coup d’apprendre autant de choses horribles de la part de l’homme qu’elle aimait. Elle en avait presque chialer tellement elle avait du mal de croire qu’il était capable de tout cela. Mais comme à chaque fois il avait réussi à la calmer et à la rassurer. Dans ces bras, toutes choses négatives s’envolaient. Plus jamais il ne travaillerait pour cette organisation.

En repensant au secret d’Hammond, la gardienne du parc se rappela d’un détail qu’elle avait complètement oublié depuis cette fameuse journée où ils avaient accosté sur Nublar. Des images lui revinrent en mémoire : Nina Cortez, les invités apeurés, le capitaine de l’Ambre, Pearce Sanders, ses rangers morts, Hammond, la petite boîte dorée close qui refermait quelque chose de très important… Elle l’avait complètement oubliée. Emma jura en son for intérieur d’avoir zappé une chose aussi importante. Maintenant qu’Hammond était mort, elle devait récupérer cet artefact et le mettre dans un lieu un peu plus sécurisé que dans le sol en dessous d’une fougère. Elle se jura d’aller récupérer la boîte le lendemain. Hammond l’avait défendue d’ouvrir mais elle était curieuse et voulait savoir ce qu’il y avait à l’intérieur. La jolie brune voulait savoir ce pour quoi Pearce Sanders et ses hommes les avaient envahis sur le bateau cette fameuse nuit-là. Elle n’en avait parlé à personne, pas même à Shivak. Elle avait en quelque sorte tenu sa promesse envers son défunt patron.

Les minutes s’écoulaient inlassablement et lorsqu’Emma regarda enfin son horloge au mur du bungallow, il était 20h35. Elle était en retard de 5 minutes déjà. La ranger avait horreur d’être en retard et de faire attendre les gens. Elle appréciait Marcos et le trouvait vraiment sympathique et très compétent. Certes Emma l’avait qualifié d’à peu près tous les noms lors de la fuite du Mosasaure sur Nova mais à force de travailler avec lui, elle avait fini par apprécier sa personnalité un peu atypique. Elle serait volontiers amie avec lui si l’occasion se présentait. La chef de sécurité se pressa donc et après avoir affirmé qu’elle ne rentrerait pas trop tard et après avoir déposé un dernier baiser sur les lèvres de Shivak, elle sortit sous un ciel bleu foncé et mouchetés de quelques petits points lumineux pointant déjà à l’horizon. Le crépuscule était assez frais et l’atmosphère calme. Seuls les bruits de la nature comme des insectes, le vent ou encore un oiseau retardataire qui poussait un cri strident venait briser le calme apparent.

La jeune femme arriva très vite au point de rendez-vous qui n’était autre que l’habitation de Marcos. Elle frappa deux coups à sa porte et attendit en écoutant attentivement. Le bruit d’une chaise qui frotte contre le sol, des éclats de voix et des pas puis finalement la clinche de la porte qui se met en mouvement. La porte s’ouvrit sur un Marcos anxieux mais qui ne manqua pas de lui faire un grand sourire en constatant que c’était elle. Le jeune homme la salua et la fit entrer. Tout en lui répondant avec bonne humeur, Emma remarqua la présence d’une autre personne et pas des moindre, le nouveau gérant du parc en personne : Cole Hudson. Elle avait déjà pu travailler à plusieurs reprises avec lui et c’était le compagnon de Shaélynn. Emma l’aimait bien mais sans plus. La ranger avait appris qu’il avait été victime de l’explosion kamikaze du précédent gardien du parc Josh Solomon. Il avait dû vivre un enfer jusqu’à maintenant. Heureusement que Shaé était là pour l’aider à surmonter cette épreuve tant psychologique que physique. Elle le salua et le gratifia d’un sourire et lui demanda des nouvelles brèves de son bien-être physique actuel. Le psychique ne la regardait pas. Tous en s’asseyant enfin, Emma regarda les deux hommes tour à tour et décida de prendre la parole. Elle voulait savoir pourquoi elle était là en compagnie de Marcos et de Cole.

« Je vous avoue que je suis intriguée par cette réunion nocturne. Pourquoi nous avoir demandé de venir Marcos ? Ton message était peu explicite. J’aimerais plus d’explications si tu veux bien »

Emma s’adossa confortablement à la chaise avant de croiser ses jambes et d’écouter les réactions.



Dernière édition par Emma Beckett le Lun 24 Fév 2014 - 2:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 22
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Mer 22 Jan 2014 - 22:37

Celle que Marcos attendant était arrivé. Emma, malgré quelques minutes de retard pointa le bout de son nez à la porte. Amicalement, le paléontologue l'incita à entrer à lui fit la bise. Il lui montra la table d'une main tendit qu'il fermait la porte lui faisant comprendre qu'il serait pieux pour elle qu'elle s'assoit. Le paléontologue n'avait aucune idée de sa réaction et du temps que durerait leur entrevue. Privilégiant la prudence, le paléontologue ferma les volets et les rideaux. Il faisait pourtant chaud et le paléontologue laissait souvent les fenêtres ouvertes afin de créer une petite brise agréable. Mais là, ce soir là, personne ne devait savoir qu'il avait du monde chez lui. Personne. Il se dirigea ensuite vers la cuisine et mit la cafetière en route tout en proposant un café à ses occupants. Rien ne présageait qu'il allait s'agir d'une réunion ultra confidentielle. Marcos aurait tant préféré que ce soit une simple soirée sympathique, à se perdre dans les yeux d'Emma tout en l'écoutant dire ne serait-ce que n'importe quoi. A la place il devait s’accommoder des dangers de la Chimère et de Biosyn... Le paléontologue revint vers ses convives et s’essaya avec eux. Il croisa ses mains d'un air grave, cherchant les mots adéquates.

« Emma, Cole, avant que je commence à vous raconter quoi que ce soit, il faut que me vous me juriez que vous ne direz rien à personnes hors de cette pièce. La sécurité de bon nombres de personnes si ça ce trouve dépendra de ce silence. »

Ces interlocuteurs semblaient intelligents et mesurer l'impacte de ce qui allait peut-être être dit. Aussi ils hochèrent de la tête montrant leur acquiescement.

« Ça fait plusieurs semaines que j'enquête de mon coté sur tous les derniers événements qui se sont produits. Si j'ai décidé d'en parler qu'a vous c'est qu'il y a une bonne raison. Emma, je te connais maintenant depuis... je ne compte plus les semaines, même si c'est récent que je te tutoie. » Le paléontologue esquissa un léger sourire et continua. « J'ai une confiance absolue en toi, tu es la chef des rangers et je sais que rien ne t'es impossible. Toi Cole, je me permet se soir de te tutoyer, tu ne sembles pas être aussi cachotier que John Hammond, malgré tout le respect que j'ai pour lui, ou que Shivak Garland. J'ose espérer que tu es un gérant de parc honnête et que je peux me fier à toi. De plus, je sais que tu es en relation avec Shaélynn Moore que je connais bien, enfin que je connaissais bien, et je me dois, je pense, de te dire les trucs louches que j'ai découverts la concernant. »

Le paléontologue fit une pose. Il savait déjà qu'il ne pourrait plus reculer, qu'il en avait soit trop soit pas assez. Il fallait continuer.

« Revenons en arrière il y a un mois, le 20 décembre précisément. Vous vous souvenez surement de cette date. Vers midi je crois, j'ai été contacté par radio par Brandon Colomes. Il avait un problème avec le mosasaurus femelle sur Nova, et j'étais un des seul paléontologue de libre. J'y ai donc été. On connait tous la fin de l'histoire mais pas les détails. Après être arrivé sur place, on a vite remarquer qu'il y avait quelque chose à l'extérieur. On a donc été voir avec Brandon, sauf que celui-ci ne m'a pas attendu et il s'est fait...»

Marcos s’arrêta un instant. Il se rappelait de l'eau rougit par le sang, du mosasaurus qui fonçait sur lui... De l'explosion...

« Il s'est fait attraper par le mosasaurus et lorsque j'ai lancé mon harpon la bouteille de gaz sous pression à exploser et lui avec... Mais ce n'est pas lui que je visais à la base. Je visais le mosasaurus qui l'avait attrapé, et ce mosasaurus n'était pas la femelle dans l'enclos de Nova non, mais un gigantesque mâle, à l'extérieur oui je dis bien à l'extérieur de l'enclos ! J'ai dis dans mon rapport qu'il s'agissait d'un mosasaurus créé par InGen, mais j'ai maintenant la preuve que c'est faux. »

Marcos se leva et se dirigea dans sa chambre. Il prit le petit tas de photos qu'il dissimulait dans un tiroir et revint une minute plus tard. Il y avait sur les photos la puce, endommagé, un screenshoot de « l'affaire M » sur le serveur sécurisé d'InGen, avec en photo le corps décapité du mosasaurus de la Chimère, les sédiments noirs aussi.

« J'ai réussis à rentrer dans les serveurs sécurisés d'InGen, du moins en partit. Il s'agit de serveurs imbriqués les un dans les autres, avec à chaque fois des sécurités différentes. Certains de ces serveurs dates d'il y a plu de vingt ans... Mais bien que j'ai trouvé pas grand chose, j'ai réussis à mettre le doigt sur des anomalies. Après l'accident, qu'est devenu la carcasse ? Vous les rangers étiez occupés à remettre la femelle mosasaurus dans son enclos, mais le mâle décapité lui ? Pour toute réponses officiels ont à eu « incinérations pour cause de préservations d'hygiènes et préventions d'épidémies. » Mais en réalité c'est pas ça. Il l'on emmenée dans un des laboratoires qu'ils ont au Costa Rica, il l'on congelé, et on fait tous les tests possibles et inimaginables dessus à la recherche du moindre indice. Je me suis présenté en disant venir de la part d'Hammond, donc forcément en tant que directeur de section et avec ce motif je suis rentré sans trop de soucis. J'ai vu la carcasse de l'animal. Entre les écailles j'ai vu du sable noir. Je les analysé. Verdict, on en trouve pas sur Isla Nova. Mieux encore, il existe qu'un endroit au monde où on peut trouver du sable noir de 45 Ma, comme le sable sur le mosasaurus : le large du Costa Rica. J'ai précisé ma recherche au maximum et je suis tombé sur deux îles : Isla Pena et Isla Muerta. Pena n'est qu'un cailloux vierge je pense, mais Muerta... cette île est assez grande pour y cacher des choses. De plus, il n'y a aucunes cartes de cette île nul part, il est impossible d'avoir des images satellites de sa surface et aucunes communications ne sont reçut ou émise de là bas. »

Le paléontologue montra alors la photo avec la puce.

« Et cette puce où il est gravé dessus K-C, vient de la carcasse de la bestiole. En résumer, un mosasaurus adulte, qui vient de Muerta, et qui appartiendrait à la Chimère. Les preuves sont là, en photo, car je garde les preuves dans un lieu secret, mais elles existent. »


Marcos se tut. Ce n'était que le début, les personnes qu'il allait ensuite ciblés feraient des informations de choix. Il fallait déjà qu'Emma et Cole digère ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Hudson
Admin
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 24
Localisation : Isla Nublar

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Dim 26 Jan 2014 - 18:31

Peu de temps après son arrivée, deux nouveaux coups frappèrent la porte d'entrée. Ils résonnèrent dans la tête de Cole comme s'il prenait finalement conscience de la situation, de ce qu'il se passait et de ce qu'il allait se passer. Marcos murmura quelque chose que le gérant ne comprit pas réellement et ce dernier se leva pour ouvrir à la tierce personne et lui tapa la bise, ce que le gérant trouva un peu étrange sur le moment. La troisième personne était enfin arrivée, elle s'était fait un peu désirée et quelle « elle » en effet. L'attente n'avait pas été si longue que ça mais le silence était si oppressant et la tension si .. présente que cela avait paru durée une éternité. Emma Beckett était ravissante ce soir comme pour la plupart des soirs d'ailleurs. C'était ce qu'il y avait de surprenant chez cette femme, l'idée machiste qui nous conduit pas bien loin en général, la question fatidique du comment une si belle créature comme Emma pouvait terminer au poste de chef de section des Rangers. On pense bien souvent les Rangers comme étant stupides, brutes, violents et autres, on les juge, on les observe et on se dit « M'ouais, ces mecs là pensent avec leurs bras » puis on voit Emma et on se remet en question. Est-ce qu'elle est sacrément caractérielle ou bien est-ce qu'elle a certains « atouts » qui lui on permit d'atteindre certains postes … ? C'est évidement la question que se pose tout homme mais on découvre finalement, lorsque bien entendu on est réfléchi, le dilemme et la douleur que cette femme a pu ressentir. Les mots blessent bien souvent plus que les coups, combien d'insultes, de propositions étranges et de choses dérangés a-t-elle vécu et subit durant sa vie ? Elle était probablement la femme la plus forte que Cole n'avait jamais vue. Ces exploits et son courage notamment avec le Mosasaure étaient connu au sein de l'entreprise et on pouvait se féliciter de l'avoir à la tête des Rangers. Les ragots et les potins circulaient rapidement sur la petit île d'Isla Nublar et aussi bizarre que cela puisse paraître, chaque îles avaient sa propre idée sur sa voisine, chacun racontait quelques choses sur l'autre sans pour autant que cela soit vrai ou … faux. Plus c'était gros et plus cela passait, c'est fou ce que les gens pouvaient se raconter entre eux et surtout ce qu'il arriver à faire croire.  
Cole avait eu de nombreuses occasions de travailler avec Emma et, à chaque fois, cela c'était déroulé avec respect et de manière très professionnel, ni plus ni moins. Quoi qu'il en soit, le gérant ne s'attendait pas à la voir ici ce soir. Ils se saluèrent et s'échangèrent un sourire, elle s'arrêta un instant sur des questions banales, sur son rétablissement et elle finit pas s'asseoir. Professionnel et respectueux, ni plus ni moins.

- « Je vous avoue que je suis intriguée par cette réunion nocturne. Pourquoi nous avoir demandé de venir Marcos ? Ton message était peu explicite. J’aimerais plus d’explications si tu veux bien »

Marcos ferma les volets et les rideaux, il faisait chaud et c'était une coutume plutôt étrange que de laisser les fenêtres fermées. La plupart des gens les laissait ouverte sur l'île, la brise était agréable et les bruits reposant. Le paléontologue proposa du café que Cole accepta volontiers et il commença les choses sérieuses.

- « Emma, Cole, avant que je commence à vous raconter quoi que ce soit, il faut que me vous me juriez que vous ne direz rien à personnes hors de cette pièce. La sécurité de bon nombres de personnes si ça ce trouve dépendra de ce silence. »

Intrigué, Cole se contenta de hocher la tête en guise d'approbation … Qu'allait-il pouvoir dire … ?

- « Ça fait plusieurs semaines que j'enquête de mon coté sur tous les derniers événements qui se sont produits. Si j'ai décidé d'en parler qu'a vous c'est qu'il y a une bonne raison. Emma, je te connais maintenant depuis... je ne compte plus les semaines, même si c'est récent que je te tutoie. J'ai une confiance absolue en toi, tu es la chef des rangers et je sais que rien ne t'es impossible. Toi Cole, je me permet se soir de te tutoyer, tu ne sembles pas être aussi cachotier que John Hammond, malgré tout le respect que j'ai pour lui, ou que Shivak Garland. J'ose espérer que tu es un gérant de parc honnête et que je peux me fier à toi. De plus, je sais que tu es en relation avec Shaélynn Moore que je connais bien, enfin que je connaissais bien, et je me dois, je pense, de te dire les trucs louches que j'ai découverts la concernant. »

Cole ne savait déjà pas trop comment réagir à tout ça, que devait-il penser de l'homme qui se trouvait devant lui ? Les ragots et les potins sont ridicules, parfois ignobles, drôles ou gênants. Une chose comme celle là … Une enquête de son côté … Mais pour qui se prenait-il ? Un policier ? LAPD ? FBI ? James Bond ? Inspecteur Gadjet ? Il avait maintenant toute l'attention du gérant …

- « Revenons en arrière il y a un mois, le 20 décembre précisément. Vous vous souvenez sûrement de cette date. Vers midi je crois, j'ai été contacté par radio par Brandon Colomes. Il avait un problème avec le Mosasaurus femelle sur Nova, et j'étais un des seul paléontologue de libre. J'y ai donc été. On connaît tous la fin de l'histoire mais pas les détails. Après être arrivé sur place, on a vite remarquer qu'il y avait quelque chose à l'extérieur. On a donc été voir avec Brandon, sauf que celui-ci ne m'a pas attendu et il s'est fait...»

Cela avait pour tous un moment difficile et Cole comprenait ce qu'il ressentait, davantage encore aujourd'hui … Les morceaux de chairs qui flottaient sur l'eau, le sang qui tapissait le sol de sa couleur rouge provocante … Cole, toujours intéressé par le narrateur, prit une, deux gorgées du café que le paléontologue lui avait servi. Il ne voyait absolument pas où Marcos voulait en venir mais il était persuadé qu'il allait bien vite le savoir …

- « Il s'est fait attraper par le Mosasaurus et lorsque j'ai lancé mon harpon la bouteille de gaz sous pression à exploser et lui avec... Mais ce n'est pas lui que je visais à la base. Je visais le Mosasaurus qui l'avait attrapé, et ce Mosasaurus n'était pas la femelle dans l'enclos de Nova non, mais un gigantesque mâle, à l'extérieur oui je dis bien à l'extérieur de l'enclos ! J'ai dis dans mon rapport qu'il s'agissait d'un Mosasaurus créé par InGen, mais j'ai maintenant la preuve que c'est faux. »

Marcos se leva subitement et se dirigea vers une des pièces de son bungalow, il en revint quelques instants plus tard avec des photographies à la main. On pouvait y voir une puce électronique endommagée, un Mosasaure décapité et d'autres choses que Cole ne comprenait pas vraiment. Où voulait-il en venir ? Et Shaélynn dans tout ça ?

- « J'ai réussis à rentrer dans les serveurs sécurisés d'InGen, du moins en partit. Il s'agit de serveurs imbriqués les un dans les autres, avec à chaque fois des sécurités différentes. Certains de ces serveurs dates d'il y a plus de vingt ans... Mais bien que j'ai trouvé pas grand chose, j'ai réussis à mettre le doigt sur des anomalies. Après l'accident, qu'est devenu la carcasse ? Vous les rangers étiez occupés à remettre la femelle Mosasaurus dans son enclos, mais le mâle décapité lui ? Pour toute réponses officiels ont à eu « incinérations pour cause de préservations d'hygiènes et préventions d'épidémies. » Mais en réalité c'est pas ça. Il l'on emmenée dans un des laboratoires qu'ils ont au Costa Rica, il l'on congelé, et on fait tous les tests possibles et inimaginables dessus à la recherche du moindre indice. Je me suis présenté en disant venir de la part d'Hammond, donc forcément en tant que directeur de section et avec ce motif je suis rentré sans trop de soucis. J'ai vu la carcasse de l'animal. Entre les écailles j'ai vu du sable noir. Je l'ai analysé. Verdict, on en trouve pas sur Isla Nova. Mieux encore, il existe qu'un endroit au monde où on peut trouver du sable noir de 45 Ma, comme le sable sur le Mosasaurus : le large du Costa Rica. J'ai précisé ma recherche au maximum et je suis tombé sur deux îles : Isla Pena et Isla Muerta. Pena n'est qu'un cailloux vierge je pense, mais Muerta... cette île est assez grande pour y cacher des choses. De plus, il n'y a aucunes cartes de cette île nul part, il est impossible d'avoir des images satellites de sa surface et aucunes communications ne sont reçut ou émise de là bas. »

Il montra la puce électronique sur la photographie et poursuivit ses explications. Cole prit une autre gorgée de son café qui ma foi n'était pas si mauvais que ça. Son esprit grand ouvert, il l'écoutait attentivement.

- « Et cette puce où il est gravé dessus K-C, vient de la carcasse de la bestiole. En résumé, un Mosasaurus adulte, qui vient de Muerta, et qui appartiendrait à la Chimère. Les preuves sont là, en photo, car je garde les preuves dans un lieu secret, mais elles existent. »

Les informations circulaient à une vitesse fulgurante dans le cerveau du gérant. Il était tout d'abord légèrement perturbé par l'idée que Marcos ai eu accès si facilement aux serveurs sécurisés d'InGen. Ces explications étaient cependant très claires, aussi claires qu'il le pouvait et dans la précipitation, l'excitation et l'inquiétude que pouvait ressentir le jeune homme, il lui arrivait parfois d'en perdre ses mots mais tout restait clairs, net et précis, malheureusement. Cole ne voyait toujours pas ce que Shaélynn avait à faire là-dedans mais il savait, au regard du paléontologue, qu'il n'avait pas terminé et qu'il attendait de voir comment Emma ainsi que le gérant allait réagir. Il balayait son regard de gauche à droite.
Malicieux, construit et réfléchis, Marcos a toujours été quelqu'un de discret au yeux de Cole. Ils ne s'étaient pas croisés si souvent que ça, leurs métiers et leurs rôles au sein de la société était bien différent en de nombreux points et ils n'avaient pas eu beaucoup de chance de travailler ensemble. Ils ne se connaissaient pas vraiment au final mais, pourtant, le gérant lui faisait confiance. Marcos était quelqu'un de discret et d'intelligent, de sérieux et de professionnels. Cole n'aurait, malgré tout ça, jamais pensé qu'il puisse mener une enquête à lui tout seul.

Pour quelles raisons s'était-il jeté dans une entreprise aussi complexe ? Depuis combien de temps l'avait-il commencé ? Qu'est-ce qui l'avait poussé à se lancer là-dedans ?
Tant de questions que Cole voudrait lui poser et il aurait bien entendu l'occasion de les poser mais il ne voulait pas le couper dans son élan, il avait définitivement d'autres choses à dire, à raconter et à expliquer.
Qu'est-ce que tu savais Marcos ? Qu'est-ce que tu ne disais pas ? Cole et Emma n'était pour l'instant que les observateurs de ce spectacle, de ce conte, de cette histoire sorti d'un imaginaire beaucoup plus proche qu'on ne l'aurait pensé. Machination ? Imagination ? Illusion ? Réalité ? Toutes ces positions impliqués quelques choses de tristes, de terribles et qu'on ne pourrait pas changer. Quoi qu'il en soit, le paléontologue les menait là où il le voulait, dans la direction qu'il voulait et surtout, désormais, quand il le voulait. Il avait absolument toute l'attention concentré sur lui et, par la même, il se devait de faire attention aux mots qu'il allait employé dans la suite de ses explications. Il avait déjà parcouru des terrains et des routes qui étaient largement valable d'un licenciement … Mais il avait été franc et direct d'une certaine manière, tout cela était réfléchi visiblement et il n'avait pas pris ces décisions à la légère.

Qu'est-ce qu'il savait ? Que pouvait-il savoir d'aussi gros et important pour prendre le risque d'être renvoyer ? K-C auraient soit disant réussi à recréer des spécimens ? Pourquoi organisé cette attaque sur les bateaux dans ce cas, pourquoi attaqué l'île s'ils ont réussi à faire ce pourquoi tant de sociétés se battent ? Biosin voulaient ça, mais K-C, que voulaient-ils ? Que voulaient-ils durant cette attaque ? L'avaient-ils trouvé ? Quels étaient leurs buts ?

Tant de questions qui ont du et qui doivent peut être encore traversé l'esprit de Marcos … Quand Cole se contentait de se les poser et de les penser, le paléontologue lui avait cherché des réponses et en cela il éprouvait un certain respect pour lui. Le gérant n'avait pas ressenti le besoin de se plonger davantage là-dedans même si indirectement ça le concernait … Maintenant que Marcos avait attisé sa curiosité, pourrait-il en sortir ? Cole aurait fait n'importe quoi pour se rappeler ce que Josh lui avait dit cette fameuse journée … Peut être que c'était quelques choses d'important, de grand et qui concernait cette affaire. Ça l'était probablement puisque, indubitablement, il en était mort. Le gérant s'en voulait tellement, pourquoi avait-il fallu qu'il oublie, pourquoi avait-il fallu qu'il meurt … ? Cole avait peur de voir jusqu'où Marcos allait aller mais il l'attendait, de pied ferme …

Le gérant acquiesça et dit finalement d'un air dubitatif …

- « Tu peux continuer, nous t'écoutons ! Les questions/réponses viendront ensuite, tu as toute mon attention. »

Il gratifia le paléontologue d'un sourire un peu gêné tout en gardant un air sérieux mais aussi sévère, inquiété par la suite. Cole jeta un rapide coup d’œil sur la jeune femme qui semblait tout aussi intrigué que lui.

Pourrait-il en sortir un jour ?


Spoiler:
 

_________________

Neuf roses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Beckett

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/10/2013

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Mar 28 Jan 2014 - 21:27

PV : MARCOS-COLE-SHAE


♦ Le paléontologue ne répondit pas tout de suite à sa question préférant aller fermer les fenêtres de son bungalow. Il n’avait visiblement pas envie que l’on entende ce qu’il avait à dire. Emma l’observa faire avec attention. La jeune femme remarqua que le sérieux n’allait pas à Marcos. Elle le préférait souriant et de bonne humeur. Là il était tout simplement anxieux et assez fermé. Il devait avoir des choses graves à leur annoncer pour réagir de la sorte. Il revint quelques secondes après s’asseoir auprès d’eux.

« Emma, Cole, avant que je commence à vous raconter quoi que ce soit, il faut que me vous me juriez que vous ne direz rien à personnes hors de cette pièce. La sécurité de bon nombres de personnes si ça ce trouve dépendra de ce silence. »

Décidément, le jeune homme était fort mystérieux ce soir et la ranger fronça légèrement les sourcils tout en acquiesçant pour le rassurer sur son silence. Qu’avait-il de si important à leur dire pour qu’il demande leur présence à Cole et à elle-même ?

Finalement il s’adressa à chacun d’eux tout en leur apprenant enfin le sujet de cette réunion en petit comité. Le chef des paléontologues leur avoua qu’il avait fait sa propre petite enquête sur les événements arrivés récemment sur les deux parcs. La jeune femme ne comprenait pas pourquoi il se mêlait de ces histoires qui ne le concernaient pas directement. Son boulot n’était pas d’enquêter mais de trouver des fossiles avec de l’Adn viables. Il fouinait dans des affaires qui un jour le dépasseraient et ce n’était pas une bonne chose pour lui. Son truc c’était les dinos pas les malfaiteurs du genre de la Chimère. Emma s’inquiétait de ce qui pourrait lui arriver s’il continuait ses recherches sans protections ou aide.

Marcos expliqua ensuite à ces deux attentifs interlocuteurs les raisons pour lesquelles il les avait appelé eux et personne d’autre. Le paléontologue expliqua qu’il pensait que Cole était beaucoup moins cachottier que Hammond ou encore Shivak. Emma resta impassible en entendant son nom *Il n’a pas tout à fait tort en ce qui concerne Shivak* pensa-t-elle mi amusée et mi agacée. *Tout ce que j’espère c’est que Marcos ne va pas trop s’attarder sur lui*. Enfin il parla de Shaélynn à Cole en le mettant en garde. Le jeune homme savait des choses louches à son sujet et il voulait les révéler au nouveau gérant du parc. Emma ne fut pas du tout surprise des paroles du chef des paléontologues. Certes elle avait été dégoûtée d’apprendre que sa meilleure amie lui mentait depuis tout ce temps mais elle avait plus ou moins digéré la nouvelle. Il fallait cependant qu’Emma ait une petite conversation avec elle. Bref, si Marcos les avait appeler pour leur dire des choses qu’elle savait déjà ça allait être assez ennuyeux.

Le paléontologue en chef repris ensuite son monologue au sujet de son enquête. Il rappela l’affaire Mosasaure sur le Jurassic Sea life. Il raconta en détails du début jusqu’à la fin ce qui c’était passé. Emma avait lu son rapport et elle connaissait déjà toute l’affaire mais elle le laissa continuer car ça lui semblait important de leur répéter. Toutefois elle ne voyait pas trop où il voulait en venir. Pour leur montrer une preuve de ce qu’il avançait, le paléontologue alla chercher des photos diverses. L’une montrait le mosasaure en piteux état, un screen shot d’elle ne savait quoi, une autre de ce qui semblait être une puce et d’autres dont la jeune femme n’arrivait pas à distinguer la nature. Comment avait-il réussi à avoir toutes ses photos ? Il leur apprit par la suite qu’il avait piraté les serveurs d’InGen. Ca ne plut pas du tout à Emma de savoir ça.

*Il était hackeur dans une autre vie ou quoi ? Nedry est-il au courant qu’on a forcé les barrières de sécurités informatiques ? Si même Marcos arrive à pénétrer sur les serveurs sans autorisation faut pas demander comment c’est protégé tout ça. Il faut que j’aille le voir un de ses jours. J’en ai marre que n’importe qui fasse n’importe quoi, n’importe quand.*

La gardienne du parc était de plus en plus agacée. Son travail était de veiller à la sécurité sur l’île certes mais tout de même la sécurité passait également par les ordinateurs. Bref, d’après Marcos le reptile marin aurait été emmené discrètement dans un laboratoire au Costa Rica pour qu’on puisse effectuer des analyses sur ce dernier. Encore une fois, Emma se demanda si Elina Moldovan était au courant. Les traces noires sur la photo se révélait être, encore d’après le paléontologue, du sable vieux de 45 MA. Et ce dernier ne se trouvait que sur les côtes du Costa Rica et plus précisément sur Isla Muerta et Pena deux des îles de l’archipel des cinq morts ou se situaient également Nublar et Sorna. Autant dire que c’était à des milliers de kilomètres de Nova.

- « Et cette puce où il est gravé dessus K-C, vient de la carcasse de la bestiole. En résumé, un Mosasaurus adulte, qui vient de Muerta, et qui appartiendrait à la Chimère. Les preuves sont là, en photo, car je garde les preuves dans un lieu secret, mais elles existent. »

Marcos commençait à en savoir beaucoup trop. Il ne devait pas en découvrir plus. Emma ne savait pas trop comment réagir à tout cela. Elle ne savait pas comment demander à Marcos d’arrêter de fourrer son nez partout au risque d’un jour se faire descendre par un mec de chez KC ou quelqu’un d’autre. La jeune femme était curieuse de connaître l’opinion de Cole qui ne disait rien et écoutait attentivement tout en buvant son café. Finalement l’ancien guide prit brièvement la parole pour encourager le chef de section à poursuivre. Emma se taisait. En pleine réflexion, elle attendait que le jeune paléontologue continue ses révélations. Surement à l’instar de son compagnon de fortune, Emma était curieuse de savoir si elle allait apprendre quelque chose de nouveau ce soir.



Dernière édition par Emma Beckett le Lun 24 Fév 2014 - 2:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 22
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Sam 1 Fév 2014 - 23:19

Il les tenait. A voir leur petits yeux fixé sur lui, leur intention rivé sur sa personne, Marcos savait il avait réussis à accroché son auditoire. Cole Hudson l'incita à continuer, mais Emma elle se tue, étant surement du même avis. Elle ne laissait rien paraitre sur son visage. Et du goût de Marcos c'était assez perturbant. L’appuierait-elle ? Était-elle d'accord avec ce qu'il avait fait, alors que cette enquête relevé plutôt des compétences de la ranger ? Cole Hudson lui, semblait pour le moment conquis pas les arguments du paléontologues. Mais lorsqu'il lui parlerait de Shaélynn, les choses allaient surement prendre une autre tournure. Mais tant pis. Si le nouveau gérant du parc était intelligent, il saurait faire la part des choses. Marcos aussi aimait bien la paléobotaniste. Depuis qu'elle lui avait sauvé la vie, Marcos l'avait toujours considéré comme une amie, une personne de confiance. Mais depuis qu'elle avait retrouvé dans le bureau de Shivak en train de se battre à mort, et après la baisse accrus des nouvelles qu'elle lui donnait, il avait commencé à se méfier. Le paléontologue reprit ses explications.

« Je ne parlerai pas longtemps du fait que quelques minutes après le réveil de John Hammond de son coma et après qu'il est répondu au téléphone, une chambre non loin de la sienne au même étage est explosé. Ils ont fait passé ça pour une fuite de gaz. Je tiens ses informations des infirmières du services à qui un contrat de confidentialité à été donné à signer. Non je vais enfin parlé de la personne pour qui je vous ai fais venir Cole. »

Le paléontologue avala de travers. N'étant pas le plus courageux des hommes, il espérait que cet infirme brulé au 2ème degré, limite paraplégique ne lui mette pas une dérouillé devant Emma.

« Quelques jours après l'incident des mosasaurus, j'ai décidé de m'entretenir avec Shivak Garland, qui était le PDG du moment. Arrivé dans les locaux, un ramdam pas possible m'a interpelé. On tapait contre des murs, des trucs qui tombaient, des meubles qu'on bouge. Le bordel quoi. Je suis arrivé au bureau en question, et j'ai ouverts la porte. Et là, TADA ! Qui je vois ? Shivak Garland étalé sur Miss Moore et le bureau. Pas besoins de vous faire un dessin pour vous dire à quoi j'ai pensé directement. »

Le paléontologue risqua un œil vers le gérant du parc et continua.

« Mais je remarqué qu'il y avait un revolver sur le bureau, et qu'il y avait un bordel monstre dans la pièce comme si les gens s'étaient battus. Garland a essayé e me faire croire qu'ils faisaient une partie SM mais je suis pas totalement con quand même ! En sortant, car il nous a vite chassé, j'ai remarqué une entaille pas très très belle sur son coup. Je lui ai même passé de quoi éponger le sans. Si tu ne me crois pas Cole, tu regarderas sur son cou. Je ne sais plus le côté mais il doit bien y avoir une cicatrice. Autant j'avais vu sur Sorna que leur relation semblait électrique, surtout quand Shivak nous a caché la présence des carnotaurus qui nous traquais, mais de la à se battre à mort... il y a plus qu'un pas. Pour reprendre une expression de chez moi, il ne faut pas pousser mémé dans les orties ! »

Le chef de section ressentit alors une vague douleur dans le bras et les côtes. Il savait que c'était dut à l'intervention du T-rex qui avait rouvert ses cotes et déchirer les muscles de son bras droit. A peu de chose prêt il avait fallut l’amputer. Il avait retrouver une mobilité correcte de son membre chiridien droit, mais au prit d'une sombre douleur qui le tenaillait en permanence. Pour contrer ce mal, il prenait de plus en plus d'anti douleur. Mais les trouvant trop inefficace, il avait décidé de prendre de la morphine. Le médecin n'avait pas voulut lui en donner au début, mais devant inefficacité des autres traitements, il avait abdiqué. Au début, le paléontologue n'en prenait que lorsqu'il avait vraiment mal. Mais au fur et à meure, il avait commencé à en prendre dés qu'il commençait à avoir mal, et parfois même quand il « sentait » qu'il allait avoir mal. Petit à petit, mais surement, Marcos se voyait lui même devenir dépendant de ses cachetons. Le paléontologue sortit alors de sa poche une plaquette de cacheton, et en détacha un qu'il but rapidement avec a fin de son café. Puis il rangea aussi vite la plaquette : il ne voulait pas qu'on lui pose de question sur ça.

« Bref désolé, je continue. Quelques jours après ce que je viens de vous raconter. Des gorilles sont venue me voir. Je parle bien d'hominidés hein, pas de singes à dos argentés. Donc pendant qu'un faisait diversion, l'autre m'a littéralement assommés. Quand je me suis réveillé, je me suis réveillé, je me suis retrouvé dans un entrepôt où il faisait hyper chaud, et j'étais saucissonné à une chaise. James Mudoon, un ranger sous vos ordres Emma, ainsi que Chris Nedry, le soit disant gérant de l'informatique et de la maintenance dans le parc, m'ont alors... torturé, est le mort juste. Je sais pas ce qui a été le plus douloureux entre les patate de Muldoon et les décharge électrique de Bibindome. Je savais pas au début pourquoi ils me posaient des questions sur ce qui s'était passé lors de l'incident. Et surtout je ne savais pas qu'il leur ordonnait de me torturer. Mais Muldoon à laisser échapper que c'était Shivak Garland. Tout interrogatoire à été enregistrer mais Nedry à retirer les passages les plus compromettant d'après ce qu'il disait. Ils m'ont demandé si j'étais de la Chimère. Mais ce que je pense c'est que Garland et peut être même Nedry et Muldoon sont de la Chimère. Il m'ont posé des questions pour savoir ce que je savais de leur organisation et ils m'ont torturé pour que je ne parle pas. Mais c'est terminé ! »

Marcos tapa sur la table, le poing tremblant. La douleur qui s'était presque évanoui se réveilla d'un coup, mais le paléontologue serra les dents.

« Excusez moi... Bref, après qu'il m'est assommé de nouveau et amené chez moi, il à mis devant chez moi les premiers temps des patrouilles de surveillances qui me suivaient de loin. Comprenez maintenant pourquoi je me cloitre quand je reçois du monde. Et depuis que j'ai surpris Shaélynn avec Shivak, elle est beaucoup plu distante, et ne donne plus de nouvelles ou peu. Je pense qu'elle aussi cache quelque chose. Je ne sais pas si elle est lié aussi à KC, mais leur comportement à Shivak et Shaélynn est trop louche pour être normal. Pitié dite moi que vous me croyez. Je sais Cole vous me haïssez peut être pour ce que je viens de dire sur votre compagne après tout et je vous comprend. Mais essayer de prendre un recul et analysez les données. »

Le paléontologue se retourna alors vers Emma. Si quelqu'un devait le croire, c'était bien elle.

« Emma, je vous en conjure. Vous êtes assez détaché de la situation pour avoir un avis impartiale je pense. J'ai entièrement confiance en vous vous le savez. Dite moi que vous me croyez, que vous allez m'aider à avancer dans l'enquête que je mène. Si l'un de vous deux sait quelque chose, qu'il me le dise... Je comprend que ce n'est pas mon rôle, mais... Je l'ai vu, Brandon, exploser devant moi a cause des agissements de la Chimère. Pareil pour Bryan un jeune paléontologue lors de la prise de la prise de Nublar. D'ailleurs vu comment l'île à été passé au peigne fin je pense qu'ils cherchaient quelques choses, peut être Shivak ou Shaélynn ont-ils un lien avec ces attaques. On doit agir et faire quelque chose. »


Tous était posé, les cartes étaient joués. Les réactions allaient vite fuser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Hudson
Admin
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 24
Localisation : Isla Nublar

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Mar 4 Fév 2014 - 19:32

Le regard de Marcos changea légèrement d’expression, il allait passer aux choses sérieuses, Cole aurait pu parier que quelque chose se tramait. L’entrée était servie et entamé, le plat chaud n’allait pas tarder à arriver. Il finit par se lancer. Le gérant écoutait attentivement ce qu’il allait dire tout en s’inquiétant davantage de la tournure que cette soirée allait prendre.  Pourquoi avait-il fallu qu’il trouve ce message, Marcos aurait peut-être finis par lâcher l’affaire à force, peut-être aurait-il abandonné, faute de pouvoir confier ses projets et ses trouvailles avec quelqu’un. La pression l’aurait fait craquer et il aurait peut-être laissé couler. Cela faisait énormément de « peut-être » et au fond Cole doutait sérieusement que le paléontologue soit du genre à abandonner, certes il n’avait pas l’air super dégourdi ou courageux quand on le voyait à première vue mais il était intelligent et plutôt persévérant. Qu’avait-il à gagner là-dedans ? Dans quels buts faisait-il tout ça ?

Les informations s’accumulaient, Marcos déblatérait ses blasphèmes, il crachait son venin qui peu à peu montait au cerveau du gérant. Est-ce que c’était de la colère, de la peine ou de la douleur que Cole ressentait ? Il eut envie de tuer cette bête malfaisante et abominable qui l’attaquait, de l’achever et de le laisser pourrir ici-même mais c’était trop tard. Le mal était fait, Cole était mordu et cela se propageait. Il serrait les poings et grinçait des dents aussi discrètement que possible. Il avait envie de vomir, une de ses jambes le lançait, c’était comme si on lui donnait des petits coups de couteau pour voir comment le muscle réagirait, comment lui réagirait. Il sentait une boule quelques parts en lui, prêt à imploser, il sentit son cœur se serrait. A plusieurs reprises, il avait failli recracher son café, à plusieurs reprises il avait failli partir de cet endroit, à plusieurs reprises il avait eu envie de frapper cet homme qui insultait sa compagne. Pourquoi faisait-il cela ? Pourquoi avait-il dit tout ça ? Il se mêlait de choses qui ne le regardaient pas, il disait ces choses pour attirer l’attention ou pour se venger.  Avait-il conscience des conséquences de ce qu’il disait ? Cole eut une envie de le frapper, de le cogner pour le faire taire. Tout ça était difficile à entendre et il eut l’impression d'entendre que la moitié. Comment pouvait-il osé ? Comment pouvait-il dire toutes ses choses-là et resté aussi calme ? Comment pouvait-il croire que Cole resterait calme après tout ce qu’il lui disait ? Comment osait-il croire une seule seconde que Shaélynn puisse impliquer ?

La voilà la réponse ! Il venait de prendre un cachet de on ne sait quoi … Marcos se droguait ! Comment pouvait-il rester objectif et garder un esprit lucide et clair avec ses cachets ou peu importe de quoi il s'agissait ? Cela expliquait tout, cela ne pouvait pas être vrai … Il avait été torturé, il était beaucoup trop impliqué là-dedans, il ne pouvait que voir le mal et la corruption de partout si bien qu’il cherchait à impliquer n’importe qui dans l’affaire. Ce fameux soir … Il avait vu, parlé et entendu Shaélynn. Elle était abattue, effondrée voir paniquée. Même si cela remontait à un petit moment et que beaucoup de choses s’étaient passés entre temps, il s’en souvenait parfaitement. Comment oublier ses contusions, ses blessures, ses bleus, ses hématomes ? Bien sûr qu’il avait vu sa marque sur son cou, s’il n’y avait eu que ça … Elle était dans un sale état, il ne l’oublierait jamais. Elle n’avait pas souhaité lui dire qui avait fait ça car elle ne le pouvait simplement pas. Shivak. Cole l’avait vue directement chez lui, il avait bien vue qu’il y avait un truc de louche chez cet homme, un côté sombre. Il savait désormais qu’il était dangereux, bien plus qu’il ne pouvait l’imaginer d’ailleurs. Il avait menacé et même tenté de tuer Shaélynn … S’il l’avait su … Shivak … Marcos ne savait peut-être pas que, à cet époque,  ils étaient déjà ensemble et, pour ainsi dire, vivaient déjà ensemble. Sur Nova, le couple se faisait plus discret et plus professionnel, personne ne le savait vraiment mais tout le monde le savait… , les joies des ragots et des potins. Quoi qu’il en soit, Cole avait vu Shaélynn et cela avait été une soirée mouvementée, son cauchemar avait également refait surface et depuis venait le hanté de temps à autre, mais c’était une tout autre histoire.
Lorsque Marcos frappa sur la table, Cole sursauta légèrement. Est-ce que Marcos était dérangé ? De la drogue, des grimaces, des mouvements brusques … Qu’était-il arrivé à Marcos ? Qu’est-ce qu’il lui était arrivé pour qu’il soit ainsi, pour qu’il agisse ainsi ? Depuis leurs premières rencontres, Cole le trouvait changer. Il s’était passé quelques choses durant les attaques, durant tous ces évènements. En réalité, chacun avait vécu quelques choses, chacun avait subi de gré ou de force une transformation dans sa vie. Certains se faisaient juste plus discrets que d’autres, certains ne voulaient pas raconter ce qu'il s'était passé, ce qui, pour Cole, avait été difficile de cacher puisque d’une part, la mort de John Hammond l’avait placé en tête de liste dans l’intérêt de la société et, d’autres parts, étant dans le coma il n’avait pas bien pu cacher quoi que ce soit au final. Est-ce que InGen avait caché cette vérité aux employés ? Qu’avaient-ils dit à son sujet ? Est-ce que des gens étaient venus le voir durant son long sommeil ?

Quoi qu’il en soit, l’être humain subit chaque année des changements, des transformations plus ou moins brutales qui le rend plus ou moins heureux, plus ou moins malheureux et chacun réagit selon son caractère, selon son changement. Qu’était-il arrivé à Marcos pour qu’il se mette en tête l’idée farfelue que Shaélynn Moore puisse être impliqué ne serait-ce que dans une seule de ces manigances, dans une seule de ces affaires abominables qui avaient au final coûté la vie à de nombreux innocents. Relire ces dossiers, relire ces … Choses … Tout en sachant qu’on les a déjà lu, avoir cette impression de déjà vue sans pouvoir se souvenir quoi que ce soit. Cela avait été des moments difficiles mais elle … Elle l’avait supporté, l’avait aidé et relevé lorsqu’il était au fond du trou. Ils allaient mieux ensemble désormais et Marcos voudrait lui faire croire qu’elle était une mauvaise personne ? Il voudrait les séparer maintenant qu'ils sont si proches l'un de l’autre ? Non, impossible. Jamais il n’y croirait, jamais il n’adhérait à ces idées. Surtout pas venant d’un drogué. Il restait maintenant plus qu’à lui dire le fond de sa pensée mais c’était loin d’être facile. Rester diplomate et professionnel alors que l’envie de détruire vous prend. Il aurait pu craquer, il aurait pu concrètement lui fracassé son crâne même en étant affaibli mais cela aurait servi à quoi ? Le gérant avait beau ne pas être violent, il voyait rouge à nouveau, ce discours l’avait agacé, cette réunion l’avait fatigué. Il voulait la retrouver, la prendre dans ses bras et lui raconter les bêtises que le paléontologue lui avait conté. Elle s’indignerait un instant puis ils se tairaient une minute en mémoire de la lucidité de cet homme et finiraient par en rire au final. Cole n’optait même pas une seule seconde pour l’idée folle que sa compagne soit la personne que Marcos a décrite mais il n’optait pas non plus pour l’idée de faire ce qu’il mourrait d’envie de faire au paléontologue. Il voulait le frapper, il voulait lui faire du mal et lui faire rentrer dans sa tête qu’il faisait fausse route mais on pouvait dire avec un brin d’humour que ce n’était pas très professionnel. Cole ne s'était jamais battu pour se battre, par plaisir, par goût du sang et du risque, il s'était toujours battu pour protéger, pour se défendre. Cela ne l'empêchait pas pour autant de haïr cet homme durant les dernières minutes qui suivraient cette soirée. Marcos avait-il sérieusement pensé que Cole resterait impartiale, placide et calme ?

Il avait totalement oublié Emma qui se trouvait pourtant à ses côtés. Il se demandait un court instant comment Emma allait réagir. Mais cette pensée fut trop rapide pour qu’elle prenne un sens dans son énervement et dans son raisonnement. Comment allait-il pouvoir répondre à toutes ces conneries ? Comment garderait-il son calme pour lui dire le fond de sa pensée ? Comment allait pouvoir lui dire … ?
C’est donc après un silence oppressant, gênant accompagné de temps en temps par des déglutis ou des raclures, Cole finit enfin par prendre la parole en tentant de rester le plus serein possible … Cela n’allait pas être simple. Il s’ébroua la voix et ouvrit finalement la bouche.


- Hum hum… Je… Je savais déjà ce … Shaélynn et moi sur Nova partagions déjà le même bungalow, nous étions déjà ensemble mais nous nous faisions plus discret  à l'époque et … En effet, un soir, alors que je ne dormais pas encore, elle est rentrée tard, très tard. Elle était blessée, elle avait des contusions, des bleus… Et… Je savais déjà pour cette coupure donc… Je ne savais juste pas que l'agresseur était… Enfin… Qu'il s'agissait de Shivak. Elle était abattue, terrorisée et inquiète, elle n'arrivait pas à parler et faisait que pleurer. Je doute très sérieusement que vos… Accusations soit fondé la concernant, Cole fixait le verre dans lequel Marcos avait pris son cachet un peu auparavant. Pourquoi est-ce qu'il prenait des cachets ? Que lui était-il arrivé ? Pouvait-il lui faire confiance? Il releva les yeux pour croiser à nouveau ceux du paléontologue et reprit. En ce qui concerne Shivak, je vous croie sans contestation, je ne lui ai jamais fais confiance et tout a tourné bizarrement lorsque subitement il s'est retrouvé à la tête de la société … En revanche, j'ai une confiance absolue à Shaélynn et je pense que, peut-être, Shivak l'a menacé, il l'a probablement forcé à perdre contact avec vous après ça, voir pire… Qui sait ce qu'il lui a dit… Mets toi un peu à sa place avant de la juger trop vite … Je suis quasiment sûr qu'elle n'a rien à voir avec tout ça… Je… Rah… Hum… Concernant votre… Interrogatoire, la… Torture… Je vous crois sur parole mais quand même,... Chris Nedry ? Je n'aurais jamais pensé ça de lui ? Vous pensez qu'il en fait parti ? Vous savez… K-C ? Et James Muldoon ? Ce sont deux éléments importants et capitaux de l'entreprise, des parcs, je leur fais confiance mais si ce que vous … Tu dis est vrai alors nous devons nous méfier d'eux aussi… Hum… Est-ce que vous avez d'autres choses à ajouter Marcos ? Qu'en pensez vous Emma ? J'avoue que tout ça dépasse mon entendement, c'est beaucoup plus grave que je ne le pensais et pour… Shaélynn, je pense que vos propos sont démesurés… Nous n'avions pas reparlé de cette soirée là après, je pense qu'il est peut-être temps que je lui repose la question, peut-être me racontera-t-elle tout maintenant que Shivak a disparu.


Cela avait été laborieux, il déglutissait toutes les minutes et il avait la gorge sèche. Il avait réussi à dire l'essentiel, les choses étaient beaucoup plus graves qu'il ne l'avait pensé en effet et … Au vue de son état actuel, il n'était pas sûr de pouvoir le supporter. Shaélynn... Josh... Des pensées allaient et venaient dans sa tête, ils ne pouvaient pas s'empêcher de penser à eux. C'était les êtres les chers de sa vie et s'il s'agissait d'une erreur qu'il ne recommettrait pas, c'était abandonné. Il ne laisserait pas Shaélynn toute seule, quoi qu'il arrive… Quoi qu'elle lui dise...


- Tu n'aurais pas quelques choses de plus... Fort à boire ?

_________________

Neuf roses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Beckett

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/10/2013

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Mer 5 Fév 2014 - 22:14

PV : MARCOS-COLE-SHAE


♦ Finalement le paléontologue en chef repris la parole. Il leur parla d’un fait qui c’était passé peu après le réveil de John Hammond fin novembre dernier. Il y aurait eu une explosion dans une chambre voisine à la sienne. Encore une fois Emma ne comprenait pas où il voulait en venir. La jeune femme repensa à son ancien chef qui avait été retrouvé mort gisant à même le sol et qui par la suite c’était fait dévoré par les raptors en fuite. Avec ces créatures-là les chances de survie étaient de zéro. Son compagnon lui avait tout raconté au sujet des clones de chez KC et de la présence d’Handreas sur l’île emportant une des clés du projet T avec lui : la canne de John Hammond. La chef de la sécurité savait que tout n’était pas perdu. Shivak avait encore le moyen de retrouver la dernière clé qui avait appartenu à Mary Moore la propre mère de Shaé.

« Quelques jours après l'incident des mosasaurus, j'ai décidé de m'entretenir avec Shivak Garland, qui était le PDG du moment. Arrivé dans les locaux, un ramdam pas possible m'a interpelé. On tapait contre des murs, des trucs qui tombaient, des meubles qu'on bouge. Le bordel quoi. Je suis arrivé au bureau en question, et j'ai ouverts la porte. Et là, TADA ! Qui je vois ? Shivak Garland étalé sur Miss Moore et le bureau. Pas besoins de vous faire un dessin pour vous dire à quoi j'ai pensé directement. »

Voilà d’où venaient les ragots. Emma savait désormais. C’était Marcos Shannon qui avait fait aller sa langue. A cause de lui elle avait cru un moment que l’homme qu’elle convoitait couchait avec une autre femme. Elle s’était inquiétée et avait du se rabaisser à demander à Shaé si elle couchait bel et bien avec Shivak et à demander des explications à ce dernier lors de leur virée à San Diego après l’accident du Mosasaure. Ca ne pouvait venir que de lui. Désormais c’était du passé mais tout de même. Elle en avait mal dormit pendant des nuits entières.

La ranger commençait à s’inquiéter pour Cole. Marcos lui sortait toutes ces constatations au sujet de sa compagne d’un bloc sans mettre de « gants ». Elle pouvait sentir la tension qui se dégageait du nouveau gérant du parc. Elle jetait de temps en temps un coup d’œil vers lui. La jeune femme voyait bien qu’il se forçait à rester calme et elle avait peur qu’il ne mette une droite en pleine tête du paléontologue. Si c’était le cas Emma serait là pour intervenir malgré sa blessure à peine cicatrisée. Marcos continuait comme si de rien n’était. Il ne devait sans doute pas remarquer les efforts de Cole pour rester calme. Certes le jeune homme avait tout à fait raison au sujet de la paléobotaniste mais ce n’était pas vraiment la façon adéquate pour lui annoncer que sa femme lui mentait et se foutait de sa gueule depuis le premier jour. Emma se demandait d’ailleurs s’il y avait seulement une seule personne sur ce parc de qui elle ne se foutait pas de la gueule. La ranger ne comprenait même pas les raisons pour lesquelles sa meilleure amie travaillait pour ses merdes voleuses de chez Byosin. Tout ce qu’ils savaient faire ses déchets c’était de voler les idées et les projets des autres pour faire croire au monde entier qu’ils étaient des génies. Emma avait pitié de voir que sa seule « amie » l’avait trompée comme elle trompait en ce moment ce pauvre Cole pour des connards qui n’en valaient absolument pas la peine. Ils s’intéressaient sans doute à Shaé uniquement parce qu’elle leur était utile.

Shivak n’avait pas été mieux en travaillant pour KC mais lui au moins les avait quitté et il s’était livré à elle sans retenue. Il ne lui mentait plus et un jour elle finirait par lui pardonner toutes les saloperies qu’il avait pu faire dans le passé. Emma se demandait en elle-même comment Cole comprendrait enfin  qu’il s’était fait rouler et comment il réagirait à cette constatation. La jeune femme aurait parié toutes ses économies qu’il ne croirait un seul instant que Shaé était coupable jusqu’à ce que la chef des paléobotaniste lui dise de sa propre voix. Aurait-elle un jour le cran de lui dire en face qu’elle s’était mise en couple avec lui uniquement pour obéir aux ordres de son organisation ? S’enfuirait-elle de l’île en l’abandonnant comme une vieille chaussette. Emma était sincèrement triste pour l’ancien guide d’autant plus qu’il avait l’air vraiment amoureux d’elle. Quel gachis ! Tout ça pour Byosin…

Marcos s’arrêta un instant pour sortir des médicaments. Il en prit un avec son café. Emma se demandait pourquoi il prenait des cachets. Il avait sans doute été blessé durant l’attaque et il en gardait des séquelles. Pour cela Emma avait eu beaucoup de chance de s’en sortir aussi bien. La jeune femme avait vraiment soif désormais. Elle aurait bien demandé un verre d’eau à son hôte mais celui-ci repris une énième fois son récit. Il décrivit son interrogatoire musclé mené par Nedry et Muldoon sous les ordres de Shivak en personne. Les deux employés n’avait fait qu’obéir aux ordres et ils auraient été virés s’ils ne les avaient pas exécutés. Oui Shivak avait sans doute exagéré en malmenant le paléontologue mais il ne l’avait pas tué et c’était le principal. Emma ne cherchait aucune excuse sur ce que son homme avait fait mais ce n’était pas sa faute à lui si Brandon Colomes était aujourd’hui parti dans un autre monde. Marcos aurait dû l’empêcher de jouer les héros avec ses reptiles marins. Toutefois, on pouvait lui reprocher de nombreuses choses mais Marcos restait un humain et tout le monde faisait des erreurs. Emma était bien placée pour le savoir. Finalement Marcos finit par soupçonner les trois hommes qui avaient mené son interrogatoire musclé d’appartenir à KC. S’il voulait l’impressionner en lui révélant cette information c’était raté.

La jolie brune sursauta légèrement lorsque Marcos frappa du poing sur la table en face d’eux. Le jeune homme s’emportait. Les souvenirs étaient douloureux pour lui. La colère transforma son visage quelques secondes et il se reprit.

« Emma, je vous en conjure. Vous êtes assez détaché de la situation pour avoir un avis impartiale je pense. J'ai entièrement confiance en vous vous le savez. Dite moi que vous me croyez, que vous allez m'aider à avancer dans l'enquête que je mène. Si l'un de vous deux sait quelque chose, qu'il me le dise... Je comprend que ce n'est pas mon rôle, mais... Je l'ai vu, Brandon, exploser devant moi a cause des agissements de la Chimère. Pareil pour Bryan un jeune paléontologue lors de la prise de la prise de Nublar. D'ailleurs vu comment l'île à été passé au peigne fin je pense qu'ils cherchaient quelques choses, peut être Shivak ou Shaélynn ont-ils un lien avec ces attaques. On doit agir et faire quelque chose. »

*Eeeet meeerde. Qu’est-ce que je dois dire à ça ? Comment je dois réagir ? Je n’aurais jamais du venir ici. Je n’ai envie de blesser personne. Je ne peux pas encourager Marcos même si tout ce qu’il dit est vrai. Cela ferait énormément de tort à Cole mais également à lui-même qui sera constamment en danger s’il continue ses recherches. J’ai horreur d’être dans ce genre de situation. Pourtant il faut que je réagisse. Je ne peux pas continuer à garder le silence*

Les pensées de la jeune femme furent coupées par le son de la voix du nouveau gérant du Jurassic Park. Emma l’écouta attentivement. Il se forçait à rester professionnel et en elle-même la ranger l’en remercia vivement. Elle n’était pas vraiment d’humeur à essayer de retenir un mec plein de rage qui ne voulait qu’une chose cogner son interlocuteur. C’était bien la dernière chose qu’elle souhaitait.

- Hum hum… Je… Je savais déjà ce … Shaélynn et moi sur Nova partagions déjà le même bungalow, nous étions déjà ensemble mais nous nous faisions plus discret  à l'époque et … En effet, un soir, alors que je ne dormais pas encore, elle est rentrée tard, très tard. Elle était blessée, elle avait des contusions, des bleus… Et… Je savais déjà pour cette coupure donc… Je ne savais juste pas que l'agresseur était… Enfin… Qu'il s'agissait de Shivak. Elle était abattue, terrorisée et inquiète, elle n'arrivait pas à parler et faisait que pleurer. Je doute très sérieusement que vos… Accusations soit fondé la concernant,

*Oh pitié ! Elle jouait la comédie Cole. Quel béta ! Enfin bon c’est facile pour moi de dire ça. J’aurais été à sa place je réagirais à peu près de la même manière. Je ne peux pas lui en vouloir de croire dur comme fer que la femme qu’il aime est innocente. C’est une réaction tout à fait normale. Est-ce que Shaé se rend compte du mal qu’elle cause en lui mentant comme ça ? Ell est allée beaucoup trop loin avec lui. C’est désolant*

En ce qui concerne Shivak, je vous croie sans contestation, je ne lui ai jamais fais confiance et tout a tourné bizarrement lorsque subitement il s'est retrouvé à la tête de la société … En revanche, j'ai une confiance absolue à Shaélynn et je pense que, peut-être, Shivak l'a menacé, il l'a probablement forcé à perdre contact avec vous après ça, voir pire… Qui sait ce qu'il lui a dit… Mets toi un peu à sa place avant de la juger trop vite … Je suis quasiment sûr qu'elle n'a rien à voir avec tout ça… Je… Rah… Hum… Concernant votre… Interrogatoire, la… Torture… Je vous crois sur parole mais quand même,... Chris Nedry ? Je n'aurais jamais pensé ça de lui ? Vous pensez qu'il en fait parti ? Vous savez… K-C ? Et James Muldoon ? Ce sont deux éléments importants et capitaux de l'entreprise, des parcs, je leur fais confiance mais si ce que vous … Tu dis est vrai alors nous devons nous méfier d'eux aussi… Hum… Est-ce que vous avez d'autres choses à ajouter Marcos ? Qu'en pensez vous Emma ? J'avoue que tout ça dépasse mon entendement, c'est beaucoup plus grave que je ne le pensais et pour… Shaélynn, je pense que vos propos sont démesurés… Nous n'avions pas reparlé de cette soirée là après, je pense qu'il est peut-être temps que je lui repose la question, peut-être me racontera-t-elle tout maintenant que Shivak a disparu.

*Mais bien sûre critiquer Shivak ça c’est bien plus simple. Il a bon dos mon chéri. En même temps je crois qu’il a mérité sa réputation. Je peux comprendre que les gens ne le porte pas dans leur cœur mais ce n’est pas le seul fautif dans l’histoire. Ça m’énerve de voir que tout le monde voit Shaé comme une gentille petite fille sans défense. Mon cul oui ! Putin ça me gonfle ça ! Bande de débiles qu’ils sont !*

Emma quand elle s’énervait devenait assez crue dans ces paroles. Dans le passé elle avait été bien plus dure et vulgaire mais depuis qu’elle avait rencontré Shivak elle était devenue un gentil petit « agneau ». Cependant elle gardait tout de même son caractère fort et indépendant. On ne la changerait pas complètement. La ranger était assez maîtresse d’elle-même pour ne rien laisser paraître à ses interlocuteurs. Cole demanda à Marcos quelque chose de plus fort que le café. Ce dernier alla lui chercher une bouteille d’alcool dont Emma ne reconnaissait pas l’origine. Peu importait, maintenant elle devait réagir à tout ce qui avait été dit.

« Effectivement tout cela est complètement fou Cole. Je suis d’accord avec vous. »

La gardienne du parc se leva car elle avait des fourmis dans les jambes et alla se dégourdir les jambes dans le bungallow de Marcos tout en parlant.

« Pour te rassurer Marcos, je te crois. Cependant tu ne m’apprends quasi rien. Je suis déjà au courant de presque tout ce que tu nous as dit. Je comprends que tu veuilles nous mettre en garde et mener l’enquête sur KC mais je pense sincèrement que c’est une très mauvaise idée et que cela ne te mèneras à rien sauf à la mort. Je t’apprécie beaucoup et je ne tiens pas à ce que tu disparaisses sans laisser de traces comme bon nombre d’employé de ce parc dans le passé. »

La jeune femme ne voulait pas en rajouter au sujet de Shaélynn devant Cole. Ça devait être assez pénible pour lui en ce moment. Elle ferait comme si elle ne savait rien. Pour une fois Emma mentirait. De toutes manières ce ne serait pas elle ou Marcos qui ferait changer d’opinion leur nouveau patron au sujet de sa « compagne ».

« Je pense Marcos que tu t’avances un peu trop au sujet de Shaé. Le fait que tu l’ai vue avec Shivak ne prouve rien du tout. J’ai toujours eu horreur des conclusions trop hâtives. Cependant Cole, une discussion sérieuse avec votre compagne serait très utile effectivement. Un petit conseil, vous le prenez ou pas ça m’est égal. Si vous parlez avec Shaé essayez de la voir autrement que comme votre compagne. L’Amour est parfois « handicapant ». Croyez-moi je sais de quoi je parle. »

Toujours debout, la ranger observa les deux hommes tour à tour et dit enfin à Marcos en croisant les bras sur sa poitrine :

« Tu as autres choses à nous dire ? »



Dernière édition par Emma Beckett le Lun 24 Fév 2014 - 2:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 22
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Sam 22 Fév 2014 - 17:01

Emma et Cole essayait de noyer le poisson c'était évident. Il essayait de faire croire à Marcos qu'il se faisait des idées, qu'il s'avançait trop dans ses suppositions. Avant de leur répondre et de leur dire ce qu'il pensait, le paléontologue alla chercher une bouteille de chartreuse.

« Tient, c'est de l'alcool de mon pays d'origine. J'ai pas plus fort. »

Le paléontologue s’assit alors. Comment leur dire ce qu'il pensait sans se les mettre à dos. Comment leur faire comprendre qu'il fallait agir ?

« J’avoue que, j'ai du mal à croire ce que j'entends là. Vous me faite rire avec votre baratin. Je vous apprécie beaucoup, l'un comme l'autre, mais là... La menace que représente K-C et Biosyn n'est pas négligeable. Elle plane au dessus de nous en permanence ! Des gens meurent toutes les deux semaines ! La liste des morts et des disparus s'allonge encore et encore, et au lieu de faire quelque chose, d'agir, vous restez là à savoir si votre copine vous ment ou non ! Et vous Emma, vous essayez juste de noyer le poisson en me faisant croire que je me trompe ou que je m'avance trop. Mais j'agis moi ! »

Marcos se leva brusquement de sa chaise.

« Vous semblez savoir des choses, et peut être pas mal de chose, vu que comme vous dite, je ne vous apprend rien ! Mais qu'avez vous fais avec les informations que vous avez ?  Avez vous arrêtez des opposants ? Les avez-vous interrogé ?»

Le chef de section se rendit alors compte qu'il avait perdu ses moyens. Il s’arrêta, prit une grande inspiration et souffla un bon coup. Il se rassit sur sa chaise et posa nerveusement ses mains sur la table.

« Désolé j'ai perdu mon sang froid. Si j'ai mené l'enquête, et si je vais continué coute que coute, c'est pour que les accidents comme il est arrivé à Brandon Colomes ne se reproduisent plus, plus jamais. Vous savez, même si je suis français, je connais un peu l'histoire de l'Amérique et un des dirigeants des États Unis, Thomas Jefferson, à dit ceci :Mais lorsqu'une longue série d'abus et d'usurpations vient confirmer la même volonté de soumettre une nation à un despotisme absolu, il est de son droit, de son devoir de renverser une telle tyrannie et de créer de nouvelles sauvegardes pour sa sécurité future. Il est du devoir des gens qui le peuvent de faire changer les choses. Alors je le fais. J'aurais pus démissionner, partir loin, ou encore faire seulement mon travail, mais si je ne fais rien, qui va faire quelque chose ? Je suis persuader que les enjeux de cette guéguerre entre les entreprises nous dépasse de loin. Mais qu'importe ! Ça ne fait pas peur, enfin si un peu quand même, parce que je compte plus le nombre de fois où j'ai faillis mourir en quelques semaines, mais je veux dire par là que ça ne me décourage pas pour autant. Si je dois aller sur Isla Muerta dans un zodiac seul, je le ferais. »

Le paléontologue crut qu'il avait fini, mais il se mit à penser qu'il avait oublié Shaelynn et Shivak.

« Et pour en revenir à Shaélynn et Shivak, je pense qu'il faut vraiment agir et ne plus nier leur implication. J'appréciais beaucoup Shaélynn personnellement, et en soit je ne pense pas que ce soit forcement une mauvaise personne. Mais il faut avouer qu'elle agit de manière trop louche pour que ça soit naturel. Attendez elle allait se faire égorger par Garland, la cicatrice en est la preuve, et je l'ai vu ! Il vous faut quoi de plus ?! Et Garland ! Il faudrait l’arrêter sur le champ ! Je ne sais pas ce que c'est, mais c'est et je l'affirme un individu de la pire espèce ! On ne traite pas ses employés comme il l'a fait ! Et on ne donne pas des ordre de torture à ses sous fifres ! Demandez, Emma, demandez à votre ranger, James Muldoon, ce qu'il a fait pour Shivak Garland ! On va voir si il vous m'avoir fait passer un interrogatoire musclé pour couvrir les fesses de Garland et de la Chimère ! »

Marcos remarqua de nouveau qu'il commençait à perdre son sang froid. A chaque fois qu'il fallait parler de ces incidents qui étaient intervenu, il n'arrivait tout simplement pas à rester calme.

Des coups à la porte le ramenèrent à la réalité. D'un pas nerveux, il s'y dirigea. Normalement, personne n'était sensé venir en plus de Cole et Emma. Qui était-ce ? Personne ne venait le voir d'ordinaire... Il s'avança jusqu'à la porte et colla son œil au judas optique : c'était Shaélynn Moore en personne ! Le regard chargé de reproche, il se retourna vers le gérant du parc.

« Je vous avez dis de ne le dire à personne que vous veniez là ! Et surtout pas votre compagne ! Qu'est ce qu'elle fout là ?! » Chuchota-il. Mais peut être avait-il rien dit, peut être avait-elle eu connaissance de cette réunion d'elle même. Peut être que le motif de sa visite était tout autre... Pour ne pas qu'elle trouve ça louche à force d'attendre, le paléontologue ouvrit finalement la porte après avoir inspiré un bon coup.

« Tient Shaélynn ! Que faite vous à cette heure du soir devant chez moi ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaélynn Moore
Admin
avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 22
Localisation : Saloperie Ville

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Lun 24 Fév 2014 - 0:26

Shaélynn avait passé un long moment dans la serre. Surtout que c'était quasiment tout ce qu'ils leur restaient depuis l'incendie. Le reste avait brûlé et les plantes qui se trouvaient dans la serre étaient encore en test ou n'étaient pas encore à maturité. Avant de pouvoir les replanter, ils allaient leur falloir du temps. Elle y avait passé l’après-midi d’hier après avoir être partie du bungalow. Et elle y avait encore passé une grande partie de la journée d’aujourd’hui. Il fallait à tout prix prendre soin de ceux qui leur restaient pour remettre au plus tôt le parc en état. Ils avaient donc mis en terre de nouveaux plants dont ils fallait prendre très soin pour ne pas risquer de les perdre et les gaspiller. Shaélynn était soucieuse mais n’était pas aussi tyrannique d’ordinaire. Elle aurait pu l’être étant donné les circonstances et l’importance de ce qu’ils avaient à faire. Pourtant fliquer ses employés n’étaient pas autant dans ses priorités que d’ordinaire. Elle-même avait trop à faire pour rester sur leur dos tout le temps et elle avait décidé de les laisser se débrouiller.

La jeune femme était réellement préoccupée par son boulot. Bien plus que d’ordinaire. Il y avait toujours, à chaque minute qu’elle passait à bosser, l’idée que cela ne servait à rien puisqu’elle œuvrait dans le même temps pour sa destruction et que ce qu’elle faisait n’avait aucun sens. Mais actuellement elle s’en souciait. Elle se surprenait à être réellement concernée par la réouverture du parc. Et cela ne venait pas seulement de son coté consciencieusement. Elle s’impliquait trop. Elle était trop soucieuse de ce qui avait lieu sur le parc. Bien trop. Et ce n’était pas bon. Ou alors au contraire si. Elle n’était plus sûre de rien actuellement.

Elle s’inquiétait pour Cole aussi. Le jeune homme lui avait semblé encore moins tranquille et plus préoccupé que d’habitude. Quelque chose le perturbait. Mais elle ne savait pas ce que c’était. Et ça l’énervait. Surtout que pas plus tard que la veille, elle s’était sentis proche de lui. Bien plus que jamais. Elle s’était confié et s’était laisser aller, et le voir se replier sur lui-même l’inquiétait. Elle s’en était rendu compte dès qu’elle était rentrée le soir. Mais elle avait mis cela sur le compte de la fatigue. Mais elle avait sentis la même distance et la même réserve le midi. Et elle ne savait pas ce qu’il avait bien pu se passer. Peut être son départ précipité de la chambre. Elle ne savait pas trop. Elle attendait de voir comment il allait ce soir.

Mais voilà en arrivant à son bungalow, elle l’avait trouvé vide. Ce qui n’était pas arrivé depuis que le jeune homme était revenu sur le parc. Les autres soirs Cole était là à l’attendre mais là c’était le silence. Elle se dirigea donc vers la chambre, le plus discrètement possible, au cas où si le jeune homme était en train de dormir mais non toujours rien. En allant à la cuisine, elle tomba pourtant sur un post-it collé sur le frigo qui n’était pas là le matin même. « I’m back later. Love U, see you pretty soon. Xoxo. Cole. » Alors qu’elle commençait à se dire qu’il était gonflé et qu’il aurait pu prévenir et dire quand il revenait, Shaé eut l’idée de vérifier ses sms et vis qu’il lui avait dit qu’il ne mangeait pas ici ce soir.

La jeune femme était un peu contrariée elle devait l’avouer. Le fait qu’il déserte le bungalow ce soir la faisait penser qu’il lui en voulait pour une raison qu’elle ne le connaissait pas. Le « love u » sur le post it ne la rassurait qu’à moitié. Surtout que le jeune homme ne l’avait jamais redis depuis le soir où elle s’était battue avec Shivak. Peut être parce qu’il avait sentis que Shaé n’y répondrait pas. Et sur ce point là il n’avait pas tort. Elle aurait pu mais ça aurait été encore lui mentir davantage. Et elle en racontait déjà suffisamment pour éviter celui-ci. Bien qu’elle n’était pas totalement sûr que cela en soit un. Elle chassa cette pensée et préféra aller se doucher et s’habiller plus confortablement. En revenant dans la chambre, Shaélynn vit que Cole avait oublié d’éteindre son ordinateur. Et ne put résister à la tentation de jeter un coup d’œil. Elle le déverrouilla, alors qu’elle n’était même pas censée connaître son mot de passe, et jeta un coup d’œil à sa boîte mail.

Rien de bien intéressant ici. Des rapports sur l’accident qui avait eu lieu pour la plupart, des questions, des mails d’investisseurs. Mais rien de bien croustillant. Elle s’empressa de refermer la messagerie et allait éteindre l’ordinateur lorsqu’elle se rendit compte que le jeune homme avait laissé un document texte ouvert. Dès les premières lignes, elle reconnut le mail de Marcos Shannon. Elle venait juste de lire ce mail quelques instants plus tôt. Pourquoi le jeune homme avait-il recopié le mail sur un autre document ? La jeune femme poursuivit sa lecture et remarqua des passages qu’elle n’avait pas vu dans le premier mail. Les passages rajoutés étaient plus qu’alarmant. Marcos Shannon venait de parler à Cole de son combat avec Shivak. Et il la soupçonnait clairement d’appartenir à Biosyn ou K-C. Cole…

Pas étonnant que le jeune homme ai été distant ! D’après les statistiques du document il l’avait crée dans l’après midi la veille. Soit quand elle était retournée bosser… Bordel, si elle avait su ! Elle aurait probablement téléphoné pour dire qu’elle n’était pas bien ou un truc du genre et serait resté dans les bras du jeune homme histoire de l’empêcher de lire ce mail. Et histoire de profiter un peu de la présence de Cole aussi. Ce qui ne risquait pas d’arriver de nouveau s’il avait vu le paléontologue entre temps. Il fallait qu’elle le voie, qu’elle le trouve. C’était une urgence. Alors elle lui téléphona. Mais son appel resta sans réponse. Et l’appela une seconde fois mais sans succès de nouveau.

Shaélynn commençait à paniquer. Impossible d’appeler Biosyn. Elle savait que cet appel là resterait aussi sans réponse. Que lui restait-il à faire ? La jeune femme bondit du lit où elle s’était assise, y posa l’ordinateur et ouvrit le placard où elle avait rangé une grande partie de ses affaires. Elle en extirpa une valise qu’elle jeta sur le lit et s’apprêtait à y entasser une pile de vêtements lorsqu’elle se rendit compte qu’elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas quitter le parc. Ou du moins elle ne voulait pas. Elle n’en avait pas envie. La jeune femme n’avait pas envie de partir. Rien. Il n’y avait rien pour elle ailleurs. A part ici, rien ni personne ne l’attendait. C’était une certitude. Enfin du moins en était-elle quasiment persuadée.

Il fallait plutôt rester et tenter de sauver les meubles. Qu’aurait fait quelqu’un d’innocent ? Hurler sur Marcos ? Brûler son bungalow ? Le gifler devant la majorité de ses employés en lui rappelant qu’elle lui avait sauvé la vie ? Non. Il fallait prendre le problème différemment. Elle devait éloigner le problème d’elle. Le porter ailleurs. Eloigner sa possible (certaine) culpabilité de la conversation. Elle devait parler à Marcos. Tout de suite. Elle replaça la valise dans le placard, rangea les vêtements qu’elle avait dérangés et se dirigea vers la porte d’entrée avant de revenir sur ses pas. Elle ne doutait pas que la paléontologue aurait été ravie de la voir frapper chez lui uniquement vêtu d’un peignoir mais elle ne tenait pas à lui faire ce plaisir. Elle s’empressa donc d’enfiler des vêtements, plus décontractés que d’ordinaire vu qu’elle avait simplement mis un jean et un t-shirt un peu trop large qu’elle ne portait d’ordinaire que dans son bungalow. De toutes manières, elle n’allait pas à un rendez vous. Non. Elle allait juste tenter de sauver sa peau.

A peine le temps de mettre une veste et des chaussures et elle était dehors. Elle n’avait pas l’impression de traîner. Elle allait juste mettre deux ou trois choses au point avec lui. Pas question de s’attarder non plus, ni de se justifier trop longuement. Cela ne ferait qu’attirer davantage les soupçons sur elle. Et ce n’était pas le but de la manœuvre. Shaélynn finit par arriver devant chez Marcos et s’empressa de frapper. Les secondes s’écoulèrent lentement. Trop lentement. Elle aurait dû fuir plutôt. Elle commençait à douter et à envisager de faire demi-tour quand la porte s’ouvrit sur le paléontologue.

« Tient Shaélynn ! Que faite vous à cette heure du soir devant chez moi ? »
Shaélynn prit une grande inspiration et décida de lui exposer directement ce qui l’amenait. Sans détour. Autant en venir directement au but.

-J’ai lu le mail que vous avez envoyé à Cole… Vous pensez sincèrement que c’était le moment ? Vous ne pensez pas qu’il a d’autres choses à s’occuper ? Shivak a quitté le parc. On sait tous que K-C est derrière les événements qu’a subis le parc ces dernières semaines  mais vous savez quoi ? On paye des gens pour enquêter ! Votre boulot c’est de vous occuper des dinosaures et des fossiles ! Restez à votre place Marcos ! Et foutez la paix à Cole ! Et foutez-moi la paix par la même occasion ! Si vraiment j’avais fait parti de l’une des entreprises concurrentes à laquelle vous prétendez que j’appartiens j’aurais mis les voiles y’a un moment déjà ! Sérieusement ! Tout le travail que j’ai accomplis depuis que je suis ici a été ruiné par l’accident, avec mon équipe on se crève la santé à essayer de réparer les dégâts et quand je rentre chez moi il faut aussi que je m’occupe de Cole qui est encore affaibli, autant psychologiquement que physiquement par ce qui lui est arrivé ! Alors s’il vous plait, occupez vous de ce qui vous regarde et laissez nous tranquillement nous en remettre !

Shaélynn s’arrêta pour reprendre son souffle et allait demander à Marcos s’il avait compris le message lorsque Cole apparut derrière le paléontologue. Elle ne voyait pas son visage puisque la lumière se trouvait derrière lui dans le bungalow. La jeune femme ne pouvait même pas voir son expression. Que faisait-il là ? Pourquoi se trouvait-il ici ? De toutes évidences ce n’était pas bon pour elle. Si Marcos avait parlé… Elle était finie. Elle avait l’impression que le temps s’étirait. Elle n’attendait qu’une chose : que Cole parle. Qu’il mette un terme au silence et au doute. Tout ce qu’elle espérait c’était qu’il ne doute pas d’elle. Et que quoi que Marcos ai pu lui dire, il ne l’ait pas cru.

_________________

Clique sur la signature pour lire ma fiche Very Happy 27 roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Hudson
Admin
avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 24
Localisation : Isla Nublar

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Mar 25 Fév 2014 - 19:43

- « Tu as autres choses à nous dire ? »

Emma était d'une certaine manière d'accord avec le gérant et Marcos commença à s'emballer légèrement. Cole était concentré mais aussi légèrement irrité. Il prit son verre à la main et laissa le liquide verdâtre coulé au fond de sa gorge, caressé son palais et chamboulé ses sens. Son nez le picotait un peu, sa bouche était chaude et ses oreilles, à leur tour, se réchauffait petit à petit. Cette boisson lui était totalement inconnue, elle lui venait d’un autre monde et durant un instant il savoura cette nouvelle expérience qui n’était au fond pas si déplaisante que cela. Il préférait néanmoins le whisky mais à l’occasion il faudrait qu’il demande à Marcos de quoi il s’agit. Cole respectait les français et leurs cultures uniques en son genre et cela même avant de rencontrer le paléontologue. Il pouvait arriver un instant d’oublier d’où il venait mais sa manière de parler, son air trop sûr de lui et parfois même son arrogance lui rappelait bien vite ses origines. Ils avaient toujours un peu cette façon supérieur de parler comme s’ils pensaient que la science infuse leurs étaient à porter de main et qu’ils suffisaient de l’appeler pour en avoir accès. C’était un peu leurs côtés rêveurs, insouciants et artistes et c’était aussi ça d’ailleurs que Cole appréciait chez eux. Quoi qu’il en soit réellement, Marcos l’énervait maintenant et ce dernier ne faisait que empirer les choses. Ses propos, ses arguments contre Shaé n’allaient nulle part, n’avaient absolument aucun sens et ne menaient à rien. Le fait que Shivak l’ai agressé  ne prouvait vraiment rien mais il parlait encore et toujours comme si c’était logique, comme si c’était une évidence.
Ce qui paraissait évident pour l'instant, c’était la fatigue que Cole ressentait. Il était fatigué de l’entendre s’énerver tout seul pour rien, de l’entendre déblatérer tout un tas de conneries sans mesurer une seule seconde ses propos. Même s’il avait probablement raison pour Shivak, il n’avait absolument rien contre Shaélynn. L'homme avait disparu au réveil de John Hammond lorsque ce dernier était dans le coma. Tous autant que l’on était, nous avions été surpris, et pas dans le bon sens du terme, de le voir à la tête de la société. Personne ne s’était vraiment posé de questions, on s’était tous contenté de râler dans notre coin et de faire quelques messes-basses. Au final, Shivak n’avait pas pu faire grand-chose, il n‘en avait pas eu le temps. Peut-être s’agissait-il d’une improvisation d’un des membres de K-C ? Ou peut-être que si, peut être que la présidence était une condition et l’élément déclencheur de ces attaques, peut-être avait-il emmagasiné assez d’informations et d’expérience pour pouvoir disparaître et organiser tous ces malheurs, tous ses massacres et désastres qui ont coûté la vie à de nombreux employés, à de nombreuses personnes. Quelles étaient leurs revendications ? De ce que l'on en savait et on n'en savait pas grand chose, K-C voulait  principalement d’une manière ou d’une autre la chute de l’entreprise InGen. Tous leurs agissements, pour la plupart terroristes, étaient concentrés sur la société. On ne savait absolument pas s’ils malmenaient d’autres compagnies, on n’avait aucune idée de qui ils étaient vraiment, de ce qu’ils voulaient et où ils se cachaient. Ce que l’on savait d’eux réellement, c’était ces initiales : K-C, Kimeria Chemistry ou La Chimère comme il se faisait appeler et encore on ne savait pas vraiment ce que cela voulait dire, quel sens cela avait pour eux.
Un souvenir vint le frapper de plein fouet, son estomac se noua légèrement, il eut l’impression douloureuse que durant un instant son cœur se stoppa, sa gorge était sèche. Il porta à nouveau le verra à ses lèvres et il reprit une gorgée de ce nectar venue de cette autre culture, d’un tout autre monde. Cole était avec Josh la première fois que ces initiales ont été mentionnées au sein de l’entreprise. Pendant longtemps, il n’en avait plus du tout entendu parler et il en avait jamais su davantage. Quelques mois plus tard, Josh avait disparu. Est-ce qu’il avait commencé des recherches ? Est-ce qu’il s’était mis en tête de les traquer ? Est-ce que K-C avait eu vent de ces recherches et avait décidé de le faire disparaître d’une quelconque façon ? Comment s’était-il retrouvé près de Cole avec une bombe sur lui ? C’était ce qu’on lui avait rapporté, l’enquête avait permis d’établir que le cœur de l’explosion avait été son meilleur ami … Qu’est-ce qu’il s’était passé ? Etait-il une victime ou un coupable ? Qu’est-ce qu’il lui avait dit ?
Cole eut l’impression de suer, peut-être que cela était vraiment le cas. Une nouvelle gorgée. La tension était palpable, Marcos en rajoutait sans cesse une couche, toujours avec son air dramatique. Soudain, alors que la tension était à son comble, quelqu'un frappa à la porte. Après un échange de regards à la fois étonné et dubitatif, Marcos s'approcha de la porte et regarda à travers le juda qui se trouvait presque à sa hauteur.


-« Je vous avez dis de ne le dire à personne que vous veniez là ! Et surtout pas votre compagne ! Qu'est ce qu'elle fout là ?! » chuchota-t-il  en appuyant un regard accusateur sur le gérant ce qui l'énerva encore davantage.


Est-ce que ce mec était parano ? Cole qui était dans ses pensées ne releva pas la réflexion du paléontologue. Après une inspiration qui malgré sa discrétion se fit entendre, ce dernier ouvrit finalement la porte. Dès l'instant où elle fut ouverte, Cole put entendre une voix inaudible mais dont le timbre de voix n'était pas sans lui rappeler quelqu'un. Le doute fut bien trop fort, accompagné de sa curiosité il décida d'aller voir de qui pouvait-il bien s'agir. Il se leva de sa chaise et s'avança lentement en boitant, verre à la main, il tendait l'oreille. Plus il s'en approchait et plus la voix lui semblait familière jusqu'à ce que, enfin, il put capturer les brides de la discussion ou plutôt du monologue. Cette intonation, ce ton, cette vibration particulière. Cela ne pouvait qu'être elle, il l'aurait reconnu entre milles et il aurait été prêt à parier l'intégralité de son compte en banque. Ce qu'il ne comprenait pas, c'était les raisons de sa présence. Il la voyait par dessus l'épaule du paléontologue, elle était là dans la pénombre.


-« … Et foutez la paix à Cole ! Et foutez-moi la paix par la même occasion ! Si vraiment j’avais fait parti de l’une des entreprises concurrentes à laquelle vous prétendez que j’appartiens j’aurais mis les voiles y’a un moment déjà ! Sérieusement ! Tout le travail que j’ai accomplis depuis que je suis ici a été ruiné par l’accident, avec mon équipe on se crève la santé à essayer de réparer les dégâts et quand je rentre chez moi il faut aussi que je m’occupe de Cole qui est encore affaibli, autant psychologiquement que physiquement par ce qui lui est arrivé ! Alors s’il vous plait, occupez vous de ce qui vous regarde et laissez nous tranquillement nous en remettre ! »

Sa première réaction fut la surprise, il s'accrocha à son verre pour ne pas le laisser tomber. Il n'avait pas tout entendu, certes, mais le peu qui lui était parvenu lui fit esquisser un sourire. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? C'était comme si elle avait senti sa détresse, comme si elle venait le secourir.« Pûtain merci enfin tu es là... » remercia Cole intérieurement. Comment avait-elle su ? Est-ce qu'elle était venu pour lui ? Ou pour engueuler Marcos ? Pourquoi pas les deux ? Il était partagé entre la joie et la haine, les questions et la surprise. Qu'est-ce que Marcos pouvait penser ? A quoi avait-il pensé d'ailleurs ? Quelle idée stupide et abominable que de croire qu'elle ne fut, ne serais-ce qu'un petit peu impliqué dans quoi que ce soit. Quoi qu'il en soit, il allait devoir calculer davantage ses mots, Cole mourrait d'envie de lui coller son poing dans les côtes. Il n'en ferait rien, bien entendu, il n'avait d'une part, pas assez bu d'alcool pour faire ce genre de conneries et, d'autres parts, ce n'était pas du tout ce qu'il voulait, ce n'était ni le moment, ni l'endroit et s'il voulait se battre avec quelqu'un si on supposait et admettait qu'il soit violent, cela serait avec Shivak. En réalité, les choses ne se passaient pas du tout comme prévu, tout semblait basculer, tout semblait se chambouler. Pourquoi tout devait-il se bouleverser ainsi ?

Aussi inattendu que incongru, sa tête se mit à tourner, à vaciller et il savait pertinemment que ce n'était pas l'alcool, il avait à peine terminer son verre et cette boisson n'était pas si forte que ça. Son sourire s'effaça, il le lâcha involontairement et ce dernier vint s'éclater sur le lino dans un vacarme qui, probablement, fit sursauter les gens présent dans cette pièce sans compter Shaélynn. Cole poussa un petit gémissement et, de sa démarche étrange, se dirigea vers le canapé du paléontologue où il se laisse tomber lourdement. L'action avait du certes paraître bizarre mais c'était mieux que de s'évanouir, tout du moins c'est ce qu'il pensait. Il plongea ses mains dans une de ses poches intérieurs et sortit ses cachets qu'il s’empressa d'ingurgiter. La douleur était presque insoutenable, il eut l'impression terrible que son visage saignait et brûlait. Son front était chaud, ses mains piquaient et tremblaient, ses oreilles sifflaient. Il savait ce qu'il lui arrivait mais il ne s'attendait pas à une réaction aussi immédiate et douloureuse. Quel idiot ! Pour commencer, la consommation d'alcool avec son traitement était proscrit et le docteur avait été catégorique là-dessus et, de plus, dans son entêtement et son impatience, il avait bêtement oublié de les prendre aujourd'hui. Il le regrettait amèrement … Il ouvra un peu sa chemise sans trop s'exposer, ses yeux lui piquaient et durant un moment il ne voyait plus ce qu'il se passait autour de lui. Dans quelques minutes les cachets allaient faire effet … Stupide, il avait été stupide et maintenant qu'est-ce que Marcos et Emma allait penser de lui ? Reprenant son souffle, il dit tant bien que mal d'une voix presque inaudible et fatigué :


- « Je vais bien ... »

Spoiler:
 

_________________

Neuf roses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 22
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Mar 18 Mar 2014 - 21:16

A peine avait-il posé sa question, La question, que Shaélynn Moore lui sautait à la gorge, comme un animal que l'on vient de débusquer de son trou. Futé comme pas deux, elle se servait de Cole et de son état de santé à la fois comme alibi et à la fois comme excuse. Mais le paléontologue n'était pas dupe pour autant. Il comptait bien remettre à sa place cette paléobotaniste qui pourtant lui avait sauver la vie il y a quelques mois.

« Vous vous servez de la santé de Cole comme excuse et comme alibi ! Je ne sais pas quel est votre rôle dans toute cette histoire, mais je le saurais bien assez tôt. Trop de choses louches tournent autours de vous pour être de simples coïncidences. »

C'est alors que le bruit du verre brisé sur le lino l'interpella aussitôt. Il se retourna et vit Cole, chancelant, rejoindre le canapé où il s'y écroula quelque peu. Voyant que Shaelynn se jetait déjà à son secourt alors que celui-ci clamait qu'il allait bien, et que Emma s’était aussi tourné vers le « blessé », Marcos décida de s'occuper du verre casser qui jonchait le sol. Au moins le verre était vide, ainsi il n'y avait pas besoin de passer la serpillière. Et puis gâcher une si bonne chartreuse... Le paléontologue se dirigea vers le placard où il avait mis les produits d'entretiens et en sortit plutôt une pelle et une balayette. Il ramassa ensuite les morceaux de verre et les mit à la poubelle. Pour une fois qu'il invitait du monde, on foutait le bordel dans son bungalow... Il retourna alors dans le salon ou Shaelynn s'occupait toujours de son « alibi ». Il était vrai que le gérant du parc ne semblait pas dans son assiette, mais il ne semblait pas pour autant à l'article de la mort. Il n'allait pas pouvoir cependant le suivre là où il voulait se rendre prochainement.

« Cole, vu ton état, et vu les taches qu'incombe ton poste, ce n'est même pas la peine que tu te proposes pour ce que je vais dire. C'est décidé, prochainement, je me rendrais sur Isla Muerta. J'irais seul et en pédalo si il le faut, si personne ne veut m'accompagner ! »

Marcos s’arrêta un instant en pesant le poids de ses mots.

« Bon peut être pas en pédalo, c'est une façon de parler, je prendrais un zodiak quand même. Je suis sur que c'est le cœur du problème et que des réponses se trouvent là-bas. Je vois que malgré ce que j'ai découvert, et malgré ce que je vous ai dis à vous deux Cole et Emma, vous semblez faire la sourde oreille. Je peux comprendre pour toi Cole, car on dit que l'amour rend aveugle, mais toi Emma, j'avoue que ça m'échappe un peu. Vous devriez m'assister tous les deux dans la résolution de cette enquête autours de la Chimère et Biosyn au lieu de vouloir me persuader de laisser tomber. On dirait que les morts qui s'accumulent ne vous fond ni chaud ni froid, que ça vous empêche pas de dormir. Je pensais que vous étiez animé par la même volonté qu'il n'y ait plus de secrets et de trucs louches, mais je me suis bien trompé.»


Au moins ça c'était dit. Cole qui était exsangue allait surement rien dire, mais Emma, qu'allait-elle dire elle ? Pouvait-il compter sur elle ? Depuis qu'il la connaissait elle avait toujours afficher un certains sens du devoir, il fallait espérer que cela allait durer. Et Shaélynn ? Qu'allait-elle dire ? Qu'allait-elle faire surtout ? Et si c'était une espionne de la concurrence qui allait le torturer ou le supprimer dans son sommeil ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 22
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   Dim 6 Juil 2014 - 11:46

On clot le rp? je vois pas quoi y rajouter...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-vous nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez-vous nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux
» Rendez-vous orbital (Missa, Nacht)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park World RPG :: Jurassic Park : The RPG :: Contexte & Réglements :: Contexte :: Historique :: Saison 2/Chapitre 2 : Reconstruction-
Sauter vers: