Forum RPG Jurassic Park/World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 22
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar   Jeu 7 Nov 2013 - 21:41

13 janviers 2013

L'attaque de la Chimère sur Isla Nublar avait foutu un sacré bordel sur l'île. Et c'était InGen qui, toute seule, essayait tant bien que mal de réparer les pots casser. D'après les images par satellites, les récits des survivants et les premières missions pour voir dans quelle état se trouvai l'île, certaines infrastructures étaient sévèrement endommagés, voir quasi détruite. Les terroristes avaient su où viser. Une des centrales, si ce n'était la centrale électriques principale de l'île avait littéralement explosé. Le Jurassic Garden avait aussi été endommagé, et surement qu'un grand nombre d'espèces de plantes avaient péris dans l'incendie du jardin. Un autre détail était à signaler, et non des moindres : plusieurs enclos avaient perdu leur intégrité et certaines espèces en liberté. Les captures allaient commencer sous peu, et déjà les premiers bateaux au port avec tout le matériel était au quai de San Diego, prêt à partir. Mais d'après les informations recueillis, le nombre d'individu de certaines espèces étaient incorrecte aux nombres théoriques que possédait InGen. L'explication à cela était que les terroristes de la Chimère avaient ramené quelques créatures préhistoriques afin de mener la chasse aux employés dans la forêt qui recouvrait l'île. Mais hormis les explosions, hormis la libération des dinosaures sur l'île, il y avait un détail qui avait frappé tout le monde, un détail, qui régnait dans toutes les conversations : la mort de John Hammond.

C'était la première ou la deuxième expédition de repérage qu'avait fait les rangers. Surement était-il dirigé par Emma Beckett la très jolie ranger. Marcos s'était beaucoup inquiété pour elle. Dés qu'il était rentré d'Isla Nublar, il avait cherché à la contacter. A première vue, on aurait dit un homme dans un corps de femme, avec sa froideur que Marcos avait ressentit les premières fois où il avait fait des missions avec elle. Mais au fur et à mesure il avait vu la femme qui se cachait derrière les apparences. Une femme a qui il pouvait donner toute sa confiance, il le savait.
Donc lors de la première ou deuxième expédition pour remettre l'île des Brumes en ordre, le corps de John Hammond, ou du moins ce qu'il en restait après l'affaire des carnassiers et des mouches, ainsi que de certains employés avait été retrouvé. Des analyses avaient été faite, tout le monde le savait, mais personnes ne savait les causes de la mort. Les rumeurs se faisaient entendre entre deux couloirs. Certains pensaient qu'il avait été la proie d'un prédateur, d'autres pensaient que son cancer l'avait foudroyé. Et d'autres pensaient que John Hammond avait été tué par des individus de la Chimère. Quoi qu'il en était réellement, le mystère pour le moment restait entier...

Cela faisait une bonne semaine que Marcos était sortit de l’hôpital. Sa blessure au bras avait été sérieuse et avait nécessité des soins et une surveillance médicale. Lorsqu'il était arrivé à l'hôpital, son bras droit saignait abondamment, trop même. Le paléontologue avait perdu beaucoup de sang, et les muscles de son bras droit avait subis de nombreuses et profondes déchirures. Si il avait attendu quelques heures de plus, les médecins lui auraient annoncé qu'on avait du lui amputer le bras. Heureusement, il n'en fût rien. Cependant, certains dégâts avaient marqués à vie son organisme : il n'aurait plus jamais la même mobilité avec son bras qu'il ne l'avait avant l'accident avec le t-rex... Bon nombre d'employés auraient put profité de cet accident pour demander une prime de risque, auraient démissionné, prit un très long congés, et en soit, le paléontologue savait qu'il ne pouvait pas leur en vouloir. Mais lui ne demanda rien. Marcos savait qu'il y avait fort à faire en ce moment. La remise en ordre d'une île demande pas mal d'effort.

Pour coordonner les opérations le mieux possible, ceux qui s'occupaient de la société en l’absence d'un véritable PDG, avaient réuni les principaux QG provisoirement dans les entrepôts que possédaient InGen au port de San Diego. L'activité dans l'entrepôt était intense, et toutes la main d’œuvre possible fourmillait tel une colonie d'insectes bâtisseurs. Les bureaux de fortunes avaient été mis en place, et même l'espace de stockage d'ordinaire remplit de conteneurs étaient maintenant parsemé de bureaux, de plan de travail et d'empilements de caisses de matériels en partance pour l'île des brumes.
Marcos venait de recevoir sur son bureau un rapport faisant mention de l'état du QG des paléontologues se situant lui aussi sur l'île. Comme il l’espérait, les terroristes n'y avait pas accorder une grande importance. Des vieux fossiles ne les intéressaient surement pas... Le rapport faisait mention d'une entré par effraction et d'un désordre à l'intérieur des pièces mais les dégâts étaient superficielles. Cela ne voulait pas dire que le danger était écarté, mais ça ne faisait rien. Marcos voulait se rendre sur l'île. Il y avait peut être des preuves, des éléments qui l'éclairerait sur les intentions de l'ennemie. Le paléontologue fit ses bagages, même si la quasi totalité était resté au port de Nublar avant l'attaque. Machette et canif à la ceinture, il se rendit vers la zone de l’entrepôt où les rangers et les soigneurs préparaient le prochain convoi. Des caisses d'armes, de munitions, de rations et de matériels de soins étaient en train d'être entreposé. Le paléontologue se rapprocha discrètement d'une des caisses et prit un 9mm comme celui qu'il avait perdu sur l'île face au T-rex qu'il mit sous sa chemise, puis prit avec 3 chargeurs qu'il cacha dans ses poches. Il remarqua alors un jeune employé qui semblait perdu, tournant la tête de tout sens dans cette marée humaine. En tant que chef de section, Marcos avait pas mal de droit de devoirs et de privilège. L'aiguillé était une de ses fameuses responsabilités. Mais une douleur sourde lui lancina le bras droit et les cotes, qui s'étaient recasés depuis Nova. Il prit alors sa gourde qu'il portait en bandoulière et avec une gorgé d'eau, prit un comprimé de morphine. En attendant que la douleur passe il se dirigea vers l'homme perdu.

« Je peux être vous aider ? »


Dernière édition par Marcos Shannon le Jeu 26 Déc 2013 - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Harkness

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Là où on a besoin de moi

MessageSujet: Re: Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar   Lun 18 Nov 2013 - 7:36

Le fossoyeur attentait à quelque ranger de la tombe de la femme qu'on venait d'enterrer. Ce n'était pas qu'il n'avait pas de patience, ce qui serait un comble dans son métier, mais il était déjà arriver avec plus d'une heure en retard et il restait encore quelqu'un. Agenouillé devant le troue dans lequel reposait le cercueil de sa mère, Dylan était amorphe, comme si son esprits n'était plus dans son corps. La pasteur étant partit le fossoyeur osa après un long moment à déranger le jeune homme en deuil. Il y alla prudemment. Même si Dylan était clean question justice, il avait un petit aire qui inspirait la méfiance. On l'imaginait facilement chef de bande, surtout avec une barbe naissante. Cela dit, un sourire de lui changeait tout. Mais ce n'était pas le moment pour cela. Il lui expliqua qu'il était temps de partir, mais Dylan restait absent. Il remplis donc le trou devant lui. Un peut gêner.

Intérieurement une multitude de sentiment envahissait Dylan. Sa mère était tout pour lui. Né pour être bercer par l'amour d'une mère seul, il n'avait jamais eu honte de l'embrasser devant ces potes. D'ailleurs ces derniers aimaient beaucoup madame Harkness, surnommée "Tante Ness", la solution à tout les problèmes, celle chez qui on avait toujours ça place. Tant qu'on ne ramenait ni drogue ni alcool.
En posant les clef de la maison sur la table de l'entré Dylan y retrouva les lettres de son oncle et de sa tante s'excusant de ne pas pouvoir venir. Une chose qui n'était pas étrange. Il ne les avaient vu que 4 fois en 25 ans. En comptant ça naissance.
Dylan fut envahi par la rage, aucun membre de la famille n'étaient venu à l'enterrement, seul quelques-uns de ses amis de la fac, sa petite-amie et un couple de voisin avaient fait le déplacement. Il exerça sa rage sur tout ce qu'il trouvait, explosant les meubles, ravageant la petite maison de trois minuscule pièces comme si une tornade si était former. Puis, il prit une profonde inspiration, pris les deux lettres et alla les brûler sur la cuisinière.
On toqua à la porte mais il n'y prêta pas attention. Surement affoler par la vision du massacre par les fenêtre, deux personne enstèrent. Son meilleur amis et sa petite amie. Voyant que Dylan allait bien il ne posèrent pas de question. Le jeune homme s'était déjà montré aussi violent sur sa propre voiture, et il n'était pas rare qu'il est quelque saute d'humeur de ce genre. Qui heureusement ne durait gère plus d'une ou deux minutes, le temps de s'exprimer.
Au bout de plusieurs minutes de silence Dylan leur expliqua qu'il partait immédiatement. Pour toujours. D'abord apeurés qu'il ce suicide il leur expliqua qu'un des ces professeurs, le professeur Ian Malcolm lui avait trouver un travail sur des îles et qu'il n'avait pas l'intention de revenir.
Mélissa le gifla malgré la journée qu'il venait de passe, juste parce qu'il rompait avec elle comme si elle n'était pas important. Mais elle l'aida tout de même à faire des bagage.
Un sac très lourd sur le dos, un à une main, il la serra dans ces bras et donna une poignée de main à son pote. La petite maison n'avait aucune valeur, il ne s'en souciait donc pas. Il demanda juste à ces deux amis ne ne surtout pas laisser la tombe de sa mère à l’abandon. Ce qu'ils lui promirent s'en la moindre hésitation. Eux aussi avaient enterrer leur mère aujourd'hui. D'une certaine façon.

Il roula jusqu'au port de San Diego, où il jura que sa voiture avait rendu l'âme sur le parking devant les entrepôt d'INGen, comme si même elle l’abandonnait, mais devant ce qui allait être sa nouvelle vie.

Il montra à l'entré ça lettre d'embauche et on le laissa entrer après lui avoir donner un badge qui spécifiait son secteur de travaille. Il due s'écarter plusieurs fois pour laisser passé passer des chargement et des personnes armé. Il demanda son chemin plusieurs fois, n'ayant pas toujours de réponse, mais il était asse débrouillard pour s'en sortir.
Une fois le bon entrepôt trouver, il fit ce qu'il savait faire le mieux. Observer. Les cartes, les machettes, le contenu des caisse encore ouvertes.... Il y avait une sorte de mélanges, de coalition à la fois effrayante et fascinante. Il avait déjà fait un tour sur lui même quand un homme s’approcha de lui.

« Je peux peut-être vous aider ? »
"Ch'uis tombé où là, dans une armée secret?.... Si c'est bien de ça qu'il s'agit, vous pensez vraiment dominer des dinosaures avec des armes à feux?!.... Si Dame Nature n'a pas voulut qu'on vivent avec eux c'est qu'elle à surement de très bonne raison."

Dylan avait vu les images du T-Rex en plein centre ville à la télévision, les articles , et le professeur Malcolm lui avait certifier que tout cela était vrai, mais il n'y avait jamais vraiment crut. Même si il donnait foi aux paroles de son professeur préféré, la petite voix en lui ne cessait de lui répéter que; Dinosaures + Humains, ce n'était pas possible.

"Au faite je m'appelle Dylan Harkness."

Dylan lui tendit la main gauche pour le saluer. Était-ce parce qu'il est gaucher où parce qu'il avait aperçu l'homme en face de lui avoir du mal avec son côté droit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 22
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Re: Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar   Sam 23 Nov 2013 - 12:06

L'inconnu se présenta brièvement. D'après ses dires et son badge, il s'appelait Dylan Harkness et il s'agissait d'un soigneur. Il devait s'agir d'un des rares nouveaux employés à avoir reçut son badge. Il était logique qu'en période de crise que subissait actuellement l'entreprise, InGen avait des préoccupations plus importantes que de passer des commandes de badges pour les nouvelles recrus. La en ce moment le budget de l'entreprise était plus orienté vers l'achat de matériel pour les rangers, comme des fléchettes anesthésiante, du matériel de terrain et de survie, et la remise en état des infrastructures de l'île. Cette île paradisiaque devenu cauchemardesque et c'est sur cette île que Marcos voulait se rendre. Mais le bateau ne partait que dans une bonne dizaine de minutes, et il devait pour le moment aider ce soigneur qui était perdu.

« Je veux bien croire que pour un nouveau c'est le bordel ! » fit amicalement le paléontologue à l'attention du soigneur. «  Les armes à feux ne sont qu'en précaution. Les trois quarts des armes dans ces caisses sont des pistolets à fléchettes, vu qu'il reste des espèces encore à capturer. Mais il ne faut pas s’inquiéter normalement, enfin d'après les dires des rangers, toutes la partie Est de l'île est sous contrôles. »

Mais depuis le petit accident avec le ranger James Muldoon qui lui avait cassé le nez et torturé surement sous les ordres de Shivak Garland, le paléontologue avait dut mal à faire confiance à ce corps de métiers. Heureusement qu'il y avait des gens comme Emma pour casser l'image d'homme de main répondant aux ordres des plus puissants...

« Je vais prendre le prochain bateau pour Nublar afin de faire un état des lieux du QG des paléontologues y a des fossiles importants dans les sous sols. Et puis si je pouvais récupérer mes affaires resté sur place ça ne serait pas de trop ! »

Le paléontologue ne lui parla pas de l'attaque des terroristes. Si il n'était pas au courant peut être en était-il mieux ainsi... Comment décourager un nouvel employer en une phrase. « Salut, tu sais que l'endroit où tu vas travaillé à été attaqué par des terroristes armés jusqu'aux dents ? »

Mais d'un coté, cette mise en garde n'était-elle pas de trop ? Il aurait pus le convaincre en quelques mots de démissionner, de fuir un destin semblable à Brandon Colomes ou bon nombres d'autres employés qui avaient suivit le même destin funeste. Mais en même temps, il fallait bien que certains prennent leur courage à deux mains. Si tout le monde suivait ses instincts animal, si tout le monde fuyaient comme des bêtes apeurés, il n'y aurait personne pour reprendre le flambeau et résoudre le problème dans lequel ils étaient tous. InGen avait donné une chance à Marcos afin qu'il puisse faire ce dont il avait toujours rêvé, Hammond lui-même était venu le cueillir,au milieu de nul part et lui avait fait confiance. Il l'avait même mit à la tête des paléontologues du parc ! Le chef de la section paléontologique savait qu'il devait tout faire pour préservé ça. Mais le paléontologue remarqua alors qu'il ne s'était même pas présenté.

« Au fait, je ne me suis même pas présenté. Je suis Marcos Shannon, et comme je suis le directeur de la section paléontologique, si tu as besoins de quelque chose demande le moi et je verrais ce que je peux faire. »

Au même moment, une petite note se fit entendre dans l'intercom de l'entrepôt. Le bruit autours du paléontologue et du soigneur baissa, sans pour autant que les activités des employés ne cessent.

//Votre attention.//fit un voix féminine.//Le départ du prochain bateau en partance pour Isla Nubar est prévu pour dans un peu plus de dix minutes. Tout le personnel affilié à ce voyage est prié de se rendre sur le quai d'embarquement dans les plus brefs délais.//

La directive était clair. Marcos savait où était le quai et il ne mettrait que quelques minutes à peines pour le rejoindre. Il voulait cependant savoir ce qui amenait ce soigneur ici.

« Qu'est-ce qui vous à amené ici au juste ? Vous vous rendez aussi sur l'île ? Si oui je vous conseil de vous dépêcher. Le quai n'est pas loin avec cette foule ça ne sera pas facile. Au pire je me ferai un passage à coup de machette ! Je me suis bien entrainé dans la jungle d'Isla Sorna !»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Harkness

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Là où on a besoin de moi

MessageSujet: Re: Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar   Sam 23 Nov 2013 - 23:32

Dylan pencha la tête sur le côté avec un petit aire de malice et comme une ampoule qui s'allume au dessus de sa tête _si ils avaient été dans un dessin animé_ généralement on devinait assé facilement quand il avait une idée. Le regard perdu sur un plan imaginaire qui n'est que dans sa tête où comme à cette instant un brin d'amusement à constater qu'il pensait à quelque chose qu’apparemment les autres ne pensait pas.

"Des explosifs... pas directement sur les dinosaure... quoi que!, être manger ou faire exploser, la réponse est facile... Je parle des ondes de choc. Carnivore, Herbivore, Frugivore ou Omnivore, on est tous sensible au ondes de choc. Bien placer avec stratégie et la bonne puissance, pas trop souvent non plus. Vous pouvez mener n'importe quel être vivant à éloigner une zone s'en la blesser... Pas de blesser et plus efficace qu'une bille de métal qui fait Boume."

« Au fait, je ne me suis même pas présenté. Je suis Marcos Shannon, et comme je suis le directeur de la section paléontologique, si tu as besoins de quelque chose demande le moi et je verrais ce que je peux faire. »

Le sourire de Dylan disparu il devint même presque froid. Il n'y avait rien d'extraordinaire dans ce que venait de dire Marcos, mais cela lui rappela immanquablement la mort de sa mère qu'il avait enterrer le matin même.

"Je n'est besoin de rien."

C'était bien sur faut. Dylan avait besoin d'amour et de reconnaissance. Il en avait tellement été inondé toute sa vie que s'était devenu une drogue. Et il n'avait rien à perdre pour les obtenir.

Il écouta l'annonce et ne réagit pas à ce qui semblait être une blague avec une machette.

"Le professeur Ian Malcolm, m'a conseiller personnellement à Monsieur Hammond.... Je suis l'un de ces élèves et d'après lui certain on besoin qu'on leur rappel de temps en temps que la nature est beaucoup plus puissante que nous." Il désigna le flan droit de Marcos du regard et d'un petit geste. "Votre dernière piqûre de rappel n'à pas l'aire de vous avoir totalement convaincu, puisque vous y retourné... Réfléchissez monsieur. L'espèce dominante à toujours exterminer la moins évoluer. Mais sur ces îles. Qui est qui? ."

Dylan leva les sourcil à la fin de sa question puis ré-empoigna ces affaires, près à suivre le flot de passager pour Nublar Isla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcos Shannon

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 22
Localisation : 24 roses

MessageSujet: Re: Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar   Sam 30 Nov 2013 - 18:51

Alors comme ça ce soigneur était un élève, enfin ex-élève, du professeur Ian Malcolm. Mais comment un soigneur pouvait avoir eu comme enseignant un homme qui ne cesse de parler de la théorie du chaos en permanence ? Certes, Marcos n'avait jamais eu la chance, ou la malchance, de le rencontrer en vrai, mais qui ne connaissait pas Ian Malcolm ? La médiatisation de l'incident sur Isla Nublar, enfin du premier incident, l'avait fait connaître de part le monde. Sa réputation avait été annihilé car il avait rendu public tous ce qui c'était passé sur cette île. Trop peu l'avait cru, et vite les vautours s'étaient amassé en quantité pour en profiter. Heureusement pour lui, il s'était reconstruit une vie. On savait aussi que John Hammond lui rendait parfois visite, ou alors l'inverse, mais personne ne connaissait la raison de ces visites. Marcos lui, s'en fichait un peu. Mais avec les récents événements, la donne avait changé. Si vous allez a Dysneland, que vous manquer de mourir à cause d'une attraction, allait vous ensuite devenir ami avec le PDG du parc d'attraction ? La réponse semble logique... Pourquoi Ian Malcolm avait continué d'avoir des contacts avec Hammond alors que c'était le PDG du parc dans lequel il avait faillit mourir ? N'importe qui aurait tourner les talons, quitte à obtenir justice, comme ce jeune Bryan qui avait été tué sous les yeux du paléontologue et de Terrence McTaylor dans l'enclos des stégosauridés lors que l'attaque de la Chimère. Ian Malcolm, encore une pièce de l’échiquier, encore une pièce du puzzle.

Marcos se tira de ses pensé et fixa son regard sur Dylan Harkness. Sa façon de parler, ses expressions, tout en lui revoyait à ce Ian Malcolm. Des phrases comme celle qu'il venait de dire, ce genre de phrase que l'on peut méditer pendant des heures....

« Vous voyer l'Homme comme un animal qu'avec des instincts grégaire. Il est sûr que je préfère voire les animaux en liberté sur Sorna que Nublar derrière des grilles. Mais moi et mes collègues faisons en sortes qu'ils aillent une vie la plus descente possible. »

Le paléontologue en chef s’arrêta un cour instant puis continua.

« C'est une chance que j'ai de pouvoir étudier ses animaux vivants, et non que des fossiles. Coupler ses deux sources de savoir est tellement exaltant ! Il y a des centaines de millions d'années qui n'attendent qu'a être étudier, et grâce aux miracles du clonage c'est devenu possible. Après oui c'est vrai, ce ne sont que des copies du passé, mais c'est déjà tellement ! »

Le paléontologue regarda alors l'heure en haut du toit sur une horloge suspendu, alors qu'il avait pourtant une montre au poignet. Se rendant compte qu'il était à a bourre, il décida de ne pas s'éterniser.

« Je dois vous laisser sinon le ferry va partir sans moi, et e ne veux pas attendre le prochain bateau. J'étais content de vous rencontrer, Messieurs le padawan de Mister Théorie du chaos. Nos chemins se recroiserons sans doute! »

Avec un sourire amical, il lui serra la main gauche faute de se servir adéquatement de la droite et se dirigea vers le bateau. Les gens étaient déjà en train d'embarquer sur la passerelle. Marcos arriva alors prêt de l’embarcadère.

« Votre autorisation M.Shannon. » demanda un agent de la sécurité. « Seul les personnes habilités sont autorisés à embarquer. »

« Je n'en ai pas. Mais vous savez que je suis le directeur de la section paléontologique. Je dois me rendre sur place pour voire l'étendue des dégâts. Des fossiles extraient dernièrement sont conservé dans les conditions spécifique et je dois m'assurer que c'est toujours le cas. »

L'agent réfléchit un instant, trouvant étrange que l'on puisse faire passer en priorité de vieux os avant la remise en sureté de l'intégralité de l'île. Après quelques secondes, il finit par laisser tombé et fit signe au paléontologue de passer. Pas de réflexion sur le fait qu'il porte sa machette à la ceinture, et pourtant à ce qui paraissait la vigilance avait été accrus pour éviter une nouvelle attaque des terroristes. Pas assez accrus... Pour l'instant, Isla Nublar l'attendait, et sa valise de vêtements perdu sur le port !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Harkness

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Là où on a besoin de moi

MessageSujet: Re: Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar   Lun 2 Déc 2013 - 0:08

« Vous voyer l'Homme comme un animal qu'avec des instincts grégaire. Il est sûr que je préfère voire les animaux en liberté sur Sorna que Nublar derrière des grilles. Mais moi et mes collègues faisons en sortes qu'ils aillent une vie la plus descente possible. »
"Jusqu'à ce qu'il vous bouffe tout crue!"

Dylan continuait à marcher, mais il s'arrêta pour rester à bonne distance de Marcos.

"Je n'est qu'un mot à dire; "Kaiju"... les Japonnais nous préviennent depuis des année!. Si vous vouliez étudier de vieux reptiles dangereux il y a encore les Dragon de Komodo.

Dylan regarda Marcos passer la sécurité tout en soudoyant de paroles les agents en question. Dylan lui n'eu qu'a sortir sa feuille de recrutement pour passer la sécurité s'en problème. Il est vrai qu'il était étrange de le faire partir alors qu'il venait d'arriver mais tout résidait dans la spécialisation de Dylan que Marcos n'avait pas pris le soin d’approfondir. Serte, des soigneur il en fallait à coup sur. Des attaque allait se produire avec les animaux en liberté et d'autre était déjà surement blesser. Mais prendre la tension, ou soigner une blessure n'était pas le seul talent de Dylan qui avait passé la quasi totalité de sa vie à étudier avec un certain génie. Di Marcos avait lut entièrement la fiche de recrutement de Dylan il y aurait vu que pour son travail ce dernier devait voir les animaux à l'état sauvage.

Sur le bateau il pris la direction de l'avant, dans quelque minutes il n'allais pas faire son malin pencher au dessus du bastingage à rendre à la mer ces repas de la semaine. Foutu mal de mer!. Mais il n'en voulait pas à sa mère de lui avoir donner ça en héritage. Il y avait bien pire.
Au passage il souria à une femme qu'il trouvait fort jolie, la gratifiant d'un clin d’œil charmeur, oui les homme avait un petit côté animal. Dans le cas présent la recherche de femelle. Puis il s’installa confortablement à même le sol. si il réussissait à s'endormir son estomac le remerciait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les dinosaures regnaient sur Isla Nublar
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park World RPG :: Jurassic Park : The RPG :: Contexte & Réglements :: Contexte :: Historique :: Saison 2/Chapitre 2 : Reconstruction-
Sauter vers: